• Accueil
  • > Recherche : imagine histoire du suspens

LA DAME EN NOIR de Susan Hill

1032012

LA DAME EN NOIR de Susan Hill dans SF/Fantasy/Horreur... la_dam10

Editions l’Archipel – 08/02/2012 – 224 pages – 18.50 €

Résumé

Angleterre, début du XXe siècle. Par un mois de novembre froid et brumeux, Arthur Kipps, jeune avoué londonien, est dépêché dans le nord du pays pour assister aux funérailles d’Alice Drablow, 87 ans, puis trier ses papiers en vue d’organiser sa succession. À Crythin Gifford, village où Kipps pose ses valises, les habitants lui battent froid dès qu’il prononce le nom de feue Mme Drablow, unique occupante du Manoir des Marais, demeure isolée, battue par les vents et située sur une presqu’île uniquement accessible à marée basse. Lors de l’inhumation, dans une église quasi déserte, Arthur remarque la présence, un peu en retrait, d’une femme tout de noir vêtue, le visage émacié, comme rongée par une terrible maladie. Il l’aperçoit ensuite dans le cimetière, mais elle s’éclipse avant qu’il ait le temps de lui parler… Cette femme en noir, Arthur la verra de nouveau aux abords du manoir, une fois qu’il s’y sera installé pour commencer son travail. Mais se produisent alors nombre de phénomènes mystérieux qui ébranleront le jeune homme et feront vaciller sa raison…
Comme il l’apprendra peu à peu, une malédiction plane sur ces lieux…         

.

avis.png

La première fois que j’ai vu cette couverture avec Daniel Radcliffe et un visage fantomatique derrière j’ai vraiment été intriguée. J’ai donc lu le résumé et l’ensemble m’a terriblement donner envie de lire cette histoire.

Comme il est dit dans le résumé, Arthur Kippers, un jeune notaire venu de Londres, se retrouve dans un petit village au nord de l’Angleterre. Il s’installe au Manoir du Marais, qui appartenait à la défunte (Mme Drablow) dont il gère la succession. Au début, Arthur prend à la légère les mises en garde des habitants de la région à l’encontre de cette demeure «maléfique». Mais finalement, le jeune homme va être confronté de plein fouet à la terrible vérité ! 

Alors je vais être claire, certains passages de ce livre m’ont donné la chair de poule ! Au début du récit, j’ai trouvé le texte un peu trop descriptif, ce qui faisait des ensembles de phrases un peu indigestes. Mais finalement, le style se fluidifie au fil des pages et le suspens nous happe entièrement ! 

L’histoire de ce manoir hanté peut sembler être du «déjà vu». Néanmoins, c’est si bien raconté et décrit par l’auteure que l’on a vraiment l’impression d’y être. L’atmosphère lugubre, sombre et inquiétante décrite par Susan Hill est tellement palpable, que j’ai ressenti moi aussi ce sentiment de malaise… Imaginez… Un manoir isolé et sinistre, un climat hostile avec son brouillard constant, des apparitions louches, et des phénomènes inexpliqués… De quoi vous faire frissonner ! 

Pour conclure, je classerai La dame en noir dans les thrillers fantastique. Les sentiments qui se dégagent de cette lecture sont le stress, l’angoisse, la terreur… Seul petit bémol en ce qui me concerne : la fin qui me laisse un léger goût amer mais qui finalement s’accorde bien avec l‘histoire.

Un conseil : évitez de lire ce livre le soir au moment d’aller vous coucher !

Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, je vous invite à aller visionner la bande annonce du film qui sort le 14 mars prochain.

Merci beaucoup aux éditions L’Archipel pour m’avoir permis de lire ce livre.

post-it5 dans Thriller/Polar/Suspens....

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




LE COEUR DE ROSE de Claudine Senger

10112011

(Merci aux Editions Persée pour ce Partenariat !)

rose101.png

Résumé

Rose est une adolescente qui vit dans une petite ville tranquille et trop ennuyeuse à son goût. Depuis le départ de sa meilleure amie et voisine, elle est complètement anéantie car elle était comme une sœur pour elle. Heureusement pour Rose, la rentrée des classes est pour très bientôt, même si ses autres amis/voisins sont très proches d’elle, elle se sent mieux en cours. Malgré ses espérances, sa première année de lycée ne se déroule pas comme elle l’avait imaginée.
Dans sa classe, un nouvel élève arrive, il est gentil mais très mystérieux. Elle se liera à lui et deviendra la meilleure amie de sa sœur.
Cette rencontre n’a rien de spontané, elle avait été organisée par ses nouveaux voisins pour sa protection, car sa vie est menacée à cause d’un « Talent » qu’elle possède et dont elle ignorait l’existence. Un homme horrible ne veut qu’une seule chose : la rendre immortelle pour ensuite la tuer et récupérer son « Talent »?! Sa vie, habituellement si calme, devient une vraie tornade. Entre le départ de sa meilleure amie et l’arrivée de ses nouveaux voisins, qui sont très différents de ceux qu’elle a toujours côtoyés, Rose est bousculée et tourmentée par le « Bien » et le « Mal ». Grâce à cette famille de cœur, elle va enfin découvrir ce qu’est réellement?: la Peur, la Mort, l’Amitié et l’Amour. D’ailleurs, en se liant à cette nouvelle famille, elle devra garder un énorme secret?!

.

avis.png

La première chose qui m’a attiré dans ce livre c’est sa couverture. Je la trouve très belle ! Ensuite le résumé m’a intrigué juste ce qu’il faut et j’ai eu envie de découvrir cette histoire et d’en savoir plus sur les immortels. Et bien, c’est chose faite !

Tout d’abord, je dois vous prévenir : ce livre est un sacré pavé (+ de 600 pages). Personnellement ça ne me dérange pas du tout mais il vaut mieux le préciser pour les novices… Ensuite, il peut convenir à un très large public, c’est-à-dire même à des adolescents car il est très soft. Voilà pour les précisions…

Alors si vous êtes fan de la saga Twilight, je vous le dis tout de suite, vous aimerez « Le cœur de rose » ! En effet, bien que l’histoire soit différente (ici il est question d’immortels et en aucun cas de vampires ou de loups garous), il y a pas mal de petites choses qui m’ont rappelé cette saga. Quelques exemples : une famille hors du commun qui s’intéresse à une jeune fille « normale », la beauté exceptionnelle de ces immortels de même que leurs forces, cette famille devient pratiquement la nouvelle famille de Rose… Les ressemblances portent également aux niveaux des personnages et de leurs caractères. Par exemple Ludmille me fait énormément penser à Esmée pour son côté protecteur et sa tendresse, Euphie à Alice pour le fait qu’elle parle tout le temps et son côté mutin et enfin, Erasme à Emmet, la force tranquille… Illian est un peu comme Edward, il adore Rose et sa sécurité compte plus que tout ! Cédric quand à lui, me rappelle Jacob car lui aussi est amoureux de Rose et se retrouve éconduit… Bref, voilà pour les ressemblances.

En ce qui concerne l’histoire, je ne vais pas trop vous en dire pour que vous découvriez tout ça tout seul… « Le cœur de rose » contient de l’action, pas mal de questions et… beaucoup de romance ! Si comme moi vous êtes une incorrigible romantique, et que les « mon amour » et « mon ange » ne vous effraient pas, alors vous aimerez beaucoup ce livre ! Sinon passez votre chemin car même si les actions et les bagarres sont présentes, l’amour est le moteur principal de cet ouvrage.

Personnellement, j’ai adoré la fin du livre car le rythme s’accélère, le suspens est très présent, on a peur pour Rose et pour son entourage. Une fin qui nous laisse avec beaucoup de questions sans réponses et qui fait que l’on se languit d’un 2ème tome qui je l’espère sortira très vite !

Pour conclure, si vous aimez les belles histoires d’amour, une pointe d’action et de fantastique, alors n’hésitez plus, « Le cœur de rose » devrait vous plaire !!

coeurderose.jpg.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




Bal de Givre à New York

30082011

de Fabrice COLIN

97822212.jpg

Résumé

Anna Claramond ne se souvient plus de rien. Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte l’aide du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché. Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?

 .

avis.png

2/5 : Désolée, mais ce bal de givre m’a laissé de glace…

Suite à de très nombreux avis positifs, j’ai décidé il y a quelques temps de m’offrir ce livre. Il faut dire que la couverture est superbe et le résumé des plus intrigant… Il n’en fallait pas plus pour que je me plonge moi aussi dans cette histoire. Hélas ! La magie n’a pas eu lieu avec moi, bien au contraire… Je m’explique :Tout d’abord, je tiens à préciser que ce livre n’est pas un ouvrage spécialement jeunesse ou pour filles (contrairement à ce que je m’étais imaginé). La couverture et le titre plutôt girly m’ont induite en erreur, et je pense que je ne dois pas être la seule dans ce cas… Je dirai donc qu’il s’agit plutôt d’un thriller psychologique puisqu’il y a du suspens et beaucoup d’intrigues.

Alors je vais essayer de vous dire pourquoi je n’ai pas aimé ce livre sans trop vous dévoiler l‘intrigue. Nous avons donc Anna, une jeune fille qui vient d’avoir un accident et qui à partir de ce moment là, ne se souvient de pratiquement plus rien.

Dans les premiers chapitres, j’étais tout aussi perdue qu’Anna. Qui est elle ? Qui sont ses parents ? Où sont-ils ? Où vit elle ? Bref, je me suis dis « patience, la mémoire va lui revenir et là on va tout comprendre… ». Et bien non ! J’ai eu beau tourner les pages, Anna n’a pas trouvé les réponses à ses questions et pire, elle a dû s’en poser des nouvelles ! Qui est le masque ? Que lui veut-il ? Pourquoi Wynter s’intéresse t’il autant à elle… etc…

Dans la deuxième partie, les choses ont commencé à se gâter pour notre héroïne. Le suspens est bien mené je l’avoue mais j’ai horreur de ne pas comprendre et de rester dans le flou. J’ai donc encore une fois pris mon mal en patience…

Enfin dans la troisième et dernière partie, après des renversements de situation qui ne nous éclairent toujours pas sur le pourquoi du comment, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de choses bizarres ! Dès le début de l’histoire, il y avait certaines scènes irréalistes mais bon je me suis dit « c’est une histoire un peu fantastique, alors pourquoi pas… ». Je vous donne quelques exemples : le majordome sans bras qui est télékinésiste, la moto d’Anna qui conduit toute seule… MAIS à la fin du livre, c’est du grand n’importe quoi ! Exemple : le masque se fait mitrailler mais se relève toujours, il saute d’un immeuble mais s’en sort indemne, une chauve souris meurt et se transforme en voile noir, les gens marchent dans la neige sans laisser de traces, le majordome meurt et se transforme en mannequin en plastique fondu… Bref, c’est beaucoup trop là ! Honnêtement je me suis dit « mais c’est quoi ce livre ?!! »

Et pour finir, une fin qui arrive comme un cheveux sur la soupe…! Alors même si c’est bien trouvé pour certains aspects (le bruit, les gravas…) je ne vois pas le rapport avec tout le reste. Beaucoup d’incohérences sont toujours là. Par exemple : qui est Iris ? Qui est Jacob ? Ont-ils un jour existé ? Et pourquoi le masque ? Et Wynter ? Pourquoi quand Anna a voulu poignarder le masque elle s’est blessée elle-même…

Bref, je n’ai pas du tout réussi à apprécier cette histoire et j’en suis désolée car vu le grand nombre d’avis positifs, je me dis que j’ai dû passer à côté de quelque chose. Mais j’ai beau chercher, sincèrement, je ne vois pas…

Et puis lire pratiquement 300 pages sans rien comprendre, pour avoir un semblant d’explications seulement sur les 2 dernières pages, personnellement ça ne me convient pas… Vous l’avez donc compris, je ressort de cette lecture grandement déçue et très frustrée ! Malgré une écriture et un style très agréables, je n’ai pas du tout adhéré à l’histoire de Mr Colin et j’en suis navrée…

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..




La Forêt des Damnés (Tome 2) Rivage Mortel

9052011

de Carrie RYAN

(Merci aux Editions Gallimard Jeunesse pour ce Partenariat !)

rv.jpg

Résumé

Non loin de la mer, Gabry, 17 ans, vit en sécurité avec sa mère, Mary, dans une ville protégée des Mudos (revenus de la mort, affamés de chair humaine) par la Barrière. Un soir, Gabry et ses amis bravent l’interdit, franchissent la Barrière et se font attaquer par un Brisant (Infecté devenu bien plus rapide qu’un Mudo). Catcher, l’amoureux de Gabry est mordu et reste caché attendant sa fatale mutation, tandis que sa meilleure amie, Cira, est capturée par les Miliciens. Le jour où Gabry apprend par sa mère qu’elle l’a trouvée dans la Forêt des Damnés vers l’âge de 4 ans, elle est anéantie mais se décide à fuir par l’océan pour retrouver Catcher. Elias, un étranger, l’aide à le retrouver et à combattre des Mudos. Mary décide de retourner dans la Forêt sur les traces de son passé mais Gabry refuse de la suivre, terrorisée. Elle l’y retrouve plus tard alors qu’elle fuit les Patrouilleurs avec Catcher, Elias et Cira. C’est là que Gabry apprendra enfin d’où elle vient.

.

avis.png

5/5 : Une suite du tonnerre !

J’ai lu le 1er Tome « La forêt des damnés » il y a quelques mois et j’avais déjà beaucoup aimé ! Alors quand Gallimard Jeunesse m’ont proposé ce 2ème tome en partenariat, j’ai sauté sur l’occasion !

Tout d’abord la couverture, je ne sais pas vous, mais moi je l’aime beaucoup ! Je la trouve très belle et elle représente bien l’histoire de « Rivage mortel ». Gabry est en effet une blonde aux cheveux longs et vous verrez qu’elle va devoir affronter l’océan à plusieurs reprises…

Donc vous l’aurez compris, dans ce tome, il n’est plus question de Mary (l’héroine du tome 1) mais de sa fille Gabrielle. Rappelez-vous, on finissait « La forêt des damnés » en laissant Mary qui avait enfin réussi à atteindre son but : l’océan. Dans ce tome, on se retrouve 17 ans plus tard. Gabry et ses amis vivent à Vista, une petite ville au bord de l’océan, protégée des Mudos par une palissade. Un soir, ils décident de la franchir pour rigoler un peu, et là… tout va s’envenimer très vite !

Ce deuxième tome commence très fort ! L’action nous percute de plein fouet dès les premières pages !! Carrie Ryan nous remet immédiatement dans le bain et ne nous laisse sortir la tête de l’eau que pour nous replonger dans l’horreur des damnés de plus belle ! Les actions s’enchainent et l’auteur ne nous laisse aucun répit !! Sa plume est d’une telle précision, qu’il me semblait à chaque fois que j’étais au côté de Gabry, Catcher, Elias et Cira… Brrr… Chair de poule et frissons assurés ! 

Petit bémol : la fin… Comme dans le tome 1, Carrie Ryan nous laisse nous imaginer notre propre fin… Espérons que cette fois aussi, elle décide de reprendre sa plume et d’écriture la suite !

En conclusion, Rivage mortel est une suite du tonnerre ! Je la trouve encore mieux que le premier tome. Ce livre regroupe de très bons ingrédients : du suspens, de la terreur et énormément de tension nerveuse. Il est impossible de ne pas faire défiler les pages tellement on veut connaitre la suite ! Ajoutez à cela de l’amour, de l’espoir et un triangle amoureux (oui oui, mais je n’en dirai pas plus…) et bien vous obtenez un Coup de coeur en ce qui me concerne !

.

Tome précédent :

…….. 28135610.jpg

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




La Forêt des Damnés (Tome 1)

18022011

de Carrie RYAN

28135610.jpg

Résumé

Dans le monde de Mary, il y a des vérités simples. Les Sœurs savent toujours le mieux. Les Gardiens protègent et servent. Les Damnés, revenus de la mort, ne renonceront jamais. Et il faut se méfier de la clôture qui entoure le village. La clôture qui les protège de la Forêt des Damnés. Mais peu à peu, les vérités de Mary s’effondrent et son monde est plongé dans le chaos. Un monde post-apocalyptique peuplé de zombies. Une histoire d’amour ensorcelante.

Mon avis

4/5 : J’ai lu « La forêt des damnés » car j’étais intriguée par le résumé et par les commentaires que j’avais pu lire dessus, et sincèrement je ne le regrette pas !

Imaginez-vous… Vous vivez dans un village au milieu d’une forêt, avec juste un grillage pour vous protéger de morts vivants infectés, qui n’ont qu’une envie, qu’un seul but : manger de la chair fraiche ! Ce sont les damnés. Une simple morsure et l’infection vous tue en quelques heures voir quelques jours, pour renaitre ensuite sous la forme d’un damné vous aussi ! Les habitants de ce village n’ont jamais rien connu d’autre puisqu’ils sont nés ici et qu’ils n’ont jamais pu quitter leur village. Ils n’ont aucune idée de ce qu’il y a après la forêt… S’ils sont les derniers humains vivants sur terre. Parmis ces villageois ce trouve une jeune fille rebelle : Mary. Elle veut connaitre le monde et savoir si l’océan dont sa mère lui parlait, existe vraiment. Elle refuse de se plier aux règles des Soeurs qui dirigent leur petite communauté. Elle n’a envie que d’une chose, c’est partir à l’aventure et voir ce qu’il y a de l’autre coté du grillage… Un jour son rêve va être exaucé… Les damnés réussissent à pénétrer dans le village et là, il faut fuir ! La traque commence…

C’est dans ce contexte que se déroule la lecture de ce roman. Des scènes post-apocalyptiques, des « zombies » qui rodent toute la journée autour du village, aglutinés au grillage… Une atmosphère vraiment angoissante ! J’ai bien aimé le personnage de Mary, elle est forte, courageuse, sait ce qu’elle veut ! Elle a un petit côté égoiste c’est vrai, mais bon, ça ne la rend pas moins sympathique pour autant.

La première partie du livre plante le décor. C’est un peu long, mais pas désagréable pour autant. A la seconde moitié du livre, dès l’invasion des damnés, on ne peut plus lacher son bouquin !! Au programme : suspens, appréhension, frayeur, frisson, panique… Je me suis régalée à me faire peur !

La fin me laisse un peu « frustrée » car c’est celle que j’attendais, mais pas entièrement… Je ne peux pas en dire plus pour ne pas spoiler l’histoire. En tout cas, Carrie Ryan se laisse une porte de sortie avec la possibilité d’écrire une suite, chose que j’espère très très fort !!!

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..




Déchirures

17022011

de Sire Cédric

(Merci aux éditions Le Pré aux Clercs pour leur Partenariat !)

97828415.jpg

Résumé

Imaginez que vous rencontriez un démon dans un bar très particulier…ou d’étranges créatures hybrides sur une auto-route déserte…. Savez-vous que certains fantômes jouent de la harpe avec des rayons de lune? Que des créatures infernales sévissent au sein d’un groupe de black métal ? Voici neuf histoires à glacer le sang où se croisent démons, soeurs jumelles ennemies et fantômes romantiques. Dans cet univers sanglant, poésie et horreur s’unissent – le temps d’une valse mortelle.

Mon avis

4/5 : Tout d’abord, merci aux éditions Le Pré aux Clercs de m’avoir permis de connaître Sire Cédric. C’est en effet, le 1er ouvrage de cet auteur que je lis, et je dois dire que j’ai beaucoup aimé son style !

« Déchirures » est un mélange de fantastique et d’horreur, mais parfois avec le suspens d’un thriller… Très prenant, on plonge tout de suite dedans ! Et puis sa plume est fluide, concise. Il emploie des phrases courtes qui rendent le récit très rythmé, avec un suspens haletant !

Cet ouvrage est un recueil de nouvelles, chose assez inédite pour moi. J’ai bien aimé car on retrouve neuf histoires assez différentes, mais avec des éléments qui se croisent parfois… Certains passages sont assez sanglants, mais personnellement, ça ne m’a pas dérangé. Ma nouvelle préférée est « Carnage » (la 6ème du livre) car j’aime bien la manière dont ça se termine, et même si c’est un peu « gore », et bien les méchants et les laches sont punis (c’est le moins qu’on puisse dire) et ça, ça m’a beaucoup plu !!

Le seul petit bémol de ce livre est le côté « nouvelles » justement, car j’aurai bien aimé en avoir un peu plus, mais ce qui est sur, c’est que désormais Sire Cédric peut compter une nouvelle fan !

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….




Parce que je t’aime

7092010

de Guillaume MUSSO

9782266179652.jpg


Résumé

Layla, petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents, brisés, finissent par se séparer. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée à l’endroit exact où l’on avait perdu sa trace. Elle est vivante mais reste plongée dans un étrange mutisme. A la joie des retrouvailles, succèdent alors les interrogations : où était Layla pendant cette période ? Avec qui ? Et surtout : pourquoi est-elle revenue ? Une histoire d’amour envoûtante, un livre profondément humain qui vous plonge dans le mystère et le suspense, un dénouement que vous n’oublierez pas.

Mon avis

4/5 : C’est le 3ème roman de Musso que je lis et j’aime toujours autant ! J’aime son style, la fluidité de ses textes, les thèmes abordés et surtout le fait qu’on se remet toujours un peu en question après avoir lu un de ses livres !Dans ce livre, j’ai été très touchée par l’histoire de se père qui ne se remet de la disparition de sa fille. Etant moi même maman, ça m’a beaucoup émue… et j’ai plus ou moins compris/imaginé sa descente aux enfers. Au fur et à mesure de ma lecture je me suis posée beaucoup de questions sur certaines choses, la réaction de certaines personnes, les similitudes entres les histoires… et vers les derniers chapitres je me disais « non, ça ne peut pas être ça…?!!! » et au final si !!!

Bref, je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler l’histoire, mais je recommanderai la lecture de ce livre sans problème !

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements