• Accueil
  • > Recherche : toi contre avis jeune

T’CHOUPI A UN BOBO

17052014

de Thierry Courtin

tchoupi a un bobo

Nathan – 06/02/2014 – 24 pages – 5.70 €

Résumé

T’choupi fait de la balançoire, mais… Patatras ! Il tombe par terre. Aïe, T’choupi s’est fait un bobo. Heureusement maman lui met un joli pansement et surtout, elle lui fait son « bisou magique » qui guérit tout.

.

Avis-Karine dans Bit-lit...

Nous retrouvons T’choupi dans de nouvelles aventures. Cette fois, il fait de la balançoire, seul comme un grand, mais aïe ! Il finit par tomber et se fait mal au genou… Heureusement sa maman est là pour le soigner et le réconforter !

T’choupi a un bobo est un ouvrage de petit taille (15.5 x 16 cm). Sa couverture est rigide avec des petits coins arrondis, et ses 24 pages sont en plastique indéchirable. Etant donné que ce livre est conseillé dès 2 ans, tout est fait pour éviter les petits accidents…

Les textes sont assez courts et écrits en gros caractères. Les dessins sont tout en rondeur et très colorés. Les petits ou les plus grands qui commencent à lire touts seuls seront ravis c’est certain !

T’choupi a un bobo est un ouvrage faisant parti de la collection T’choupi l’ami des petits. Cette collection compte de nombreux autres titres, qui représentent tous des situations que les petits rencontreront (T’choupi rentre à l’école, T’choupi dort chez papi et mamie, T’choupi va sur le pot….). Une jolie manière de s’identifier pour nos boutchous !

Je remercie les éditions Nathan Jeunesse de m’avoir offert ce livre dans le cadre d’un partenariat.

Petite photo :

tchoupi a un bobo photo

.

.

.

T'CHOUPI A UN BOBO dans Jeunesse/Enfants le-coin-des-petits-2

(cliquez sur l’image pour découvrir encore plus d’ouvrages pour enfants)

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




BEAUTIFUL DISASTER de Jamie McGuire

16042014

beautiful disaster

J’ai Lu – 22/01/2014 - 384 pages – 13 €

Résumé

Travis Maddox est sexy, bâti comme un dieu et couvert de tatouages. Il participe à des combats clandestins la nuit, et drague tout ce qui bouge le reste du temps. Exactement le genre de mec qu’Abby doit éviter si elle veut reprendre sa vie en main. Mais Travis insiste et lui propose un pari. Si elle gagne, il renonce au sexe pendant un mois. Si elle perd, elle s’installe chez lui pour la même durée. Ce que Travis ignore, c’est qu’il a affaire à bien plus joueur que lui. Une fois toutes les cartes abattues, seront-ils vraiment prêts à suivre les règles établies ?

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Abby est une jeune fille au fort tempérament, qui a fuit une vie et un père qui ont failli la détruire… Dès ses premiers jours dans sa nouvelle vie, elle va faire connaissance avec Travis. Ce jeune homme sexy en diable est un habitué des combats clandestins et écume les bars pour sauter sur tout ce qui bouge… L’indifférence et le dédain d’Abby vont le piquer au vif et c’est sur la belle qu’il va jeter son dévolu… Réussira-t-elle à lui résister encore longtemps ? 

Beautiful disaster est un titre de new-adult, même s’il reste assez soft niveaux scènes hot. C’est une jolie romance, un brin compliquée… 

Abby et Travis sont deux personnes au passé difficile. Travis a perdu sa mère quand il était enfant, et cela a toujours été une blessure pour lui. Beau comme un dieux, il est habitué à ce que toutes les femmes tombent en pamoison devant lui. Il en devient insensible et odieux d’ailleurs… C’est pourquoi le mépris d’Abby à son égard le touche autant. Bien que dragueur, bagarreur et très très impulsif, Travis reste une belle personne. 

Abby quand à elle, a pour père un joueur de poker invétéré, qui n’a plus aucun scrupule… Elle l’a fuit lui, ses dettes de jeux et ses mauvaises fréquentations pour essayer de se construire une nouvelle vie. Elle a un caractère bien trempé mais est très sensible au fond d’elle. C’est une écorchée vive qui a du mal à baisser sa garde et à faire confiance… 

L’écriture de Jamie McGuire est fluide et facile à lire. Le récit de Beautiful disaster est à la première personne du singulier, du point de vue d’Abby. J’ai passé un agréable moment livresque mais je n’ai pas eu de coup de cœur non plus… Pourquoi ? Et bien, tout démarre sur les chapeaux de roue, la rencontre de Travis et Abby fait des étincelles. Ca se lit vraiment vite et bien ! Malheureusement, j’ai trouvé la fin du livre redondante… Les éternelles disputes entre nos deux tourtereaux, leur «je t’aime moi non plus», et le fait que Travis s’inquiète toujours pour sa «poulette», ont rendu l’histoire un peu lourde et trainante en longueur… C’est dommage car avec une fin plus rapide, plus percutante, je pense que j’aurai eu un coup de cœur !

Je remercie les éditions J’ai Lu de m’avoir fait confiance en m’offrant ce partenariat.

post-it beautiful disaster.

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




L’ANALPHABETE QUI SAVAIT COMPTER (Version Audio) de Jonas Jonasson

9042014

l'analphabete qui savait compter

Audiolib – 12/02/2014 - 12h40 – 23 €

Résumé

Tout condamnait Nombeko l’analphabète, née dans le ghetto de Soweto en 1960, à une vie anonyme. Mais un accident de voiture et son incroyable facilité à manier les chiffres vont la catapulter dans les hautes sphères de la politique internationale. Elle y croisera de bien singulières personnes, dont un président, un roi, mais aussi une jeune fi lle très en colère et d’étranges jumeaux. Elle se mettra à dos les plus redoutables services secrets de la planète pour fi nalement atterrir dans un camion de pommes de terre au moment où une bombe menacera l’humanité de destruction… Nombeko est bien la digne héritière de son aïeul en littérature, Allan Karlson, « Le Vieux… », dont elle partage le talent pour changer le cours de l’Histoire. Une nouvelle comédie signée Jonasson tirant à bout portant sur les préjugés.

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Nous suivons les aventures de Nombeko, une petite sud africaine analphabète, qui vide des latrines pour survivre. Nous la suivrons au fil de sa vie, du ghetto de Soweto, à sa rencontre avec le roi et le premier ministre de Suède. Des péripéties plutôt drôles et auxquelles on ne s’attend pas… 

Je n’ai pas lu le premier opus de Jonas Jonasson (Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire) mais j’en ai entendu énormément de bien. J’ai donc tenté ma chance avec son nouveau titre : L’analphabète qui savait compter. Alors que dire…? Et bien c’est agréable et plutôt drôle parfois, mais sans plus. Je m’attendais à une histoire désopilante, et j’avoue que je suis un peu déçue… 

L’histoire est originale, on suit cette jeune sud africaine tout au long de sa vie, et c’est vrai qu’il lui arrive des choses vraiment incroyables, mais bon voilà quoi, pas plus… L’écriture de Jonas Jonasson est plaisante et amusante, mais je n’ai pas trouvé le coté hilarant et déjanté dont j’avais entendu parler pour son premier titre. Dommage… 

J’ai eu la chance de découvrir ce titre en version audio des éditions Audiolib. La narration est efficacement effectuée par Maia Baran, qui est comédienne de théâtre et qui réalise des doublages francophones de films. 

En conclusion, L’analphabète qui savait compter est un livre distrayant et plaisant, mais je suis loin d’avoir eu le coup de cœur comme cela a apparemment été le cas pour de nombreux autres lecteurs…

Un grand merci aux éditions Audiolib de m’avoir fait bénéficier de ce titre dans le cadre d’un partenariat.

post-it l'analphabete qui savait compter.

.

L'ANALPHABETE QUI SAVAIT COMPTER (Version Audio) de Jonas Jonasson dans Litterature Contemporaine livres-audio

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




FACE CACHEE (Tome 1) DANS LA PEAU de M. Leighton

18032014

dans la peau

Milady – 23/01/2014 – 288 pages – 18.20 €

Résumé

Olivia Townsend est une femme comme les autres, qui se démène à l université dans l espoir de pouvoir un jour aider son père dans ses affaires. Pour financer ses études, elle travaille à l’Hynos Club, le bar géré par le très séduisant Cash  le genre de bad boy qu elle a décidé d éviter comme la peste. C est alors qu elle rencontre le frère jumeau de son patron, Nash, un avocat bien sous tout rapport… accessoirement casé avec sa colocataire. Entre les deux, son coeur balance…. 

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Olivia est une jeune fille un brin timide, mais oh combien sexy. Brune, pulpeuse, pas mal de répartie lorsqu’elle se sent acculée, voilà à quoi elle ressemble… Elle fait la connaissance de deux frères jumeaux : Nash et Cash. Se ressemblant comme deux gouttes d’eau, les deux frères sont d’une beauté à couper le souffle… Ils sont tout de même très différents au niveau du caractère et du tempérament. Nash est avocat, c’est l’épaule solide, celui sur qui on peut compter mais il sort avec Marissa, la cousine d’Olivia… Cash, patron d’une boite de nuit, est quand à lui un tombeur, aucune femme ne lui résiste… Les jumeaux ne sont pas insensibles aux courbes affolantes d’Olivia et sont bien décidés à l’avoir, malgré les barrières que la jeune femme érige autour d’elle ! Lequel des deux réussira t-il a la faire succomber…? 

Dans la peau est un titre qui fait parti d’un nouveau genre littéraire : le New-adult. Il s’agit en fait d’un mélange entre littérature Young adult (pour le côté lecture simple et rapide), romance et littérature érotique. Personnellement j’aime beaucoup ce cocktail. Ca distrait bien, ça émoustille parfois, c’est plus approfondie au niveau des émotions/sentiments que dans certains titres érotique, donc j’adhère à 100% lorsque j’ai envie d’une lecture agréable et sans prises de tête. 

L’écriture de M. Leighton est plaisante et facile à lire. Le texte est bien aéré, ça se lit donc très vite. Les personnages sont très bien pensés. J’ai beaucoup aimé Olivia et «son caractère de feu sous la glace» de même que Nash/Cash, ma préférence allant pour le bad boy… 

Au niveau de la couverture, j’avoue que je ne la trouve pas terrible terrible… La typographie utilisée est belle, mais l’image de fond est franchement moyenne… 

Pour conclure, Dans la peau est un titre de New-adult agréable, avec des personnages piquants comme je les aime ! Il s’agit d’un premier tome, mais je pense qu’il se suffisait à lui-même… La fin arrive un peu comme un cheveux sur la soupe, comme pour rebondir et repartir sur un second tome. On verra bien, je pense tout de même le lire à sa sortie pour me faire ma propre opinion…

Un grand merci aux éditions Milady de m’avoir fait confiance en m’offrant ce partenariat.

post-it dans la peau.

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




L’EDUCATION D’UNE FEE de Didier Van Cauwelaert

28022014

l'education d'une fee

Le Livre de Poche – 29/05/2002 – 221 pages – 6.10 €

Résumé

« J’ai une femme que j’aime et qui est en train de me quitter, et un fils de son premier lit que j’adore et à qui je n’arrive pas à dire la vérité. » Jamais Nicolas n’a énoncé aussi clairement sa situation depuis que le rêve a tourné au cauchemar. Le rêve c’est la double rencontre-miracle qui a changé la citrouille en carrosse : « Je suis tombé amoureux de deux personnes en même temps, un vendredi matin, dans un bus d’Air France. » Le cauchemar, c’est le besoin d’Ingrid d’enterrer vivant tout ce bonheur malgré son amour pour Raoul, son fils, et pour Nicolas. Qu’y comprendre ? Devant Sezar, l’étudiante iranienne apparue comme pour panser ses plaies ou comme la fée que Raoul veut voir en elle, il est soudain possible d’être lucide mais aussi de réintroduire le merveilleux au sein du drame.

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Nicolas est un homme heureux. Marié depuis 4 ans à Ingrid, ils sont de ces couples que rien n’atteint, qui s’aiment profondément… Il y a également Raoul, le petit garçon d’Ingrid, qui considère Nicolas comme son père. Leur complicité fait plaisir à voir. Tout va pour le mieux, jusqu’au jour ou Ingrid le quitte, sans lui donner d’autre explication que le fait qu’elle l’aime trop… Nicolas est dévasté… Il rencontre César, une jeune irakienne, caissière à l’hypermarché du coin. Elle va lui redonner le sourire mais d’une manière tout à fait inattendu !

Je n’avais encore jamais lu de roman de Didier Van Cauwelaert, malgré le bien que j’en entends. C’est aujourd’hui chose faite ! Ce titre était dans ma PAL depuis 2-3 ans, je l’en ai sorti grâce à ma binôme sur mon forum Club de Lecture : Kreen. J’ai passé un très moment et je l’en remercie. 

La plume de Didier Van Cauwelaert est aérienne. C’est léger, c’est frais et poétique aussi. Les personnages de L’éducation d’une fée sont attachants. J’ai trouvé l’histoire d’amour entre Nicolas et sa femme très belle. Sa description de la douleur et la peine est très juste. Sa complicité avec son fils de cœur Raoul est vraiment touchante. On peut dire que c’est la deuxième histoire d’amour de ce roman. Nicolas le dit lui même dans le premier chapitre : «Je suis tombé amoureux de deux personnes en même temps, un vendredi matin…». 

Vient ensuite son histoire avec César : une attirance de l’esprit, de l’âme et non du corps… Ce petit bout de femme qui a déjà connu tant de malheurs, va rendre le sourire à toute une famille. J’ai trouvé cela très beau. 

En bref, L’éducation d’une fée est un roman tout en finesse que j’ai refermé avec le sourire aux lèvres.

post-it l'education d'une fee

.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




LOIN DE TOUT de Jessica Ann Redmerski

16022014

loin de tout

Milady - 22/11/2013 – 448 pages – 15.20 €

Résumé

Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…

pcc dans Littérature Classique

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Camryn est une jeune fille de 20 ans. Elle a perdu l’an passé son premier amour dans un accident de voiture. Complètement dévastée, lorsqu’elle se brouille avec sa meilleure amie, c’est la goute d’eau de trop ! Elle plaque tout du jour au lendemain, et monte à bord d’un bus à destination du Texas… Elle va rencontrer par hasard Andrew, un jeune homme qui se rend au chevet de son père mourant. Nos deux écorchés vifs vont faire la route ensemble et petit à petit se rendre le sourire l’un l’autre… 

Que les choses soient claires, Loin de tout a été un vrai coup de cœur pour moi !! Je me suis régalée du début à la fin de ce livre. Je ne regrette absolument pas de l’avoir lu ! 

Tout d’abord la couverture : elle représente Camryn, une très belle blonde que la vie n’a pas épargné, avec son éternelle tresse lâchée sur son épaule. 

J’ai beaucoup aimé la plume de Jessica Ann Redmerski. C’est fluide, agréable et les sentiments sont très bien décrits. J’ai adoré le road trip de nos amoureux, j’aurai bien aimé être à leur place d’ailleurs ! 

Loin de tout est avant tout une romance mais pas seulement. Au début, on nous retrace le drame qu’à vécu Camryn et comment elle essai de garder la tête hors de l’eau, puis on fait connaissance avec Andrew et on voit naitre le début de leur amitié… Vient ensuite leur escapade à travers tous les Etats unis, et enfin le début de leur idylle (et pas n’importe laquelle !). 

Andrew et Camryn sont deux personnages charismatiques. Elle est douce et réservée et lui plus provocateur, plus taquin aussi… A l’instar de Eurydice et Orphée, ils forment un tout, deux âmes sœurs qui se sont enfin trouvées. J’ai adoré la passion et la complicité qui les animent. 

Loin de tout fait partie d’un nouveau genre littéraire qui vient juste de sortir : le New-adult. Destiné aux 18-30 ans, les romans de ce genre sont de la littérature contemporaine (souvent des romances) mais avec des passages d’adultes (ici il y a des scènes de sexe très explicites). De quoi passer un très agréable moment en retrouvant les côtés léger et fluide des romans Young-adult, mais en ayant un petit plus de maturité qui va ainsi renforcer l’histoire. 

En bref, le New-adult, un nouveau genre auquel j’adhère à 100%, et Loin de tout, une très belle romance que je vous conseille absolument de lire !

Je remercie sincèrement les éditions Milady pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

post-it loin de tout

.

Questionnaire de ma Lecture Commune :

lc_tra10

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




DOCTEUR SLEEP (Version Audio) de Stephen King

6022014

docteur sleep

Audiolib – 15/01/2014 - 18h44 – 25.90 €

Résumé

Dans Doctor Sleep, Stephen King renoue avec l’histoire et le personnage de l’un de ses plus grands succès : Shining. Le petit Dany Torrance est désormais adulte. Il a échappé au sort de son père alcoolique et travaille en tant qu’aide-soignant dans un hospice où il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser la souffrance des mourants. Il rencontre Abra, fillette de 12 ans, pourchassée par un étrange groupe de voyageurs…

pcc dans Littérature Classique

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Le petit Dany du livre culte Shinning a bien grandi… Après une jeunesse très mouvementée, une adolescence et un début de vie d’adulte chaotique (alcool, drogues…) Dany est enfin stable dans sa vie. Membre assidu des AA (alcooliques anonymes), il travaille comme aide soignant dans un hospice. Il se sert de son «don» pour aider les patients mourants à partir sans craintes ni souffrances. C’est de là que lui vient son surnom de Docteur Sleep. Il fait la connaissance par voie mentale d’une petite fille prénommée Abra. Abra Stone a elle aussi «le don» et il est d’ailleurs bien plus fort que celui de Dany. Quelques années plus tard, la jeune fille qui est désormais une préadolescente, le recontacte. Elle est en danger de mort, de mystérieux personnages, aux pouvoirs surnaturels eux aussi, sont à sa recherche pour lui aspirer toute «sa vapeur»… 

J’ai lu le fameux Shinning quand j’étais ado et j’avais adoré ! J’ai ensuite vu le film de Stanley Kubrick et Jack Nicholson m’avait fait frissonner… Quand récemment j’ai eu l’occasion de me plonger dans Docteur sleep, je n’ai pas hésité une seule seconde, et oh mon dieu, comme j’ai bien fait !! 

Tout d’abord l’histoire… Quel plaisir de retrouver un personnage attachant tel que le petit Dany Torrance. Cela est très agréable de voir ce qu’il est devenu, et surtout d’où il revient, car il revient de très loin justement ! Stephen King nous retrace brièvement par ci par là le passé de Danny et son enfance dans le fameux hôtel Overlook, où son père avait failli le tuer… Cela aidera les nouveaux lecteurs à comprendre l’histoire de Dany et pour ceux qui comme moi ont lu Shinning il y a de nombreuses années, c’est toujours utile d’avoir une petite piqure de rappel. 

L’auteur nous retrace donc succinctement l’enfance de Dany, puis sa descente aux enfers… Alcool, drogues en tout genre, aventures sans lendemain, bagarres à foisons… Une vie malheureuse et chaotique qu’il menait pour tenter de museler son don. Puis un jour, aux alentours de ses 30 ans, la rencontre avec un homme qui lui tendit la main, et la prise de conscience que cela avait assez duré. Que son don n’était pas une malédiction mais qu’au contraire, il pouvait aider des gens ! J’ai adoré la manière dont Stephen King nous a dépeint un homme en proie à ses nombreux démons, mais qui au final s’en sort et réussit même à s’en servir pour être plus fort ! 

Autre point que j’ai adoré : les nouveaux personnages, et notamment celui d’Abra. Abra Stone, 13 ans, est une jeune fille forte qui a un pouvoir immense ! Le «nœud vrai» est à sa recherche pour la tuer et lui voler son essence, qu‘ils appellent communément «sa vapeur». Courageuse, téméraire et un brin orgueilleuse, la jeune Abra aura besoin de Dan, de son pouvoir et de son expérience pour leur échapper. Un très beau duo qui donne à Abra la place d’un second rôle quasiment aussi important que celui de Dany. Les personnages secondaires ne sont pas oubliés. Ils sont également bien présents et nécessaires à l’histoire. L’ensemble est vraiment très bien construit et nous les rendent tous très attachants. 

Le «nœud vrai» justement, qui sont-ils ? Et bien, ce sont des êtres humains à la base, et qui en ont toujours l’apparence, mais qui se sont transformés en monstres cruels, en se nourrissant de «la vapeur» d’enfants ayant le don. La superbe Rose Claque est le chef de cette bande. Elle est aussi belle que dangereuse et puissante. Son orgueil a été piqué au vif quand la jeune Abra lui a résisté, et quand elle a réalisé que le pouvoir de la fillette était sans doute largement supérieur au sien. Elle en a fait désormais sa fixation, et compte bien tuer «la petite salope» quoi qu’il lui en coute ! 

J’ai eu la chance de découvrir Docteur Sleep en version audio des éditions Audiolib. La narration est effectuée avec brio par Julien Chatelet, qui est un artiste complet (formation de théâtre, chanteur, acteur et réalisateur). 

Que dire de plus ? Et bien, si vous aimez Stephen King, alors vous serez ravi avec Docteur Sleep ! Le King signe ici un roman magistral qui mêle fantastique, horreur, suspens, le tout avec des personnages attachants et merveilleusement bien construits. Un énorme coup de cœur pour moi ! 

Un immense merci aux éditions Audiolib de m’avoir fait bénéficier de ce titre dans le cadre d’un partenariat.

post-it docteur sleep.

.

DOCTEUR SLEEP (Version Audio) de Stephen King dans Livres Audio livres-audio

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




LA COULEUR DES SENTIMENTS de Kathryn Stockett

11012014

la couleur des sentiments

Acte sud – 10/10/2013 - 608 pages – 9.70 €

Résumé

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. La jeune bourgeoise blanche et les deux bonnes noires, poussées par une sourde envie de changer les choses malgré la peur, vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante..

pcc dans Littérature Classique

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

La couleur des sentiments se déroule à Jackson, Mississipi, dans les années 1960. Miss Skeeter, une jeune femme blanche au caractère légèrement rebelle, et qui n’aime pas se plier aux conventions de l’époque, recherche la bonne de son enfance : Constantine. Cette quête va la conduire à se rapprocher de bonnes noires, notamment d’Aibileen, la domestique d’une de ses amies. De cette rencontre, et de sa passion pour le journalisme, naitra un livre : Les bonnes. Très controversé, l’ouvrage de Miss Skeeter va regrouper les témoignages de plusieurs bonnes qui parleront de leur relation avec leur employeuses blanches. 

Je n’avais entendu que du bien de ce livre et maintenant je comprends pourquoi. La couleur des sentiments c’est l’histoire de trois vies, trois destins différents, trois caractères bien trempés, trois femmes qui a leur petit niveau essaieront de changer l’histoire. 

Si vous ne l’avez pas encore compris, la narration est triple. Les chapitres s’alternent entre les trois héroïnes. Il y a tout d’abord Miss Skeeter, la jeune journaliste blanche, qui n’hésite pas à se mettre toutes ses amies et son fiancé à dos pour défendre ses convictions. Il y a ensuite Aibileen, une vieille femme noire qui est au service d’une bourgeoise blanche et qui élève avec beaucoup d’amour ses enfants. Très instruite, elle adore lire et philosopher sur la vie, sur sa condition de femme, de bonne et de noire. Trois conditions très dures à vivre à l’époque… Enfin, il y a Minny, une jeune bonne noire qui est également la meilleure amie d’Aibileen. Elle travaille pour miss Celia, une sorte de clone de Marylin Monroe, qui a le cœur sur la main. Bien qu’à l’opposé en tout point, les deux jeunes femmes auront une relation très particulière que l’on pourrai qualifier d’amitié, si cela n’était pas aussi tabou à l’époque. Chacune, à leur manière, feront preuve d’énormément de caractère et de courage. 

J’ai trouvé ce livre vraiment passionnant ! La richesse des personnages principaux et la multitude de personnages secondaires rendent cet ouvrage captivant. On veut toujours savoir ce qu’il va se passer, comment nos héroïnes vont s’en sortir, on tremble avec elles aussi… 

La couleur des sentiments parle de la ségrégation raciale qui était légion dans ces années là, des injustices et des violences faites aux noirs, mais pas seulement… En effet, et cela est la force de ce livre, on découvre qu’il y avait énormément d’amour et de respect au sein de certaines familles, minoritaires certes, mais qui considéraient leur bonne comme un membre de la famille. Grands nombres de bonnes d’ailleurs, considéraient «les petits blancs» qu’elles élevaient comme leurs enfants. Ces derniers étaient beaucoup plus proches et affectueux avec elles qu’avec leur propre mère ! 

Je tire mon chapeau à l’auteure Kathryn Stockett, dont c’est le premier roman ! Je trouve qu’elle a mis un peu de son âme dans ce livre. En effet, à la fin de l’ouvrage elle nous raconte sa propre enfance et je lui trouve énormément de similitude avec Miss Skeeter et sa bonne Constantine qu’elle adorait. 

Bien plus qu’un roman sur le racisme ou sur la ségrégation, La couleur des sentiments nous donne une belle leçon de courage et nous montre que l’Amour n’a pas de couleur… J’ai passé un excellent moment.

post-it la couleur des sentiments.

.

Questionnaire de ma Lecture Commune :

lc la couleur des sentiments

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




LES PLUS BELLES LEGENDES D’EGYPTE

6012014

de Gérard Moncomble et Yann Tisseron

les plus belles legendes d'egypte

Nathan -  17/10/2013 - 116 pages - 17.50 €

Résumé

Mon nom est Thot. Je suis la lune, qui est l’oeil de la nuit. Parfois ibis, parfois babouin, je veille sur le monde. On dit que mon savoir est infini. C’est vrai. Je sais tout des tumultes qui ont agité autrefois les rives du Nil. Amours passionnelles, batailles, ruses, complots ! Autant d’histoires qui ont bâti l’Egypte. Dis-moi, veux-tu que je les conte ? Voyons… Rê, Khnoum, Nout, Geb, Seth, Isis et Osiris… Les noms des dieux se pressent sur ma langue. Par quel récit vais-je commencer ?

.

Avis-Karine dans Bit-lit...

Les plus belles légendes d’Egypte est un ouvrage de bonne qualité qui regroupe treize légendes connues ou à découvrir :

- Où l’univers émerge du néant ;

- Où les hommes se révoltent contre Rê ;

- Où Rê devenu vieux, aspire au repos ;

- Où Nout joue aux dés pour accoucher de ses cinq enfants ;

- Où Rê affronte le monstrueux Apophis ;

- Où Anubis, le dieu à tête de chacal, pèse les âmes des morts ;

- Où Shou et Geb règnent sur la terre d’Egypte ;

- Où les égyptiens échappent à la désolation ;

- Où Isis la magicienne ruse avec Rê ;

- Où un magicien partage l’eau d’un lac en deux moitiés ;

- Où Isis ressuscite Osiris, son cher époux assassiné ;

- Où Horus bataille contre Seth, le dieu roux ;

- Où l’on tente de voler mon grand livre de magie.

Les plus belles légendes d’Egypte est de grand format (21.5 x 27 cm). Sa couverture est rigide et épaisse et ses 116 pages sont en papier glacé. Il y a au moins une illustration sur chaque double page. Elles peuvent être un peu effrayantes parfois, c’est pourquoi je déconseille ce livre à des enfants trop jeunes, qui ne comprendraient pas ces légendes de toute façon…

Je remercie les éditions Nathan de m’avoir offert ce livre dans le cadre d’un partenariat.

Petite photo :

les plus belles legendes d'egypte photo

.
.
.
.

LES PLUS BELLES LEGENDES D'EGYPTE dans Jeunesse/Enfants le-coin-des-petits-2

(cliquez sur l’image pour découvrir encore plus d’ouvrages pour enfants)

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




DUBLIN STREET de Samantha Young

8122013

dublin street

J’ai Lu – 10/07/2013 – 412 pages - 13 €

Résumé

Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, un quartier agréable d’Edimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d’amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche… Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant, Braden Carmichael fait voler en éclats son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s’installer en Ecosse. la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait resurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise…

.    

pcc dans Littérature Classique.

DUBLIN STREET de Samantha Young dans Littérature Erotique Avis-Karine

Joss Butler, orpheline à l’âge de 14 ans, s’installe dans un très bel appartement à Edimbourg, sur Dublin street. Très vite, elle s’entend à merveille avec sa colocataire Ellie et fait la rencontre de son frère… Braden Carmichael est un très bel homme et a énormément de charisme. Joss décide de se tenir le plus loin possible de lui, mais leur attraction mutuelle va venir à bout de sa raison…

J’avoue avoir été charmée par cette histoire et par ses personnages. Dublin street est une romance érotique moderne. Ici, point de SM (c’est la mode en ce moment) ou de vulgarité ! Les scènes érotiques sont hot mais restent toujours dans la sensualité et en harmonie avec le récit.

L’écriture de Samantha Young est addictive, simple et moderne. Son gros point fort à mon avis, ce sont ses personnages. Ils ont tous un caractère bien trempé et j’adore ça ! Le personnage principal est féminin, il s’agit de Joss. Cette jeune femme est forte et fragile à la fois. Le drame familial qu’elle a subit dans sa jeunesse lui a laissé de profondes blessures encore à vif. Ayant peur de souffrir à nouveau, elle refuse de s’attacher à qui que se soit. C’est sa manière à elle de se protéger. Braden remet donc en question son système d’autodéfense… Ténébreux et charismatique, il est le genre de mâle que l’on rêve toutes de croiser un jour. Fort, doux et sensible à la fois, il n’hésite pas à mettre de côté son machisme pour être à l’écoute de sa belle.

J’ai trouvé que les personnages secondaires étaient également bien construits. On suit en parallèle Ellie, la colocataire de Joss, et son histoire d’amour avec Adam, le meilleur ami de Braden. On en apprend également beaucoup sur leur famille ou sur Rihan la meilleure amie de Joss.

Que dire de plus ? Personnellement j’ai eu le coup de cœur pour cette romance érotique très sensuelle. L’émotion est au rendez-vous à de nombreuses reprises. Certains passages sont très chauds, sans être crus. Que des bons points ! En plus il s’agit d’un one shot, cela change de toutes les romances à rallonge que l’on trouve en ce moment… Fan de littérature érotique et de romance, je vous recommande donc chaleureusement Dublin street !

Je remercie les éditions J’ai Lu pour m’avoir fait confiance en m’offrant ce SP.

 

post-it dublin street.

 

.

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements