• Accueil
  • > Recherche : robe 2012 jeune fille

LES VIVANTS (Tome 1) de Matt de la Pena

30042014

les vivants

Robert Laffont « Collection R » – 13/03/2014 - 381 pages – 17.90 €

Résumé

Shy a choisi ce job d’été pour mettre des sous de côté. Quelques mois à bord d’un luxueux navire de croisière vont lui permettre d’engranger les pourboires. Que demander de mieux ? Des bikinis à ne plus savoir où regarder, des buffets à volonté, et peut-être même une fille ou deux… Mais lorsque le tremblement de terre le plus destructeur jamais enregistré dévaste la Californie, le destin de Shy bascule. Et ce séisme n’est que le premier d’une longue série de désastres. Bientôt, ceux qui sont encore en vie devront se battre pour le rester…  « 

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Shy est un jeune américain d’origine mexicaine. Il travaille sur un paquebot de luxe en compagnie d’autres jeunes personnes. Son travail lui plait, jusqu’à ce qu’un passager, qu’il tentera de sauver, va se suicider sous ses yeux, en se jetant du pont supérieur… Shy n’est pas au bout de ses peines, lorsqu’il apprend qu’un séisme d’une amplitude jamais atteinte vient d’avoir lieu en Californie. Dès lors, une série de tsunamis va s’abattre sur le paquebot… 

J’ai été tenté par Les vivants car il s’agit d’une lecture Young adult mais également d’un thriller sur fond d’histoire catastrophe. J’ai passé un bon moment même si je n’ai pas eu le coup de cœur que j’espérais… 

Ce qui m’a le plus plu dans ce livre, c’est le scénario catastrophe un peu à la Titanic (même si ici, point d’iceberg ou d’eau glacée mais plutôt des vagues géantes et des requins affamés…), la difficulté pour les survivants de rester en vie, le côté thriller dans la dernière partie du livre aussi… Un habile mélange qui a rendu ma lecture très prenante je l’avoue. 

Ce qui m’a un peu déçue, c’est le fait qu’il ne s’agisse pas d’un one shot. J’aurai préférée que l’histoire ai une vrai fin plutôt que de nous laisser ainsi dans l’attente de savoir comment cela va réellement se finir… 

Au niveau du style, l’écriture de Matt de la Peña est agréable et facile à lire. Le récit est du point de vue du personnage principal Shy. Ce jeune garçon est à la fois comme tout le monde mais aussi courageux. Il est secrètement amoureux de sa collègue et amie, la sublime Carmen. Beaucoup de choses les rapprochent : leurs origines, le fait qu’ils ont tout les deux perdus un proche à cause de la maladie de Romero… Séparés durant le tsunami, réussiront-ils tout deux à survivre ? Et si oui, réussiront-ils à se retrouver ? Il faudra lire Les vivants pour le savoir…

Je remercie les éditions Robert Laffont de m’avoir fait confiance en m’offrant ce partenariat.

post-it les vivants.

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




LES 100 de Kass Morgan

24032014

les 100

Robert Laffont « Collection R » – 22/01/2014 – 378 pages – 17.90 €

Résumé

Depuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée.

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Cela fait 300 ans que les humains ont précipitamment quitté la Terre pour fuir la guerre nucléaire qui s’y était déclarée… Les quelques rescapés vivent à bord d’un grand vaisseau spatial. Les ressources matérielles et en oxygène se raréfiant de plus en plus à bord, il est décidé en haut lieu d’envoyer des «cobayes» sur Terre, pour voir si l’air y est encore radioactif. 100 jeunes criminels, placés à l’isolement avant leur exécution, vont être envoyés sur Terre pour la recoloniser. Ils devront se battre pour survivre et s’ils étaient la dernière chance de l’humanité toute entière…? 

J’ai voulu lire Les 100 après avoir vu le trailer de la série TV qui sort en ce moment aux USA. Je l’ai trouvé très très tentant ! 

L’écriture de Kass Morgan est très facile à lire. Des lecteurs youngs adults apprécieront autant que des adultes. L’écriture est au présent et les chapitres alternent les points de vue des différents personnages principaux. Cela n’est pas gênant car le nom de chacun est bien précisé en début de chapitre. Des habiles flash-backs sont présents tout au long du livre, et nous aide à comprendre pourquoi ces jeunes gens ont été placés à l’isolement, ce qu’il leur est arrivés dans leur enfance… On arrive ainsi à mieux cerner les personnages, leurs vécus, leurs caractères, leurs sentiments… 

Les 100 compte 4 personnages principaux : 

Clarke : cette jeune fille se destinait à être médecin comme ses parents, mais son univers s’est effondré le jour où elle a découvert que ces derniers testaient la radioactivité sur des enfants… 

Wells : c’est le fils du chancelier, mais également l’âme sœur de Clarke. Cette dernière ne lui adresse plus la parole depuis que ses parents ont été exécutés par sa faute. Il a fait en sorte d’être parmi les 100 pour suivre sa belle… 

Glass : mise en détention car elle était enceinte (chose strictement réglementée à bord), elle réussit à s’enfuir in extremis du vaisseau à destination de la Terre, et à rester à bord de la navette spatiale. Elle est bien décidée a retrouver l’amour de sa vie Luke qu’elle n’a pas vu depuis son incarcération, il y a de longs mois… 

Bellamy : ce jeune homme s’est introduit de force dans le vaisseau à destination de la Terre pour protéger sa petite sœur Octavia qui était à bord… 

Ce premier opus plante le décor, nous présente les personnages principaux et secondaires, nous relate brièvement comment l’humanité en est arrivée là… Je l’ai trouvé très agréable, même si comme dans toutes les sagas, le premier tome sert principalement d’introduction à l’histoire. 

Néanmoins, je l’ai dévoré et j’ai vraiment passé un super moment en compagnie de Clarke et des 100 !

Un grand merci aux éditions Robert Laffont de m’avoir fait confiance en m’offrant ce partenariat.

post-it les 100.

.

Bande annonce :

Image de prévisualisation YouTube

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




MADEMOISELLE ZAZIE – RAS LE BOL D’ETRE UNE PRINCESSE !

24032014

de Thierry Lenain

mademoiselle zazie ras le bol d'etre une princesse

Nathan – 02/01/2014 – 29 pages – 5.95 €

Résumé

Toutes les filles de la classe sont fascinées par les princesses. Mais pas Mademoiselle Zazie !

.

Avis-Karine dans Bit-lit...

Zazie est l’héroïne d’une série de romans pour enfant : Mademoiselle Zazie. Ces ouvrages sont de bonne qualité. Leur format de 16.5 x 21cm est ni trop grand, ni trop petit. La couverture est cartonnée rigide et les feuilles en papier glacé. Un livre fait une trentaine de pages environ. De grandes illustrations colorées agrémentent les textes écrits en gros caractères. 

Dans ce tome-ci : Mademoiselle Zazie, Ras le bol d’être une princesse ! notre petite héroïne et ses camarades d’école prépare un spectacle pour leurs parents. Mais Zazie est dépitée car on lui a attribué le rôle de la princesse… Hors, jouer à la princesse guimauve dans une robe a froufrou, ben Zazie c’est pas trop son truc… Non son truc à elle ce serai plutôt de faire le dragon !

J’ai trouvé l’histoire mignonne et rigolote, les enfants passeront un bon moment.

Je précise qu’il existe de nombreux titres dans la collection Mademoiselle Zazie (Le papa mystère, Sauvetage impossible, Les poupées musclées…) et que leur prix est tout petit : 5.95€.

Je remercie les éditions Nathan Jeunesse de m’avoir offert ce livre dans le cadre d’un partenariat.

Petite photo :

mademoiselle zazie ras le bol d'etre une princesse photo

.

.

.

MADEMOISELLE ZAZIE - RAS LE BOL D'ETRE UNE PRINCESSE ! dans Jeunesse/Enfants le-coin-des-petits-2

(cliquez sur l’image pour découvrir encore plus d’ouvrages pour enfants)

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




UNE FILLE ENTRE DANS UN BAR de Helena S. Paige

3032014

une fille entre dans un bar

Michel Lafon – 17/10/2013 – 288 pages - 14.95 €

Résumé

Quand votre meilleure amie vous plante au dernier moment, vous vous retrouvez seule dans un bar sélect, fréquenté par les riches et célèbres. Vous avez enfilé votre petite robe fétiche, mis du noir sur vos yeux, alors pourquoi ne pas en profiter un peu ?  Passerez-vous la soirée avec une rock star ou préférerez-vous séduire le jeune barman au corps de sculpture grecque ? Accepterez-vous l’invitation d’une mystérieuse artiste au charme exotique ou succomberez-vous au badinage d’un businessman millionnaire à la Christian Grey ? Que diriez-vous plutôt d’une folle équipée avec un garde du corps bodybuildé, au volant de l’Aston Martin de son patron ? Et si vous choisissez de rentrer sagement chez vous, peut-être croiserez-vous le nouveau voisin au magnétisme troublant…  À vous de choisir comment la nuit finira…

.

UNE FILLE ENTRE DANS UN BAR de Helena S. Paige dans Littérature Erotique Avis-Karine

Une fille entre dans un bar est un ouvrage qui reprend le concept du «livre dont vous êtes le héros». En effet, le personnage principal de ce roman : c’est vous ! 

Tout commence un soir, vous avez rendez-vous dans un bar avec votre meilleure amie. Vous vous apprêtez, vous faites jolie, mettez votre petite robe noire sexy et des talons aiguilles vertigineux. Arrivée au bar, votre amie se décommande à cause d’un boulot de dernière minute. L’histoire commence donc… A vous de voir ce que vous allez faire de votre nuit ! Rentrer chez vous ? Rester boire un verre ? Assister à une exposition ?… et encore bien d’autres choses ! 

Je connaissais déjà ce principe car j’en avais entendu parler, mais c’est la première fois que je teste, et j’avoue que j’adore le concept !! A la fin de chaque chapitre, 2, 3 ou 4 possibilités s’offrent à vous. Par exemple :

1. Pour rentrer chez vous, allez page…,

2. Pour rentrer avec la rock star, allez page…,

3. Pour rester au bar faire plus ample connaissance avec le barman, allez page… 

Et c’est ainsi tout au long du livre. Une multitude de choix vous sont proposé et donc une multitude d’histoires différentes vous attendent. Sincèrement, gros point fort pour l’idée ! 

Cependant, nous sommes en littérature érotique, ne l’oublions pas. A ce niveau là, mon enthousiasme retombe légèrement car c’est certes agréable, mais il n’y a rien d’exceptionnel non plus. Je pense que les scènes hot auraient du être un peu plus approfondies, moins «rapides», plus travaillées… 

Néanmoins, je note l’effort qui a été fait pour combler toutes les attentes des lectrices : la rock star, le barman sexy, le garde du corps ténébreux, l’homme d’affaire envoutant, le photographe connue, la chaude danseuse de flamenco, le maitre sushi, le voisin timide… Chacune y trouvera un (ou plusieurs) de ses fantasmes c’est certain ! 

En bref, Une fille entre dans un bar est une lecture érotique originale et qui se renouvelle à chaque fois. Un bon moment que je vous invite à découvrir…

Je remercie les éditions Michel Lafon pour m’avoir fait confiance en m’offrant ce partenariat.

 

post-it une fille entre dans un bar.

 

 

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




SMOKY BARETT (Tome 3) CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES de Cody McFadyen

16082013

SMOKY BARETT (Tome 3) CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES de Cody McFadyen dans Thriller/Polar/Suspens... ob_8234aa1c18980ca25dab936ff93212af_cody

Robert Laffont – 06/06/2013 – 415 pages – 22 €

Résumé

Une jeune femme est assassinée dans un avion en plein vol. Ni les passagers ni le personnel de bord ne s’en sont aperçus. Quel criminel est assez culotté et assez expérimenté pour tuer ainsi devant des dizaines de personnes, dans un lieu clos dont il ne pourra s’échapper ? Il n’a laissé derrière lui aucune trace, sauf une petite croix en argent portant le numéro 143 incrustée dans le corps de sa victime. Smoky, agent spécial du FBI, et son équipe savent ce que cela signifie : ils ont affaire à un tueur en série. Ils ont raison : une autre femme, marquée elle aussi d’une petite croix numérotée, est retrouvée morte. De Los Angeles à Washington, Smoky traque le criminel le plus brillant qui ait jamais croisé sa route. Il nargue les agents du FBI en les sommant de repérer sur Internet les indices qui permettraient sa capture. Fanatique religieux, il se nomme lui-même le  « Prédicateur » et propage sa bonne parole dans des vidéos de ses crimes qu’il poste sur le Web. Il parle de secret, de péchés, de repentir et de vie meilleure. Mais à quels péchés se réfère-t-il ? Car les femmes qu’il a tuées s’étaient tournées vers la religion, elles s’étaient confessées et leurs péchés leur avaient donc été pardonnés. Évoque-t-il quelque chose de plus terrible qu’elles ont tu même en confession ? Et comment en a-t-il eu connaissance ? Bientôt Smoky comprend que ce tueur d’une intelligence aiguë connaît les moindres zones d’ombre de son existence. Elle est dès lors une cible parfaite… car nous avons tous des secrets que nous tairons jusqu’à la mort, et Smoky ne fait pas exception.
.

pcc dans Littérature Classique.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Un jeune transsexuel est assassiné dans un avion en plein vol. Personne n’a pourtant rien vu… Après autopsie, il s’avère que le tueur avait inséré sous cutané, une croix en métal avec le nombre 143 gravé dessus. Qu’est-ce que cela signifie t’il ? Lisa a-t-elle été victime d’un meurtre fortuit ? À caractère homophobe ? Ou bien est-elle la 143ème victime d’un tueur fou ? La réalité va frapper la célèbre profileuse Smoky Barret de plein fouet… 

Ah la la !!! Mais quel bonheur de retrouver Smoky et toute son équipe de profilers ! Pour ceux qui ne le savent pas, Ceux qui nous ont offensés est le troisième opus des aventures de la profileuse Smoky Barret, le tome 1 étant Shadowman et le tome 2 La mort en face

Je suis une vraie fan de l’auteur Cody McFadyen. J’avais d’ailleurs eu le coup de cœur pour ses deux précédents opus. Et bien, c’est à nouveau le cas avec Ceux qui nous ont offensés ! L’écriture de Cody McFadyen est addictive, rythmée, et haletante. Il n’y a aucun temps mort. L’atmosphère qui entoure cette enquête est lourde, pesante, sombre… L’auteur ne nous laisse aucun répit ! Les meurtres perpétrés par le prédicateur n’ont certes pas la violence de ceux des précédents tueurs en série traqués par Smoky, mais ils sont d’une froideur implacable… Sous couvert d’une justice divine, ce tueur se croit tout permis, et Smoky est bien décidée à l’arrêter ! 

Le personnage de Smoky a toujours ses failles et ses blessures, mais elle devient de plus en plus forte avec le temps. La présence de sa fille adoptive Bonnie y est pour beaucoup, même si cela ne remplacera jamais la perte de son époux et de leur enfant… Son travail revêt toujours autant d’importance pour elle, ainsi que les membres de son équipe. Ils sont d’ailleurs pour elle, une sorte de famille. J’adore le personnage de Smoky. Ce n’est pas une héroïne belle et forte comme on trouve en général. Elle a été marquée à tout jamais, dans son âme et dans sa chair, par le meurtrier de sa famille. Et bien malgré cela, elle est toujours là. Et rien que pour ça, je l’admire et je suis fan de son personnage. 

J’aime également beaucoup toute son équipe de profilers. Alan le vieil inspecteur et Callie la jolie rousse surtout. James est un peu trop introverti pour moi, mais j’aimerai bien le connaitre davantage… 

Vous l’avez compris, Ceux qui nous ont offensés a été un vrai coup de cœur pour moi. Un thriller dur et sombre qui vous tient en haleine jusqu’à la dernière page !

Je remercie les éditions Robert Laffont de m’avoir fait bénéficier de ce titre, dans le cadre d’un partenariat.

 post-it3 dans Thriller/Polar/Suspens....

Tomes précédents :

sh.jpg mf10.jpg

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




ADDICT de Jeanne Ryan

29042013

ADDICT de Jeanne Ryan dans Young Adult... 97822212

Robert Laffont – 21/02/2013 – 360 pages - 16.90 €

Résumé

Un jeu sans règle ni pitié. Qu’êtes-vous prêt à perdre pour gagner ? ADDICT est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, ne sait pas si elle aura le cran d’y participer. Mais les organisateurs connaissent ses désirs les plus secrets et finissent par la convaincre avec des cadeaux qu’elle ne peut refuser et un partenaire irrésistible… Dès qu’elle fait équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu’accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre… D’autant que l’engouement des milliers d’Observateurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs. Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : dangereux. Mais comment décrocher quand on est devenue complètement addict ?
.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Vee est le genre de jeune fille discrète et mignonne, mais que l’on ne remarque pas vraiment… Un jour, en ayant marre d’être fade, elle décide sur un coup de tête de relever un défi du jeu Addict. Ce jeu virtuel est un concept simple et à la fois pervers : les organisateurs du jeu proposent aux participants des cadeaux qu’ils ne peuvent absolument pas refuser. En contrepartie, les joueurs doivent relever des défis assez simple au début, puis de plus en plus ardus… Jusqu’ou le jeu Addict les fera-t-il aller ? Quelles seront les limites qu’ils leur demanderont de franchir ? 

Addict est un roman Young adult très prenant. Je pensais, en lisant le résumé, qu’il s’agissait d’une sorte de jeu ultra violent à la Hunger Games, et bien en fait, pas vraiment… 

Sans dévoiler l’intrigue du livre, je dirai que j’ai eu la sensation, dans les derniers chapitres, qu’il s’agissait d’une sorte de machination. Tout au long du récit, et des épreuves auxquelles Vee est soumise, on se pose beaucoup de questions. Qu’est-ce qui est faux ? Qu’est-ce qui est réel ? Qui joue un double jeu ? Qui se cache derrière Addict ? 

Que dire d’autre ? Et bien la couverture a su attirer mon œil et attiser ma curiosité. L’écriture de Jeanne Ryan est directe et agréable. 

Au niveau des protagonistes, Vee est le personnage central de l’histoire. Je trouve que c’est une héroïne sympathique. Elle passe du statut d’anonyme à celui de jeune femme rebelle et téméraire. J’ai beaucoup aimé l’évolution de son personnage, qui réussit à s’endurcir face à l’adversité et au danger, en quelques heures à peine ! 

Pour conclure, j’ai trouvé que ce livre avait une bonne intrigue qui a su me tenir en haleine. Malgré cela, j’ai noté deux petits bémols : j’aurai aimé un peu plus de révélations de la part de l’auteure, car au niveau de toutes les questions que l’on se pose, je reste un peu sur ma faim… Deuxième point : qui est la jeune fille traquée dont parle principalement le prologue ?! Rien à voir avec la suite du livre ou avec Vee l’héroïne d’Addict ! Bizarre…

Je remercie les éditions Robert Laffont pour m’avoir permis de lire ce livre dans le cadre d’un partenariat.

post-it5 dans Young Adult....

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




VERSION BETA (Tome 1) de Rachel Cohn

13042013

VERSION BETA (Tome 1) de Rachel Cohn dans SF/Fantasy/Horreur... sans-titre

Robert Laffont – 29/11/2012 – 432 pages – 18.50  €

Résumé

Elle est l’absolue perfection. Son seul défaut sera la passion.
Née à seize ans, Elysia a été créée en laboratoire. Elle est une version BETA, un sublime modèle expérimental de clone adolescent, une parfaite coquille vide sans âme. La mission d Elysia : servir les habitants de Demesne, une île paradisiaque réservée aux plus grandes fortunes de la planète. Les paysages enchanteurs y ont été entièrement façonnés pour atteindre la perfection tropicale. L’air même y agit tel un euphorisant, contre lequel seuls les serviteurs de l’île sont immunisés. Mais lorsqu elle est achetée par un couple, Elysia découvre bientôt que ce petit monde sans contraintes a corrompu les milliardaires. Et quand elle devient objet de désir, elle soupçonne que les versions BETA ne sont pas si parfaites : conçue pour être insensible, Elysia commence en effet à éprouver des émotions violentes. Colère, solitude, terreur… amour. Si quelqu’un s’aperçoit de son défaut, elle risque pire que la mort : l’oubli de sa passion naissante pour un jeune officier…
.

Avis-Karine dans Young Adult...

Nous sommes dans le futur. Suite à de nombreuses guerres des eaux, les humains les plus riches ont créé une île paradisiaque pour y vivre en toute tranquillité : Demesne. Cette île enchanteresse est un vrai paradis : des paysages sublimes, un climat ensoleillé toute l’année, une faune magnifique, un océan artificiel ayant les même vertus qu’un bain de jouvence… et un air enrichi en oxygène pur, qui permet aux habitants de ressentir un sentiment de bien être permanent. Cet air si spécial a néanmoins des inconvénients. A cause de lui, les employés qui servaient les richissimes propriétaires des lieux n’avaient plus envie de travailler, mais ne souhaitait qu’une chose, s’alanguir au soleil. C’est pour cette raison, que des clones ont été créés. Elysia, une jeune clone de 16 ans, venant tout juste de «naitre» est acheté par la famille du Gouverneur. Très vite, cette jeune beauté va se rendre compte que la vie n’est pas si idyllique sur Demesne, surtout pour les clones qui ne sont rien d’autre que des objets pour les humains. Contre toute attente, la jeune fille ressent le gout et les émotions, chose normalement impossible pour un clone… Que lui arrive t’il ? Est-elle une défaillante ? 

Version beta est un bon roman Young adult. Sa couverture est très belle. Elle représente Elysia avec son visage d’ange, ses iris violet et son tatouage de clone représenté par une fleur de lys violette. 

L’écriture de Rachel Cohn est claire et agréable. Habituée à l’écriture de romans Young adult, elle réussi à nous décrire de manière simple l’univers de Demesne et la création des clones. Le récit est à la première personne du singulier. Nous vivons l’histoire à travers les yeux d’Elysia. 

J’ai trouvé l’histoire originale et intéressante. Le personnage d’Elysia est aussi fort physiquement que psychologiquement. J’ai aimé sa force, son courage et sa détermination. Autre personnage que j’ai bien aimé, et que j’aurai aimé voir plus développé, c’est Alex, l’Aquin qui est chargé d’enquêter sur l’île. 

Pour conclure, Version beta est un roman Young adult agréable qui mêle action, fantastique, et un début de romance. La fin m’a tenu en haleine et j’ai hâte de voir de quoi il retourne dans la suite des aventures d’Elysia. Pour information, cette histoire sera bientôt adaptée au cinéma !

Un grand merci aux éditions Robert Laffont de m’avoir offert ce livre dans le cadre d’un partenariat.

post-it3

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




CONFUSION de Cat Clarke

4022013

CONFUSION de Cat Clarke dans Thriller/Polar/Suspens... 30944710

Robert Laffont « Collection R » – 18/10/2012 - 419 pages – 17.90 €

Résumé

Le soir même où elle a décidé de se suicider, Grace fait la rencontre d’Ethan. Après une bouteille de vodka en guise de dernier repas, elle se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce blanche avec le jeune homme pour geôlier. Ce dernier lui apporte alors stylo et papier afin qu’elle couche par écrit les méandres de sa vie. À première vue, celle-ci semble tout ce qu’il y a de normal. Grace a une meilleure amie, Sal ; un petit ami, Nat. Mais comme elle l’écrit : « C’est quand je suis seule que le doute s’immisce, c’est comme ça depuis des années. Tant que je suis entourée, je peux faire semblant que tout va bien. Mais il me faut ce public pour jouer la comédie. Sinon ça ne marche pas. Seule, je ne suis pas si facile à tromper. » À mesure que les jours défilent, on comprend le désespoir qui a poussé Grace à vouloir s’ôter la vie. Sa façade enjouée de fêtarde cache bien des fêlures : elle s’entaille depuis qu’elle a 15 ans, se saoûle régulièrement, et couche avec tous les garçons qu’elle croise. Son père qui l’a abandonnée lui manque cruellement, et elle en veut à sa mère froide et distante. Tandis qu’Ethan se contente de la nourrir et de la pousser toujours plus à écrire, Grace nous confie ses rêves, alors que son séjour s’éternise. Peu à peu, ses questions trouvent des réponses, et elle sent qu’elle s’apprête à toucher du doigt le fin mot de l’histoire, de son histoire.

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Grace, une jeune fille de 17 ans, se fait enlever par un mystérieux jeune homme. Elle se retrouve enfermée dans une pièce toute blanche avec juste un lit et de quoi écrire. Révoltée au début, elle fini par s’habituer à son isolement. Petit à petit, elle se met à coucher sa vie sur le papier. Mais quelque chose cloche… Qui est cet homme qui l’a enlevé ? Et pourquoi ? Lorsqu’elle repense à vie d’avant, elle sent que quelque chose ne va pas. Quelle est la pièce manquante ? Grace essaie de se souvenir, et cherche les réponses à ses questions de toutes ses forces… 

Ce qui m’a attiré dans ce roman, c’est son résumé que j’ai trouvé très énigmatique, et sa couverture qui m’a tout de suite plu ! Je ne regrette absolument pas de m’être laissé tenter, car ce livre m’a beaucoup touché. 

Je ne connaissais pas encore l’auteure. Cat Clarke a une écriture simple et très abordable. Les pages se tournent très vite. Son point fort (au delà de l’intrigue qui est excellente), se sont ses personnages. Je les trouve extrêmement bien construits et détaillés dans les moindres détails. 

L’héroïne Grace est une adolescente mal dans sa peau. Blessée au plus profond d’elle-même, elle se remet mal du suicide de son père. Sa mère est quasi inexistante, ce qui fait de la jeune fille, un véritable électron libre. Peu farouche avec les garçons, elle sort beaucoup, boit souvent de l’alcool, et ment dès que ça l’arrange. Lorsque son mal être est trop fort, elle se mutile en se coupant à divers endroits de son corps… J’ai complètement adhéré au personnage de Grace. Loin des héroïnes lisses et parfaites que l’on trouve généralement dans les romans Young-adult, Grace en est l’exact opposé. Malgré cela, je trouve qu’elle reste très forte (et fragile à la fois). 

Pour conclure, j’ai littéralement dévoré Confusion. J’ai trouvé ce roman très émouvant, poignant même. Et la fin… Oh mon dieu cette fin ! Tout au long de ma lecture je me suis imaginée 1001 scénarios possibles, mais ce n’est que dans les cinquante dernières pages que j’ai compris de quoi il retournait vraiment. En effet, Cat Clarke nous sert une fin dramatique et bouleversante, mais avec en dernière page, une petite touche d’espoir…!

Je remercie chaleureusement les éditions Robert Laffont pour m’avoir fait découvrir ce super livre !

post-it5 dans Young Adult...

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




MADEMOISELLE ZAZIE EN FOLIE !

31012013

de Thierry Lenain - Illustrations de Delphine Durand

MADEMOISELLE ZAZIE EN FOLIE ! dans Jeunesse/Enfants 9782092541708fs

Nathan – 11/10/2012 – 144 pages – 14.90 €

Résumé

5 histoires de Mademoiselle Zazie dont une inédite ! A l’intérieur, un crayon à papier et un révélateur, qui permet de révéler les mots cachés dans la dernière histoire.

.

Avis-Karine dans Bit-lit...

Nous retrouvons notre petite héroine Zazie et son amoureux Max, dans ce recueil de 5 nouvelles histoires. Elles abordent toutes des thèmes importants pour les enfants, mais toujours avec beaucoup de pudeur et de finesse :

¤ Mademoiselle Zazie a t-elle un zizi ? => Quelles sont les différences entre les filles et les garçons ? Et finalement, les « sans-zizi » sont peut être aussi forts que les « avec-zizi »

¤ Mademoiselle Zazie veut un bébé… => Max et Zazie décident de faire un bébé ensemble, mais au fait, comment on fait un bébé ?

¤ Mademoiselle Zazie veut embrasser Max => Les premiers émois des amours d’école et le fait que ce n’est pas parce qu’on est amoureux, qu’on doit tout laisser faire…

¤ Mademoiselle Zazie et la robe de Max => Une fille peut aimer s’habiller en garçon et vice versa, parce que les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas !

¤ Mademoiselle Zazie va au Love Burger => Première sortie en amoureux pour Max et Zazie mais accompagné du papa de cette dernière (ou comment les enfants ont parfois honte des réactions d’adultes…).

Cet ouvrage est un très bel livre-objet. Sa couverture est cartonnée et possède un rabat aimanté qui permet de tenir le livre bien fermé. Les textes sont assez courts et écrits en gros caractères, ce qui est l’idéal pour les enfants qui commencent à lire tout seul. A l’intérieur, un crayon est offert ainsi qu’un révélateur qui permet de découvrir les mots cachés dans la dernière histoire. Les pages sont en papier glacé. Les illustrations sont toujours aussi drôles et colorées.

Le tout en fait un très joli livre qui est une très bonne idée de cadeau je trouve… En tout cas, mes filles l’ont adopté !

Merci beaucoup aux éditions Nathan Jeunesse d’avoir offert ce livre à mes puces dans le cadre d’un partenariat.

Petite photo :

photo1 dans Jeunesse/Enfants

.

.

.

le-coin-des-petits-2

(cliquez sur l’image pour découvrir encore plus d’ouvrages pour enfants)

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




GLITCH de Heather Anastasiu

31102012

GLITCH de Heather Anastasiu dans SF/Fantasy/Horreur... 97822215

Robert Laffont – 06/09/2011 – 368 pages – 16.90 €

Résumé

Il y a deux siècles de cela, l’humanité a payé au prix fort ses appétits démesurés lorsque le feu de mille armes nucléaires a littéralement rasé la surface de la planète. Sous terre, au sein de la Communauté, la souffrance et la guerre ne sont plus que de lointains souvenirs : des puces implantées dans le cerveau de ses membres ont permis d’éradiquer enfin toutes ces émotions qui ont bien failli mener les hommes à leur perte. Lorsque la puce de Zoe, une adolescente technologiquement modifiée, commence à glitcher (bugger), des vagues de sentiments, de pensées personnelles et même une étrange sensation d’identité menacent de la submerger. Zoe le sait, toute anomalie doit être immédiatement signalée à ses Supérieurs et réparée, mais la jeune fille possède un noir secret qui la mènerait à une désactivation définitive si jamais elle se faisait attraper : ses glitches ont éveillé en elle d’incontrôlables pouvoirs télékinésiques… Sa liberté nouvellement acquise va toutefois lui donner des ailes et, tandis que Zoe lutte pour apprivoiser ce talent dévastateur tout en restant cachée, elle va rencontrer d’autres jeunes Glitchers : Max le métamorphe et Adrien, qui a des visions du futur. Ensemble, ils vont devoir trouver un moyen de se libérer de l’omniprésente Communauté et de rejoindre la Résistance à la surface, sous peine d’être désactivés, voire pire…

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Zoé est une adolescente qui possède (comme tous les autres humains de son époque) une puce dans le cerveau. Cette puce sert à supprimer toutes les émotions qui peuvent être ressenties. Zoé trouve cela normal, jusqu’au jour ou sa puce se met à glitcher (bugguer)… Des lors, la jeune fille va découvrir de toutes nouvelles perspectives (sons, goûts, odeurs, couleurs…) et s’ouvrir à des émotions jamais ressenties jusqu’ici (peur, colère, joie, amour, haine…).

Glitch est le premier tome d’une nouvelle dystopie très intéressante. La dictature en place supprime les émotions de tous les humains pour les mettre au pas. Une sorte d’esclavagisme moderne… Cet aspect est un peu différent des autres dystopies sorties récemment.

L’écriture de Heather Anastasiu est agréable et facile à aborder. Son histoire est bien ficelée et contient tous les ingrédients nécessaires à une bonne dystopie : une dictature impitoyable, un grand méchant (ici la chancelière), des jeunes héros courageux qui décident de s’opposer au régime mis en place, un trio amoureux… Bref, de quoi passer un très bon moment !

Le texte est écrit à la 1ère personne du singulier et est présenté du point de vue de Zoé. Son personnage m’a bien plu. Je la trouve forte, courageuse et passionnée. Je pense que les jeunes filles qui liront ce livre s’identifieront facilement à elle. J’ai également beaucoup aimé le personnage d’Adrien pour son altruisme, sa dévotion envers Zoé, mais surtout pour son charisme !

Pour conclure, Glitch est un très bon roman Young adult / dystopique. Par contre, je le conseille plus à un jeune lectorat qu’à des adultes ayant des exigences littéraires plus pointues…

Merci beaucoup aux éditions Robert Laffont pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

post-it3 dans Young Adult....

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements