• Accueil
  • > Recherche : post it epinglé

LA MORT S’INVITE A PEMBERLEY (Version Audio) de P.D. James

5122013

LA MORT S'INVITE A PEMBERLEY (Version Audio) de P.D. James dans Littérature Classique 9782356415639fs

Audiolib – 16/01/2013 - 10h23 – 23.90 €

Résumé

Admiratrice inconditionnelle de Jane Austen et « reine du crime », P D James invente à Orgueil et Préjugés une suite criminelle… Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, abrite le bonheur conjugal d’Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa soeur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent tout près ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à accueillir la jeune soeur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables. D’autant qu’avec eux s’invitent la mort, la suspicion et le retour de tenaces rancunes.

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

La mort s’invite à Pemberley est en quelque sorte un spin-off du célèbre roman de Jane Austen : Orgueil et préjugés. C’est avec grand plaisir que je me suis replongée dans l’atmosphère si particulière du Derbyshire, même si l’auteure n’est plus la même…

Nous retrouvons les même personnages, mais quelques années plus tard… L’histoire se situe à Pemberley, dans la propriété de Darcy et de son épouse Elizabeth. Ils vivent un mariage très heureux et ont deux fils. La sœur ainé d’Elizabeth, Jane, vie à quelques lieues de là avec son époux Bingley. Les deux couples sont très liés… Un soir, la veille du bal d’automne de Lady Anne, leur jeune sœur Lydia, qui avait épousé non sans scandale, l’officier Georges Wickham, arrive à l’improviste et hurle au meurtre ! On aurai assassiné son époux dans les bois de Pemberley…

Tout d’abord, pour les inconditionnels de la grande Jane Austen, je voudrais dire ceci : ne tirez pas à boulet rouge sur l’auteure de ce roman, car ce n’est pas Jane Austen certes, mais vous le savez à l’avance. Donc je ne comprends pas le déluge de commentaires négatifs que j’ai pu lire sur le net… P.D. James n’est pas une débutante non plus ! Cette auteure de romans policiers est très connue et à écrit de nombreux polars à succès. Cette fois, elle s’attaque à l’univers d’ Orgueil et préjugés et je trouve qu’elle tire son épingle du jeu… (même si évidemment ce n’est pas du Jane Austen !).

Commençons par les points négatifs… Ok, le style n’est pas tout à fait le même, mais comment cela pourrait il l’être quand on pense que l’original a été écrit en 1813 ?! Néanmoins, la plume de P.D. James est très classique et agréable.

Deuxième point, l’enquête criminelle est assez légère à mon gout. Il faut la voir comme une trame de fond je pense, ainsi nous ne sommes pas déçus.

Pour les points positifs, quel plaisir de retrouver notre chère Lizzie et son Darcy, sa sœur Jane, Mr Bennet… Il en va de même pour l’atmosphère de Pemberley. Retrouver des personnages et une histoire que l’on a adoré et voir leur évolution quelques années plus tard, c’est très agréable !

J’ai eu la chance de découvrir ce titre en version audio des éditions audiolib. La narration est effectuée par Guila Clara Kessous, qui est Chevalier des Arts et des Lettres, et qui a reçu en 2012 le titre d’Artiste pour la Paix de l’UNESCO pour l’ensemble de son travail.

En bref, La mort s’invite à Pemberley est en quelque sorte, la suite criminelle d’ Orgueil et préjugés, et même si la plume n’est pas la même, et que l’enquête reste assez mince, j’ai éprouvé beaucoup de plaisir à retourner à Pemberley l’espace de quelques heures…

Un grand merci aux éditions Audiolib de m’avoir fait bénéficier de ce titre dans le cadre d’un partenariat.

post-it la mort s'invite a pemberley.

.

Vous aimerez aussi :

 jane-a10-184x300 cher mr darcy

..

livres-audio dans Littérature Historique

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




DESHABILLE-MOI de Mila Braam

4072013

DESHABILLE-MOI de Mila Braam dans Littérature Erotique 9782290034170fs

J’ai Lu – 20/03/2013 – 5.60 €

Résumé

« Voyez-y un acharnement du sort ou une étrange coïncidence, peu importe ! C’est ainsi, j’ai été amenée à côtoyer nombre de partenaires, leur offrant chaque fois les souvenirs érotiques et les fantasmes les plus fous de mes précédentes maîtresses. Peu à peu, j’ai conféré aux femmes que j’accompagnais une aura sexuelle presque magique, unique et captivante, comme si toutes mes expériences confondues n’avaient qu’un seul but : atteindre le nirvana. Qui suis-je ? Une simple culotte, ordinaire en apparence, mais en apparence seulement… »

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Il était une fois une petite culotte pas ordinaire. Cette petite culotte de coton blanc (avec un hippocampe brodé sur le devant) a un pouvoir magique. Celui d’invoquer sous forme de souvenirs, les expériences sexuelles de ses précédentes propriétaires. Suite à un long périple, chaque femme la portant ressent toutes les émotions, sensations et orgasmes précédemment éprouvés par d’autres. A peine enfilée, cette simple petite culotte les conduit toutes au Nirvana… 

Alors qu’ai-je pensé de ce petit livre (je dis petit car il ne fait que 150 pages environ). Je l’ai bien aimé mais, certaines choses m’ont dérangées… Je m’explique : certains passages (au milieu de l’ouvrage à peu près) un peu trop trash m’ont rebutés. Il y est pas mal question d’hygiène, de fluides corporels… et franchement cela n’a rien d’érotique et d’émoustillant en ce qui me concerne. Donc j’ai personnellement été un peu refroidie à ces moments là. 

Autre petit point négatif que j’ai noté, c’est la couverture. Elle n’a aucun rapport avec l’histoire. Pourquoi ne pas avoir mis un joli ventre plat qui porte justement cette fameuse petite culotte en coton blanc avec l’hippocampe brodé sur le devant ? Cela aurai été plus sexy et plus approprié. 

Venons en maintenant aux points positifs. Tout d’abord, le langage employé. Il est direct mais pas vulgaire, je pense qu’il est important de le souligner. Ensuite, je trouve que c’est une histoire vraiment originale, qui retrace les ébats de plusieurs femmes bien différentes, le tout de manière habile. Enfin, la fin du livre, tire aussi son épingle du jeu car elle fait un joli pied de nez à un goujat notoire. J’avoue que j’ai beaucoup aimé cette «leçon» !

Je remercie l’auteur Mila Braam et son attachée de presse Emmanuelle Lobo de m’avoir contacté pour chroniquer ce titre.

post-it-dm dans Littérature Erotique.

 

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




LA COMMUNAUTE DU SUD (Tome 11) MORT DE PEUR de Charlaine Harris

21012012

LA COMMUNAUTE DU SUD (Tome 11) MORT DE PEUR de Charlaine Harris dans Bit-lit... la_com10

J’ai Lu - 11/01/2012 – 348 pages – 8.90 €

Résumé

« Une fois de plus, Sookie se trouve au mauvais endroit au pire moment : un cocktail Molotov est lancé sur le Merlotte pendant qu’elle y travaille. Depuis que Sam, le propriétaire du bar, a révélé qu’il était un métamorphe, les affaires périclitent. Mais il n’y a pas que l’avenir de son meilleur ami qui inquiète Sookie. Eric, son amoureux, est de plus en plus menacé par Victor Madden, le vampire prétentieux qui règne depuis peu sur la Louisiane et que notre douce héroïne ne porte vraiment pas dans son cœur. Avec en plus deux cousins faé à gérer sous son toit, Sookie s’enfonce dans des embrouilles bien plus dangereuses qu’elle ne le soupçonne. »

.

avis.png

Comme tous les fans de La Communauté du Sud, je me languissais ardemment la sortie de ce 11ème tome (plus d‘un an d‘attente c‘est long !). Le tome précédent m’avait pas mal déçu, notamment le personnage d’Eric, que je ne reconnaissais plus du tout (beaucoup trop mielleux et gentil par rapport au personnage du début de la saga !).

Dans cette suite, nous retrouvons une Sookie Stackhouse de plus en plus mure et sure d’elle. Ca fait du bien, car la nunuche des débuts ne faisait plus le poids face aux héroïnes des autres sagas bit lit ! On commence à en savoir un peu plus sur elle, sur ses origines faë, d’où lui vient son pouvoir de télépathie… Bref, j’ai bien aimé toute cette partie de l’histoire.

Comme je le disais au début, Eric Northman, le beau vampire viking, m’avait beaucoup déçu dans le tome précédent. Cette fois, il est moins fade certes, mais reste tout de même assez en retrait je trouve… C’est dommage, car c’est l’un de mes personnages préférés ! J’espère que dans le prochain tome on parlera plus de lui car il va devoir faire un choix très important… et ce choix risque de briser le cœur de notre chère Sookie… Je m’arrête là car je ne voudrais pas spoiler l’histoire !

Au niveau de l’action, il y en a un petit peu tout au long du récit (Sandra, la sœur de Debbie Pelt est sortie de prison et est bien décidé à se venger…), et bien sur à la fin du livre. Malgré cela, j’ai noté quelques longueurs dans l‘histoire (je trouve qu’on parle beaucoup des cousins Faë de Sookie, et à force c’est un peu longuet…).

Néanmoins, l’écriture et le style très fluide de Charlaine Harris font que comme toujours, les pages défilent à une allure folle ! Elle décrit très bien les scènes et les personnages, ce qui fait qu’on a vraiment l’impression d’y être !

Pour conclure, ce 11ème tome de La Communauté du Sud n’est certes pas aussi excellent que les premiers opus de la saga, mais réussit tout de même à tirer son épingle du jeu, notamment grâce à la plume de l’auteur qui est toujours aussi addictive !

Je remercie beaucoup les éditions J’ai Lu de m’avoir permis de lire ce livre.

.post-it3 dans Bit-lit...

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements