ADDICT de Jeanne Ryan

29042013

ADDICT de Jeanne Ryan dans Young Adult... 97822212

Robert Laffont – 21/02/2013 – 360 pages - 16.90 €

Résumé

Un jeu sans règle ni pitié. Qu’êtes-vous prêt à perdre pour gagner ? ADDICT est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, ne sait pas si elle aura le cran d’y participer. Mais les organisateurs connaissent ses désirs les plus secrets et finissent par la convaincre avec des cadeaux qu’elle ne peut refuser et un partenaire irrésistible… Dès qu’elle fait équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu’accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre… D’autant que l’engouement des milliers d’Observateurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs. Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : dangereux. Mais comment décrocher quand on est devenue complètement addict ?
.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Vee est le genre de jeune fille discrète et mignonne, mais que l’on ne remarque pas vraiment… Un jour, en ayant marre d’être fade, elle décide sur un coup de tête de relever un défi du jeu Addict. Ce jeu virtuel est un concept simple et à la fois pervers : les organisateurs du jeu proposent aux participants des cadeaux qu’ils ne peuvent absolument pas refuser. En contrepartie, les joueurs doivent relever des défis assez simple au début, puis de plus en plus ardus… Jusqu’ou le jeu Addict les fera-t-il aller ? Quelles seront les limites qu’ils leur demanderont de franchir ? 

Addict est un roman Young adult très prenant. Je pensais, en lisant le résumé, qu’il s’agissait d’une sorte de jeu ultra violent à la Hunger Games, et bien en fait, pas vraiment… 

Sans dévoiler l’intrigue du livre, je dirai que j’ai eu la sensation, dans les derniers chapitres, qu’il s’agissait d’une sorte de machination. Tout au long du récit, et des épreuves auxquelles Vee est soumise, on se pose beaucoup de questions. Qu’est-ce qui est faux ? Qu’est-ce qui est réel ? Qui joue un double jeu ? Qui se cache derrière Addict ? 

Que dire d’autre ? Et bien la couverture a su attirer mon œil et attiser ma curiosité. L’écriture de Jeanne Ryan est directe et agréable. 

Au niveau des protagonistes, Vee est le personnage central de l’histoire. Je trouve que c’est une héroïne sympathique. Elle passe du statut d’anonyme à celui de jeune femme rebelle et téméraire. J’ai beaucoup aimé l’évolution de son personnage, qui réussit à s’endurcir face à l’adversité et au danger, en quelques heures à peine ! 

Pour conclure, j’ai trouvé que ce livre avait une bonne intrigue qui a su me tenir en haleine. Malgré cela, j’ai noté deux petits bémols : j’aurai aimé un peu plus de révélations de la part de l’auteure, car au niveau de toutes les questions que l’on se pose, je reste un peu sur ma faim… Deuxième point : qui est la jeune fille traquée dont parle principalement le prologue ?! Rien à voir avec la suite du livre ou avec Vee l’héroïne d’Addict ! Bizarre…

Je remercie les éditions Robert Laffont pour m’avoir permis de lire ce livre dans le cadre d’un partenariat.

post-it5 dans Young Adult....

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




VERSION BETA (Tome 1) de Rachel Cohn

13042013

VERSION BETA (Tome 1) de Rachel Cohn dans SF/Fantasy/Horreur... sans-titre

Robert Laffont – 29/11/2012 – 432 pages – 18.50  €

Résumé

Elle est l’absolue perfection. Son seul défaut sera la passion.
Née à seize ans, Elysia a été créée en laboratoire. Elle est une version BETA, un sublime modèle expérimental de clone adolescent, une parfaite coquille vide sans âme. La mission d Elysia : servir les habitants de Demesne, une île paradisiaque réservée aux plus grandes fortunes de la planète. Les paysages enchanteurs y ont été entièrement façonnés pour atteindre la perfection tropicale. L’air même y agit tel un euphorisant, contre lequel seuls les serviteurs de l’île sont immunisés. Mais lorsqu elle est achetée par un couple, Elysia découvre bientôt que ce petit monde sans contraintes a corrompu les milliardaires. Et quand elle devient objet de désir, elle soupçonne que les versions BETA ne sont pas si parfaites : conçue pour être insensible, Elysia commence en effet à éprouver des émotions violentes. Colère, solitude, terreur… amour. Si quelqu’un s’aperçoit de son défaut, elle risque pire que la mort : l’oubli de sa passion naissante pour un jeune officier…
.

Avis-Karine dans Young Adult...

Nous sommes dans le futur. Suite à de nombreuses guerres des eaux, les humains les plus riches ont créé une île paradisiaque pour y vivre en toute tranquillité : Demesne. Cette île enchanteresse est un vrai paradis : des paysages sublimes, un climat ensoleillé toute l’année, une faune magnifique, un océan artificiel ayant les même vertus qu’un bain de jouvence… et un air enrichi en oxygène pur, qui permet aux habitants de ressentir un sentiment de bien être permanent. Cet air si spécial a néanmoins des inconvénients. A cause de lui, les employés qui servaient les richissimes propriétaires des lieux n’avaient plus envie de travailler, mais ne souhaitait qu’une chose, s’alanguir au soleil. C’est pour cette raison, que des clones ont été créés. Elysia, une jeune clone de 16 ans, venant tout juste de «naitre» est acheté par la famille du Gouverneur. Très vite, cette jeune beauté va se rendre compte que la vie n’est pas si idyllique sur Demesne, surtout pour les clones qui ne sont rien d’autre que des objets pour les humains. Contre toute attente, la jeune fille ressent le gout et les émotions, chose normalement impossible pour un clone… Que lui arrive t’il ? Est-elle une défaillante ? 

Version beta est un bon roman Young adult. Sa couverture est très belle. Elle représente Elysia avec son visage d’ange, ses iris violet et son tatouage de clone représenté par une fleur de lys violette. 

L’écriture de Rachel Cohn est claire et agréable. Habituée à l’écriture de romans Young adult, elle réussi à nous décrire de manière simple l’univers de Demesne et la création des clones. Le récit est à la première personne du singulier. Nous vivons l’histoire à travers les yeux d’Elysia. 

J’ai trouvé l’histoire originale et intéressante. Le personnage d’Elysia est aussi fort physiquement que psychologiquement. J’ai aimé sa force, son courage et sa détermination. Autre personnage que j’ai bien aimé, et que j’aurai aimé voir plus développé, c’est Alex, l’Aquin qui est chargé d’enquêter sur l’île. 

Pour conclure, Version beta est un roman Young adult agréable qui mêle action, fantastique, et un début de romance. La fin m’a tenu en haleine et j’ai hâte de voir de quoi il retourne dans la suite des aventures d’Elysia. Pour information, cette histoire sera bientôt adaptée au cinéma !

Un grand merci aux éditions Robert Laffont de m’avoir offert ce livre dans le cadre d’un partenariat.

post-it3

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




ZOMBIES DON’T CRY de Rusty Fischer

8032013

ZOMBIES DON'T CRY de Rusty Fischer dans SF/Fantasy/Horreur... zombiesdontcry_lg

J’ai Lu – 13/02/2013 – 317 pages – 14.50 €

Résumé

« Je m’appelle Maddy et je suis une jeune fille comme les autres (si l’on oublie le fait que j’aime bien zoner dans les cimetières) : je vais au lycée comme tout le monde, j’ai une meilleure amie comme tout le monde, et oui, comme la plupart des filles j’aimerais beaucoup que Stamp – le nouveau – m’invite à sortir. Notre premier rencard a comme qui dirait été « électrique” puisque j’ai
été frappée par la foudre. À mon réveil, plus de battements de coeur, plus de respiration. On dirait bien que je suis devenue… un zombie ! »
.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

J’ai été tentée de lire ce livre car j’aime beaucoup les histoires de zombies. Ici le résumé était séduisant et la couverture m’a tout de suite attirée. Tout d’abord le titre «Zombies don’t cry» a fait mouche. Et puis cette couverture pratiquement toute noire avec uniquement le regard sombre et mystérieux d’une jeune femme… Je l’avoue, j’ai plongé direct !

Maddy est une adolescente sans histoires. Un soir, elle décide de faire le mur (chose très rare dans son cas !) pour rejoindre un garçon qui lui plait beaucoup. Un violent orage éclate, et Maddy se retrouve foudroyée sur le chemin qu’elle empruntait. Quelle n’est pas sa stupeur lorsqu’elle se réveille quelques heures plus tard, et qu’elle réalise qu’elle est toujours en vie… Toujours en vie certes, mais avec une horrible brulure au sommet du crane, un corps tout froid, et… un cœur qui ne bat plus !

L’auteur Rusty Fischer a une écriture simple mais dynamique. Sa vision des zombies est originale. Ici ils vivent au sein de notre société et se fondent dans la masse. On devient zombie suite à une mort violente par électrocution. Hormis les différences physiques (peau blême, cernes violacées…), ces «gentils» zombies ne sont pas une menace pour la population, qui ignore d’ailleurs tout de leurs existences. Seul fait qui peut les trahir, c’est que désormais leur régime alimentaire se compose uniquement de cervelles… (d’animaux bien sur !) Par contre, une autre race de zombies rode : les Serks, qui eux se nourrissent exclusivement de chair fraiche…

J’ai bien aimé l’univers dépeint par l’auteur mais j’avoue ne pas avoir eu le grand frisson… Ca reste très Young adult, très gentillet je trouve (même si il y a beaucoup de morts). Je n’ai pas été autant prise que par d’autres romans du genre qui eux m’avaient fait frémir (La foret des damnés, Rivage mortel, Apocalypse zombie…).

Je dirai donc que «Zombies don’t cry» est un roman sur le monde des zombies assez sympa, qui a pour cadre la société d’aujourd’hui. Ca reste assez jeunesse, donc si vous êtes à la recherche d’une lecture adulte ou plutôt exigeante, passez votre chemin. Sinon, vous apprécierez sans aucun doute  Maddy et sa quête d’avoir un semblant de vie normale, malgré le fait qu’elle soit une toute jeune zombie…

Je remercie les éditions J’ai Lu pour m’avoir accordé leur confiance dans le cadre d’un partenariat.

post-it1 dans Young Adult....

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




CLAIRVOYANCE (Tome 2) LA FALAISE ECARLATE d’Amélie Sarn

1032013

CLAIRVOYANCE (Tome 2) LA FALAISE ECARLATE d'Amélie Sarn dans Thriller/Polar/Suspens... 9782290041567_clairvoyancelafalaiseecarlate_couv_bd

J’ai Lu – 13/03/2013 – 220 pages - 12 €

Résumé

Emma part en Bretagne où elle doit rejoindre son père et sa nouvelle compagne pour l’été. Ces vacances lui semblent ennuyeuses jusqu’à ce qu’elle se fasse une bande de copains. Lorsqu’une jeune fille est retrouvée morte, le corps mutilé, Emma est persuadée qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Ses rêves vont lui confirmer son hypothèse.
.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Souvenez-vous, dans le premier tome de Clairvoyance, Emma, une jeune fille de 15 ans, se rendait compte qu’elle possédait un don. Celui de rêver et d’avoir des visions d’une adolescente morte quelques années plus tôt… Dans cette suite, Emma se rend en Bretagne pour passer des vacances avec son père et sa nouvelle copine. Très réticente au début, Emma va finalement pouvoir se rendre utile et encore une fois mettre son don au service de la police. En effet, Liana, une jeune fille morte au pied d’une falaise voisine, lui montre à travers des rêves, qu’elle ne s’est pas suicidée, mais que son tortionnaire la poursuivait au moment ou elle a chuté… 

Comme dans le tome précédent, j’ai beaucoup aimé le style léger et fluide d’Amélie Sarn. Cette auteure française signe encore une fois, un thriller/young adult très bien ficelé. L’histoire est différente. Cette fois, Emma enquête sur des enlèvements pour de la prostitution. Le schéma est le même. Emma rêve et/ou a des visions, ce qui lui permet avec ses amis de mener leurs investigations… Cela n’enlève rien au plaisir de lire ce deuxième opus. Il peut d’ailleurs se lire indépendamment du premier, car les évènements précédents sont rappelés en prologue. 

Le seul petit reproche que je pourrai faire à l’auteure, c’est la fin, qui est un peu trop rapide à mon goût… J’aurai aimé que le suspens dure quelques chapitres de plus. Qu’Amélie Sarn ne nous dévoile pas toute l’intrigue d’un coup en quelques pages… C’est un peu dommage…

Néanmoins, «Clairvoyance, La falaise écarlate» reste un bon thriller young adult, qui m’a fait passer un très bon moment de détente.!

Je remercie les éditions J’ai Lu pour ce partenariat et pour m’avoir accordé leur confiance encore une fois.

post-it dans Young Adult....

Tome précédent :

97822910-205x300

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




GRACE DIVINE (Tome 3) de Bree Despain

19022013

GRACE DIVINE (Tome 3) de Bree Despain dans Bit-lit... 97827310

De La Martinière Jeunesse - 07/06/2012 – 427 pages – 14.90 €

Résumé

Dans une autre vie, Grace et Daniel auraient pu s’aimer paisiblement, comme tous les jeunes gens de leur âge. Mais Daniel, prisonnier de son apparence de loup blanc, doit se cacher des hommes et a de plus en plus de mal à retenir les loups-garous qui veulent décimer les humains. Son propre père, le cruel et redoutable Caleb, semble même décidé à le supprimer. La jeune fille, tiraillée entre les deux mondes, aura-t-elle la force de soutenir son amant ? Parviendra-t-elle à résister au loup qui sommeille en elle, plus menaçant que jamais, et à protéger ceux qu’elle aime ?
.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

J’ai lu les premiers tomes de cette trilogie en 2010 pour le tome 1 et 2011 pour le tome 2. J’ai néanmoins retrouvé avec très grand plaisir Grace et Daniel, dans la suite et fin de leurs aventures. 

Souvenez-vous… Pour sauver Grace d’une mort certaine infligée par l’impitoyable Caleb, Daniel s’est transformé en loup blanc. Désormais prisonnier de cette apparence, il s’éloigne de plus en plus de la jeune fille. Mais Grace est forte et n’abandonnera jamais Daniel. Sans jamais baisser les bras, elle se bat pour sauver et faire revenir parmi les humains, l’amour de sa vie… 

Encore une fois, la couverture de ce livre est très belle. Mêlant matière mat et brillante, couleur rouge éclatante sur fond noir… J’aime beaucoup ! 

L’écriture de Bree Despain est toujours aussi fluide et agréable. Les pages de ce gros pavé se tournent très vite. Ce que je préfère chez cet auteure se sont ses personnages qui sont très attachants. Même lorsqu’ils sont foncièrement bons, ils ont tous une part sombre en eux, qu’ils combattent sans relâche. J’aime beaucoup ce sentiment ou rien n’est tout blanc ou tout noir ! 

Au niveau des personnages, Grace est de plus en plus forte et courageuse. Elle est «La Divine» et la compagne du nouvel alpha. J’aime son caractère entier et vaillant. Daniel est de la même trempe qu’elle. Il est désormais l’Alpha et possède un très fort charisme. J’aime beaucoup son côté doux et sensuel aussi… Les personnages secondaires sont également bien présents : Jude, Talbot, les parents de Grace, la meute… Mais je préfère ne pas trop en dire pour ne pas spoiler l’histoire. 

Pour finir, je me suis plongée avec beaucoup de plaisir dans le dernier tome de cette trilogie. Grace divine est un roman d’action, mais également une romance pure et sincère. Une très bonne saga que je conseille à tous les fans de lecture Young adult tournant autour des loups.

Je remercie les éditions De La Martinière Jeunesse pour ce partenariat et pour m’avoir accordé leur confiance.

post-it2 dans Young Adult....

Tomes précédents :

bookc10.jpg 97827310.jpg 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




CONFUSION de Cat Clarke

4022013

CONFUSION de Cat Clarke dans Thriller/Polar/Suspens... 30944710

Robert Laffont « Collection R » – 18/10/2012 - 419 pages – 17.90 €

Résumé

Le soir même où elle a décidé de se suicider, Grace fait la rencontre d’Ethan. Après une bouteille de vodka en guise de dernier repas, elle se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce blanche avec le jeune homme pour geôlier. Ce dernier lui apporte alors stylo et papier afin qu’elle couche par écrit les méandres de sa vie. À première vue, celle-ci semble tout ce qu’il y a de normal. Grace a une meilleure amie, Sal ; un petit ami, Nat. Mais comme elle l’écrit : « C’est quand je suis seule que le doute s’immisce, c’est comme ça depuis des années. Tant que je suis entourée, je peux faire semblant que tout va bien. Mais il me faut ce public pour jouer la comédie. Sinon ça ne marche pas. Seule, je ne suis pas si facile à tromper. » À mesure que les jours défilent, on comprend le désespoir qui a poussé Grace à vouloir s’ôter la vie. Sa façade enjouée de fêtarde cache bien des fêlures : elle s’entaille depuis qu’elle a 15 ans, se saoûle régulièrement, et couche avec tous les garçons qu’elle croise. Son père qui l’a abandonnée lui manque cruellement, et elle en veut à sa mère froide et distante. Tandis qu’Ethan se contente de la nourrir et de la pousser toujours plus à écrire, Grace nous confie ses rêves, alors que son séjour s’éternise. Peu à peu, ses questions trouvent des réponses, et elle sent qu’elle s’apprête à toucher du doigt le fin mot de l’histoire, de son histoire.

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Grace, une jeune fille de 17 ans, se fait enlever par un mystérieux jeune homme. Elle se retrouve enfermée dans une pièce toute blanche avec juste un lit et de quoi écrire. Révoltée au début, elle fini par s’habituer à son isolement. Petit à petit, elle se met à coucher sa vie sur le papier. Mais quelque chose cloche… Qui est cet homme qui l’a enlevé ? Et pourquoi ? Lorsqu’elle repense à vie d’avant, elle sent que quelque chose ne va pas. Quelle est la pièce manquante ? Grace essaie de se souvenir, et cherche les réponses à ses questions de toutes ses forces… 

Ce qui m’a attiré dans ce roman, c’est son résumé que j’ai trouvé très énigmatique, et sa couverture qui m’a tout de suite plu ! Je ne regrette absolument pas de m’être laissé tenter, car ce livre m’a beaucoup touché. 

Je ne connaissais pas encore l’auteure. Cat Clarke a une écriture simple et très abordable. Les pages se tournent très vite. Son point fort (au delà de l’intrigue qui est excellente), se sont ses personnages. Je les trouve extrêmement bien construits et détaillés dans les moindres détails. 

L’héroïne Grace est une adolescente mal dans sa peau. Blessée au plus profond d’elle-même, elle se remet mal du suicide de son père. Sa mère est quasi inexistante, ce qui fait de la jeune fille, un véritable électron libre. Peu farouche avec les garçons, elle sort beaucoup, boit souvent de l’alcool, et ment dès que ça l’arrange. Lorsque son mal être est trop fort, elle se mutile en se coupant à divers endroits de son corps… J’ai complètement adhéré au personnage de Grace. Loin des héroïnes lisses et parfaites que l’on trouve généralement dans les romans Young-adult, Grace en est l’exact opposé. Malgré cela, je trouve qu’elle reste très forte (et fragile à la fois). 

Pour conclure, j’ai littéralement dévoré Confusion. J’ai trouvé ce roman très émouvant, poignant même. Et la fin… Oh mon dieu cette fin ! Tout au long de ma lecture je me suis imaginée 1001 scénarios possibles, mais ce n’est que dans les cinquante dernières pages que j’ai compris de quoi il retournait vraiment. En effet, Cat Clarke nous sert une fin dramatique et bouleversante, mais avec en dernière page, une petite touche d’espoir…!

Je remercie chaleureusement les éditions Robert Laffont pour m’avoir fait découvrir ce super livre !

post-it5 dans Young Adult...

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




CLAIRVOYANCE (Tome 1) LA MAISON DE L’OMBRE d’Amélie Sarn

25012013

CLAIRVOYANCE (Tome 1) LA MAISON DE L'OMBRE d'Amélie Sarn dans Thriller/Polar/Suspens... 97822910

J’ai Lu - 07/11/2012 – 219 pages – 12 €

Résumé

Un divorce, un déménagement, un nouveau départ. Emma arrive avec sa mère à Mondeleau, petite ville apparemment sans histoire. La jeune fille se fait des amis et investit peu à peu sa nouvelle chambre. Tout semble parfait pour qu’elle se sente enfin chez elle. Tout, ou presque… Car ses nuits sont agitées de rêves étranges dans lesquels elle n’a pas vraiment l’impression d’être elle-même. Emma ne sait pas encore que si les murs ont des oreilles, ils ont aussi bonne mémoire. Et un meurtre ne s’oublie pas comme ça !

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Emma a 15 ans. Suite au divorce de ses parents, elle s’installe avec sa mère dans une petite ville. Elle s’adapte très vite à sa nouvelle vie et se fait même des nouveaux amis. Sa nouvelle maison est très douillette et a beaucoup de charme. Tout va pour le mieux, jusqu’à ce qu’Emma commence à faire des rêves très bizarres… Elle rêve sans cesse d’une jeune fille de son âge qui a apparemment vécue au même endroit. Bien décidée à en savoir plus, Emma apprend que la fille de ses visions vivait bien dans sa demeure. C’était il y a plus de 15 ans. Elle s’appelait charlotte et elle a été retrouvée sauvagement assassinée dans sa cave… 

J’avoue qu’après avoir lu le résumé, je me suis jetée sur ce livre. J’adore les thrillers et la pointe de paranormal sous entendue dans le synopsis n’a fait qu’accroître mon intérêt. 

L’écriture d’Amélie Sarn est très accessible. Le récit est fluide et détaillé. L’histoire simple mais bien ficelée. Le texte est à la première personne du singulier. On vit donc l’histoire du point de vue d’Emma. On se pose les même questions qu’elle, on mène l’enquête à ses cotés… 

J’ai beaucoup aimé ce livre. Je l’ai dévoré en 24h à peine. Pour moi il s’agit d’un thriller/Young adult. Attention, il pourra plaire à des adultes également (j’en fait parti d’ailleurs), mais le fait que l’héroïne soit une adolescente, et qu’il n’y ai rien de trop sanglant, font que l’on peut classer ce titre en littérature Young adult également. 

Pour finir, j’ai passé un très bon moment en lisant ce thriller. Je pensais avoir deviné qui était l’assassin de Charlotte dès les premiers chapitres et bien… je me suis trompée ! Seul petit bémol, la fin qui est un peu trop vite expédiée à mon gout. Du coup, ce thriller que je recommande tout de même, ne passe pas loin du coup de cœur !

Je remercie les éditions J’ai Lu pour m’avoir fait découvrir ce livre.

post-it3 dans Young Adult....

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




NIGHT SCHOOL (Tome 2) HERITAGE de C.J. Daugherty

4012013

NIGHT SCHOOL (Tome 2) HERITAGE de C.J. Daugherty dans Thriller/Polar/Suspens... 30436810

Robert Laffont « Collection R » - 22/11/2012 – 414 pages - 17.90 €

Résumé

Humiliée de devoir la vie sauve à d’autres qu’elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain… La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d’élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s’exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu’ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l’ombre. Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l’Organisation. Mais que faire quand l’amour et la mort s’invitent au bal des menteurs ?

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Allie Sheridan réintègre Cimmeria après plusieurs semaines de repos bien mérité. Jugée à la hauteur, Allie rejoint les rangs de la société secrète de la Night School. Entrainements intensifs et rondes nocturnes s’enchainent à un rythme effréné, car en effet, Nathaniel rode toujours dans les parages… Au niveau de sa vie personnelle, Allie est en couple avec l’énigmatique Carter. Mais elle entretient néanmoins des sentiments ambigus envers Sylvain, qui lui a sauvé la vie l’été précédent…

Ce second opus commence sur les chapeaux de roues ! Il est bourré d’actions, d’interrogations, il y a de la romance aussi… De très bons ingrédients que l’auteure mêle avec habileté.

En effet, l’écriture de C. J. Daugherty est simple et agréable, tout en étant addictive. Comme dans le premier tome, j’ai passé un très bon moment tout au long de ma lecture. J’adore l’ambiance singulière et intimiste de Cimmeria, qui mêle le gothique au classique. On plonge dans cette atmosphère feutrée à chaque fois que l’on ouvre son livre.

J’aime également les personnages dépeints par l’auteure. Allie est ma préférée, avec son caractère franc et déterminé. Il y a aussi Isabelle qui allie douceur et poigne de fer, Rachel la meilleure amie d’Allie, Zoé, la petite nouvelle qui rajoute un peu de pep’s à tout ça… Au niveau des personnages masculins, Sylvain est plus torride que jamais, alors que Carter devient légèrement étouffant et trop compliqué à mon goût.

Pour conclure, « Héritage » est une très bonne suite. Night School est une saga que je vous recommande si vous avez envie d’un roman Young adult sans le côté fantastique que l’on retrouve un peu trop souvent.

Un grand Merci aux éditions Robert Laffont pour m’avoir permis de lire ce livre dans le cadre d’un partenariat.

post-it dans Young Adult....

Tome précédent :

night-10-190x300

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




GLITCH de Heather Anastasiu

31102012

GLITCH de Heather Anastasiu dans SF/Fantasy/Horreur... 97822215

Robert Laffont – 06/09/2011 – 368 pages – 16.90 €

Résumé

Il y a deux siècles de cela, l’humanité a payé au prix fort ses appétits démesurés lorsque le feu de mille armes nucléaires a littéralement rasé la surface de la planète. Sous terre, au sein de la Communauté, la souffrance et la guerre ne sont plus que de lointains souvenirs : des puces implantées dans le cerveau de ses membres ont permis d’éradiquer enfin toutes ces émotions qui ont bien failli mener les hommes à leur perte. Lorsque la puce de Zoe, une adolescente technologiquement modifiée, commence à glitcher (bugger), des vagues de sentiments, de pensées personnelles et même une étrange sensation d’identité menacent de la submerger. Zoe le sait, toute anomalie doit être immédiatement signalée à ses Supérieurs et réparée, mais la jeune fille possède un noir secret qui la mènerait à une désactivation définitive si jamais elle se faisait attraper : ses glitches ont éveillé en elle d’incontrôlables pouvoirs télékinésiques… Sa liberté nouvellement acquise va toutefois lui donner des ailes et, tandis que Zoe lutte pour apprivoiser ce talent dévastateur tout en restant cachée, elle va rencontrer d’autres jeunes Glitchers : Max le métamorphe et Adrien, qui a des visions du futur. Ensemble, ils vont devoir trouver un moyen de se libérer de l’omniprésente Communauté et de rejoindre la Résistance à la surface, sous peine d’être désactivés, voire pire…

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Zoé est une adolescente qui possède (comme tous les autres humains de son époque) une puce dans le cerveau. Cette puce sert à supprimer toutes les émotions qui peuvent être ressenties. Zoé trouve cela normal, jusqu’au jour ou sa puce se met à glitcher (bugguer)… Des lors, la jeune fille va découvrir de toutes nouvelles perspectives (sons, goûts, odeurs, couleurs…) et s’ouvrir à des émotions jamais ressenties jusqu’ici (peur, colère, joie, amour, haine…).

Glitch est le premier tome d’une nouvelle dystopie très intéressante. La dictature en place supprime les émotions de tous les humains pour les mettre au pas. Une sorte d’esclavagisme moderne… Cet aspect est un peu différent des autres dystopies sorties récemment.

L’écriture de Heather Anastasiu est agréable et facile à aborder. Son histoire est bien ficelée et contient tous les ingrédients nécessaires à une bonne dystopie : une dictature impitoyable, un grand méchant (ici la chancelière), des jeunes héros courageux qui décident de s’opposer au régime mis en place, un trio amoureux… Bref, de quoi passer un très bon moment !

Le texte est écrit à la 1ère personne du singulier et est présenté du point de vue de Zoé. Son personnage m’a bien plu. Je la trouve forte, courageuse et passionnée. Je pense que les jeunes filles qui liront ce livre s’identifieront facilement à elle. J’ai également beaucoup aimé le personnage d’Adrien pour son altruisme, sa dévotion envers Zoé, mais surtout pour son charisme !

Pour conclure, Glitch est un très bon roman Young adult / dystopique. Par contre, je le conseille plus à un jeune lectorat qu’à des adultes ayant des exigences littéraires plus pointues…

Merci beaucoup aux éditions Robert Laffont pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

post-it3 dans Young Adult....

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




PHAENIX (Tome 1) LES CENDRES DE L’OUBLI de Carina Rozenfeld

26092012

PHAENIX (Tome 1) LES CENDRES DE L'OUBLI de Carina Rozenfeld dans SF/Fantasy/Horreur... 38962710

Robert Laffont « Collection R » – 06/09/2012 – 432 pages – 17.90 €

Résumé

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l’oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s’unir dans un amour pur et éternel… Depuis l’origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes sœurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis… Aujourd’hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d’université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu’à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s’ils la connaissaient depuis toujours…  Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S’ouvriront alors les portes d’une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.     

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Anaïa vient de s’installer en Provence dans le domaine familial de ses grands parents. Un peu apeurée par la nouvelle vie qui s’ouvre devant elle, Anaïa va vite s’y faire et même l’apprécier. Elle va retrouver Garance, son amie d’enfance et… avoir deux prétendants ! D’un côté il y a Enry le grand blond aux yeux bleus, aux allures de dieu scandinave, et de l’autre il y a le sombre et ténébreux Eidan. Leur seul point commun : l’aura de mystère qui les entoure… Tout deux n’attendent qu’une seule chose : qu’Anaïa se souvienne…

J’ai beaucoup aimé cette romance young-adult mêlée de fantastique. Ici il est question de la légende du Phénix et du fait qu’il puisse renaître de ses cendres. J’ai trouvé cela intéressant car ça change des autres créatures fantastiques habituellement présentes dans les romans du genre… 

Carina Rozenfeld est une auteure française de talent. J’aime beaucoup son style fluide et délié. Tout d’abord, elle décrit très bien ses personnages. Il y a 3 personnages principaux : Anaïa est une jeune fille de 18 ans, qui a la tête sur les épaules. J’ai aimé son côté sérieux et posé, sa passion pour la musique aussi… C’est une très jolie jeune femme simple et passionnée à la fois. Eidan est quand à lui assez sombre, tant par son physique (brun au regard noir pénétrant) que par son caractère introverti. Les seuls moments ou il s’ouvre c’est quand il joue de la musique et qu’il chante. Dans ces moments là, il s’illumine ! Et enfin, il y a Enry. Lui alors je dois dire que je ne sais pas à quoi m’en tenir… Sous ses airs de gendre idéal, je le soupçonne de ne pas être si bien que ça… A voir dans le prochain tome si j’ai raison ! 

L’autre point fort de l’auteure, c’est qu’elle réussit à merveille à nous faire ressentir les émotions de ses personnages. La peur, les questions, la passion… Tout y est décrit avec talent. Elle utilise pour cela les mots bien sur, mais également la musique… En effet, ce livre est imprégné de l’univers musical de Carina Rozenfeld. J’ai trouvé cela passionnant : écouter les chansons qu’elle a sélectionné durant ma lecture, lire la traduction des magnifiques paroles… Un vrai délice ! 

En conclusion, Phaenix est un très bon premier tome. Je me suis attachée à l’héroïne et comme elle, je me languis qu’elle retrouve sa moitié ! Seul petit bémol en ce qui me concerne, c’est la fin qui me laisse sur ma faim. Et dire qu’il va falloir attendre 2013 pour voir si il y aura un happy-end… C’est trop long !!

Un très grand Merci aux éditions Robert Laffont pour m’avoir permis de lire ce livre.

.post-it6 dans Young Adult...

.

Et voici la gentille dédicace qu’il m’a été faite par l’auteure :

photo2

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements