• Accueil
  • > Recherche : imagine histoire du suspens

CHERCHE JEUNE FEMME AVISEE de Sophie Jomain

10052014

cherche jeune femme avisee

J’ai Lu - 05/03/2014 - 412 pages – 8.90 €

Résumé

Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante, Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d?imaginer qu’il se laissera convaincre de l’embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d’avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C’est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu’il accepte sa folle candidature. Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons ? Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare ?

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Gabrielle Géris est une jeune femme dynamique, spontanée et très jolie. Elle se fait embaucher par un imminent avocat pour être la nourrice de ses deux enfants. Elle s’attache très vite à eux, surtout qu’ils n’ont plus de maman, et que le petit garçon est en rémission d’une grave maladie. Avec leur père, Adrien de Bérail, c’est une toute autre histoire… Strict, sévère et intransigeant, l’avocat aura bien du mal à rester stoïque et à résister au charme et à l’entrain de la jeune femme… 

Je connaissais déjà la plume de Sophie Jomain, car j’ai lu (et adoré !) le premier opus de sa saga Felicity Atcock (Les anges mordent aussi). Son écriture est moderne, fluide, agréable, sexy… Franchement je suis fan ! En plus, Madame Jomain est une auteure française, donc il n’y a plus à hésiter… 

Cherche jeune femme avisée est une romance contemporaine avec un petit coté sexy qui ne gâche rien, bien au contraire… Gabrielle, dites Gabi, est enjouée, énergique et toujours souriante. S’entendant à merveille avec les petits jumeaux de Bérail, et avec les autres membres du personnel de maison, elle devient très vite le cœur de ce foyer, et y apporte gaité et fraicheur. Adrien de Bérail quand à lui, est un homme meurtri… Sa femme s’est suicidée lorsque leurs enfants étaient encore bébés… Il a du les élever seul et surmonter la maladie de Paul avec courage. Surprotecteur, rigide et intraitable, il cache derrière son apparence froide un gros manque d’amour et d’affection. Le petit bout de femme qu’est Gabrielle saura-t-elle lui faire baisser sa garde et voir ce qu’il cache derrière la carapace qu’il s’est forgé…? 

La couverture de ce livre est jolie et représente la première scène de l’ouvrage. Cherche jeune femme avisée est un one shot, mais cela est très bien, ça change des sagas à rallonge. Personnellement, j’ai passé un super moment en lisant cet ouvrage, et je compte bien continuer à découvrir les romans de Sophie Jomain, car j’adhère à 100% à son style d’écriture. Si vous ne connaissez pas encore, n’hésitez plus et laissez vous tenter ! 

Je remercie les éditions J’ai Lu de m’avoir fait confiance en m’offrant ce partenariat.

post-it cherche jeune femme avisee.

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




PARCE QUE C’ETAIT NOUS de Mhairi Mc Farlane

2022014

parce que c'etait nous

Milady romance - 31/10/2013 – 478 pages – 15.20 €

Résumé

Rachel, vient de se séparer de son fiancé après treize ans de relation. Son monde s’écroule… C’est alors qu’elle recroise Ben, son meilleur ami de fac, charmeur malgré lui, qu’elle n’a pas revu depuis dix ans. Ben est désormais marié et il est devenu avocat. Rachel, elle, est journaliste judiciaire. Alors même qu’ils s’occupent d’affaires matrimoniales peu commodes, il semblerait qu’une évidence de toujours se révèle à eux…

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Rachel, journaliste trentenaire, est sur le point d’épouser Rhys, son petit ami du lycée. Elle réalise qu’elle n’est plus vraiment amoureuse de lui et se demande si elle ne l’a jamais réellement été… Elle rompt donc ses fiançailles. Un jour, elle recroise Ben, son meilleur ami à l’époque du lycée. Ils étaient inséparables. Toujours aussi beau et charismatique, elle réalise qu’en fait il lui a énormément manqué pendant toutes ces années. Seulement voilà, Ben est à présent marié et apparemment très heureux en ménage… 

Au vue de mon petit résumé on pourrai croire qu’il s’agit d’une histoire d’amour extra conjugale et d’adultère. Je tiens à vous rassurer car en fait il n’en ai rien… 

Parce que c’était nous c’est l’histoire de deux personnes, deux âmes sœurs, qui se sont trouvées à un moment de leur vie mais qui se sont perdues pour de mauvaises raisons. Ils ont réussi à enterrer cela au fond d’eux pendant de longues années, et même à être heureux, mais le jour où ils se recroisent, quelque chose se passe… Soudain la vie a plus de saveur, les choses sont plus nettes, leur cœur bat un peu plus vite… et puis le présent les rattrape. Ben est marié et heureux et Rachel vient tout juste de rompre avec l’homme qui a partagé sa vie durant 13 ans… Vont-ils laisser passer leur chance une seconde fois ? 

J’ai vraiment passé un agréable moment avec ce livre. Parce que c’était nous est une romance émouvante mais drôle aussi. Rachel a beaucoup de repartie et j’aime bien son sens de l’humour. Sa complicité avec Ben est touchante. Et puis, quoi de mieux que de tomber amoureuse de son meilleur ami ? Ben quand à lui est émouvant à sa manière. On sent qu’il a toujours aimé Rachel, mais qu’il doit faire face à ses obligations d’époux. 

L’écriture de Mhairi McFarlane est prenante. L’histoire est à la première personne du singulier, du point de vue de Rachel. Les chapitres alternent le présent avec le passé. On en apprend ainsi un peu plus sur la rencontre de Ben et Rachel au lycée, sur leur histoire… J’ai également beaucoup aimé le fait que les personnages secondaires ont une place assez importante dans l’histoire. Il y a les amis de Rachel : Caroline et son époux, Mindy l’éternelle célibataire et Ivor l’homme du groupe. On partage des petits bouts de leurs vies et cela rajoute du charme à l’histoire. 

Pour finir, Parce que c’était nous est une très jolie romance que j’imagine fort bien adaptée au cinéma. Les personnages de Ben et Rachel sont attachants et leur alchimie m’a laissé rêveuse…

Je remercie chaleureusement  les éditions Milady pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

post-it parce que c'etait nous.

.

Questionnaire de ma Lecture Commune :

lc parce que c'etait nous

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




LE CAVEAU DE FAMILLE (Version Audio) de Katarina Mazetti

23012014

le caveau de famille

Audiolib – 30/11/2011 - 5h – 20.30 €

Résumé

Elle, c’est Désirée, la bibliothécaire, et lui, c’est Benny, le paysan. Elle dévore les livres comme les produits bio, lui élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire « pour son plaisir ». Pourtant, ils s’accordent trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c’est terminé pour toujours. Et si ça marche…

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Pour info, Le caveau de famille est la suite du Mec de la tombe d’à côté. Petit rappel : Désirée, veuve, trentenaire et bibliothécaire, avait rencontré Bennie, un agriculteur du même âge, en se recueillant sur la tombe de son époux défunt. Ils étaient sorti ensemble puis avaient fini par tomber amoureux. Mais leurs différences étaient trop grandes, et ils avaient fini par rompre… Bennie vient de refaire sa vie avec sa cousine Anita, une paysanne comme lui. Désirée, elle, a des envies de maternité. Elle demande à Bennie d’être le père, mais qu’elle assumerait seule cet enfant. Ce dernier est d’accord, mais ensemble, ils conviennent d’un marché : celui de se revoir uniquement 3 fois pour tenter de concevoir un enfant. Si Désirée n’est pas enceinte suite à cela, ils ne se reverront plus jamais, sinon, et bien Bennie ne serait pas contre une petite vie à trois… 

J’ai lu Le mec de la tombe d’à côté il y a plus de 2 ans et demi, et j’avais été déçue. J’en avais tellement entendu parler il faut dire, que du coup j’en attendais sans doute trop… 

Cette suite est écrite dans le même style. Les chapitres s’alternent tantôt du point de vue de Désirée, tantôt de celui de Bennie. J’aime bien l’écriture de Katarina Mazetti, et j’ai d’ailleurs trouvé cette suite meilleure. Je n’ai toujours pas eu le coup de cœur, mais je ne me suis pas ennuyée comme dans le premier opus. 

Au niveau des personnages, je trouve celui de Bennie toujours touchant mais celui de Désirée moins froid qu’au début, et beaucoup plus drôle aussi. J’adore son humour cynique et ses réparties acerbes ! 

J’ai eu la chance de découvrir ce titre en version audio des éditions Audiolib. La double narration est effectuée par des narrateurs très talentueux : Marielle Ostrowski et Michelangelo Marchese. Tous deux acteurs, j’ai trouvé que leurs voix collaient parfaitement aux personnages de Désirée et de Bennie.

Enfin, petit commentaire sur la couverture : je la trouve sobre et jolie. Elle représente bien le fond de l’histoire, c’est-à-dire que même si l’amour est là, les tracas du quotidien, la vie de famille et la routine finissent par le mettre un petit peu en cage…

post-it le caveau de famille.

.

Tome précédent :

54914327073b81412d09.jpg

.

LE CAVEAU DE FAMILLE (Version Audio) de Katarina Mazetti dans Litterature Contemporaine livres-audio

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




REVANCHE de Cat Clarke

15012014

revanche

Robert Laffont « Collection R » – 17/10/2013 – 490 pages – 18.50 €

Résumé

La vie est injuste, Jem Halliday es tamoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay. Pas vraiment l’idéal, mais Jem s’est faite à l’idée. La vie est cruelle : une vidéo de Kai en compagnie d’un garçon a été postée sur Internet. Il ne l’a pas supporté et s’est suicidé. Sa vie ne sera que vengeance : Quoi qu’il lui en coûte, Jem a décidé de découvrir qui sont les responsables et de les faire payer, un à un, jusqu’au dernier..  

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Jem Halliday, 16 ans, est secrètement amoureuse de son meilleur ami Kai. Malheureusement le beau et charismatique jeune homme est gay. Jem s’en accommode plutôt bien, et les deux compères sont inséparables. Un jour, suite à une soirée bien arrosée, une vidéo de Kai en pleine action avec un garçon est diffusée sur internet. Sous le choc, Jem découvre son meilleur ami complètement bouleversé. Kai ne supportant pas cette humiliation, finit par se suicider. Le monde de Jem s’arrête de tourner… Envisageant le suicide elle aussi, elle finit par opter pour une autre solution. Elle va venger son meilleur ami et faire payer les responsables de cet acte odieux un par un… 

J’ai longuement entendu parler de Revanche sur la blogosphère. J’ai donc décidé de m’y plonger enfin ! Que se soit de manière positive ou négative, ce qui est certain c’est que l’on ne ressort pas indemne de cette lecture. 

La couverture est très belle et elle représente bien l’histoire. 

L’auteure, Cat Clarke, a un style bien à elle. Son écriture est simple mais elle a le don de très bien détailler ses personnages. C’était également le cas dans ces précédents romans. J’ai lu Confusion et Cruelles l’année dernière. J’avais eu un coup de cœur pour le premier et bien aimé le second. Pour Revanche je dois dire que j’ai beaucoup aimé mais en même temps je trouve indécent d’aimer une histoire qui se termine de cette façon… 

Mais revenons au début de l’histoire. J’ai trouvé la relation entre Jem et Kai particulière, profonde et très belle. Kai est un être solaire. Beau et intelligent, il est le genre de personne qui attire les regards et les êtres. Jem elle est plus «sauvage». Kai est son seul ami et celui lui convient très bien. Cela explique pourquoi le suicide du jeune homme la traumatise au plus haut point. 

Le plan que Jem va mettre en place durant de longs mois, me laissait entrevoir une vengeance fracassante. En fait, je l’ai trouvé assez simpliste, moins diabolique que je me l’étais imaginé… Elle n’en reste pas moins efficace puisqu’elle réussit à faire du mal aux personnes qu’elle avait pris pour cible. 

Parlons maintenant de la fin… Abrupte, incroyable, dure et cruelle… Autant d’adjectifs pour qualifier cette fin horrible ! 

Pour conclure, Revanche est une lecture amère qui traite de nombreux sujets sensibles avec beaucoup de pudeur : l’homosexualité, le suicide, la cruauté des adolescents entre eux, la vengeance… Autant de thèmes généralement tabous, qui sont abordés ici avec beaucoup de justesse.

Je remercie chaleureusement  les éditions Robert Laffont pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

post-it revanche

Du même auteur :

 30944710-188x300 9782221134092fs-188x300

.

Questionnaire de ma Lecture Commune :

lc revanche

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




LES LARMES ROUGES (Tome 1) REMINISCENCES de Georgia Caldera

23122013

les larmes rouges

J’ai Lu - 18/09/2013 – 761 pages – 10.90€

Résumé

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants. Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Cornelia est une belle jeune fille de 19 ans. Complètement à bout, elle n’en peut plus d’entendre une voix dans sa tête. Elle décide d’en finir en se jetant d’un pont. Elle se réveille à l’hôpital, son père à son chevet, sans se rappeler comment elle peut encore être vivante. Un certain Monsieur de Malcombes l’aurai sauvée… Pour sa convalescence, son père l’emmène à Rougemont, le petit village de son enfance. Un jour, en se promenant dans les bois, Cornelia tombe par hasard sur son voisin, un châtelain qui vit en reclus. Qu’elle n’est pas sa surprise lorsqu’elle apprend qu’il s’agit du fameux Henri de Malcombes qui l’a sauvée à Paris… 

J’avais beaucoup entendu parler de ce titre dès sa sortie il y a quelques années. Je me suis donc plongée avec délice dans ce bon gros pavé (+ de 760 pages !) et dans l’univers si sombre et si particulier que l’auteure a su créer. 

L’auteure justement, parlons-en : sa plume est tantôt délicate, tantôt tranchante comme une lame. Ici point d’histoire d’amour «cul cul la praline». Nous sommes en présence de vampires oui ! Mais pas comme bons nombres de romans bit-lit nous les dépeignent en ce moment. Ici, ce sont des êtres sanguinaires, durs et dans la plupart des cas, cruels. On est plus dans le registre D’entretien avec un vampire que dans celui de Twilight. Cela n’a pas été pour me déplaire, bien au contraire, mais il faut le savoir. 

L’atmosphère que Georgia Caldera a su instaurer est sombre, angoissante, et magique à la fois. Cette jeune auteure est française et possède en plus de son talent d’écriture, celui du dessin. Dans la version originale, la couverture était son œuvre. Vous trouverez ci-dessous plusieurs de ses illustrations qui représentent à merveille cette histoire (cf. photo). 

Parlons maintenant des personnages… L’héroïne Cornélia souffre de visions, de voix dans sa tête et d’affreux cauchemars, qui s’avèreront être en fait des souvenirs… Elle ne doit son salut qu’à son caractère entêté et à son protecteur : Henri. Le châtelain, et également Prince des vampires, est au service de la jeune femme (et sous son charme également) depuis des siècles. Celle-ci ne le sait pas encore, et ne le devinera qu’à force de pugnacité… Henri est un être froid, distant et glacial, comme les vampires tels qu’on se les imagine. Il ne baisse sa garde qu’en de très rares occasions et dans ces moments-là, on se rend compte que l’amour et le respect qu’il porte à Cornelia sont immenses. Il est aussi beau et ténébreux qu’il est complexe et insondable. J’ai trouvé que leur couple formait un tout et se complétait très bien : le feu et la glace, la force et la fragilité, la jeunesse et l‘éternité… 

Si je devais résumer mon avis en quelques lignes, je dirai que j’ai beaucoup aimé l’univers sombre et gothique de Georgia Caldera, de même que ses personnages. Je lirai la suite avec grand plaisir, en espérant que cette fois, les jolies illustrations de l’auteure soient incorporées au récit.

Merci beaucoup aux éditions J’ai Lu pour m’avoir permis de lire ce livre.

post-it les larmes rouges

.

.

illustrations georgia caldera les larmes rouges

.

.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




UNE CHANSON DOUCE (Version Audio) de Mary Higgins Clark

19102013

UNE CHANSON DOUCE (Version Audio) de Mary Higgins Clark dans Livres Audio 9782356415950fs

Audiolib – 03/07/2013 - 10h12 – 23.90 €

Résumé

Contrairement à l’ancien employé qui l’accompagnait, Kate a réussi à échapper aux flammes qui ont ravagé une nuit la manufacture familiale de copies de meubles anciens et le bâtiment attenant où étaient stockées de précieuses antiquités. La jeune femme gît inconsciente et grièvement brûlée sur un lit d’hôpital. Pour la police qui enquête sur l’étrange explosion à l’origine de l’incendie, elle n’en est pas moins suspecte : que faisait-elle là à une heure si tardive, elle qui travaille aujourd’hui comme expert-comptable pour l’une des plus grandes sociétés d’audit ? Hannah, la soeur de Kate, refuse les conclusions trop hâtives. Elle est prête à aller chercher sous les cendres la clé de cette inquiétante énigme, mais loin d’imaginer ce qui l’attend…

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Une chanson douce, c’est l’histoire de deux sœurs : Kate et Hannah. La première est victime d’une explosion au sein de la manufacture familiale de copies de meubles anciens. Elle est désormais dans le coma. Hannah sa sœur, est certaine que Kate n’a rien à voir la dedans, et qu’elle n’est qu’une victime. Bien décidée à résoudre cette énigme, Hannah n’est pas au bout de ses surprises…

Encore un roman policier d’une auteure qu’on ne présente plus : Mary Higgins Clark. Son style est toujours le même : écriture simple et fluide, intrigue policière assez simpliste, héroïne féminine au centre de l’histoire…

Qu’ai-je pensé de cette histoire ? Je l’ai trouvé agréable mais sans plus… Même si je ne m’attendais pas au dénouement final, je trouve l’enquête policière trop « gentillette ». Nous sommes en présence d’un gentil roman policier et non d’un thriller comme je les aime. Néanmoins, la plume de l’auteure reste très plaisante et ses personnages féminins intéressants.

J’ai eu la chance de découvrir Une chanson douce en version audio des éditions Audiolib. La narration est effectuée par Bénédicte Charton qui est également une comédienne de théâtre.

Un grand merci aux éditions Audiolib de m’avoir fait bénéficier de ce titre dans le cadre d’un partenariat.

post-it2 dans Thriller/Polar/Suspens....

.

livres-audio

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




ENTRE LES LIGNES de Portia Da Costa

28082013

ENTRE LES LIGNES de Portia Da Costa dans Littérature Erotique 9782811210410fs

Milady Romantica – 21/06/2013 – 318 pages – 15.90 €

Résumé

Gwendolynne est bibliothécaire. Sa petite vie tranquille est bouleversée le jour où elle trouve dans sa boîte à idées des lettres anonymes pleines de propositions indécentes. Stupéfaite de constater que ces fantasmes s’accordent à merveille aux siens, la jeune femme se lance dans une correspondance torride avec un mystérieux inconnu. Bientôt, les missives érotiques ne suffisent plus. Alors qu’elle rêve de rencontrer son admirateur secret, la bibliothécaire entreprend un jeu érotique avec un professeur d’histoire aux allures d’aventurier qui attise son désir depuis longtemps. Serait-il l’auteur de ces mots troublants ? Elle se plaît en tout cas à l’imaginer…
.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Dans une petite ville tranquille, vit Gwendoline, une jeune bibliothécaire. Sa vie n’est pas très trépidante, alors quand un jour elle découvre que des lettres érotiques anonymes lui sont adressées, sa vie prend un virage à 180 degrés… 

Bon bon bon… Je vais être honnête, au vue du résumé d’ Entre les lignes, qui était plutôt alléchant, je ressors assez déçue de cette lecture… Pourquoi déçue ? Et bien, pour une multitude de petites choses… Je m’explique : 

Tout d’abord, l’héroïne. Gwendoline, assez prude au début du livre, se transforme en véritable dévergondée en quelques pages à peine. Je trouve ça un peu rapide, surtout suite aux lettres d’un inconnu. Cela est donc très peu probable. Vient ensuite sa relation avec Daniel, un habitué de sa bibliothèque. Je trouve qu’elle s’entiche de lui bien vite, surtout qu’ils n’ont jamais eu de réelle relation (hormis du sexe bien sur). Enfin, autre point qui m’a agacé, c’est le fait que l’auteur revienne sans cesse sur les formes «généreuses» de Gwendoline. J’ai trouvé cela trop répétitif, et à force inutile… 

En ce qui concerne les personnages masculin, Némésis (l’auteur anonyme) passe bien vite à la trappe… et Daniel, malgré son côté professeur d’histoire charismatique, ne m’a pas touché.

Les scènes hot sont plaisantes mais sans plus. Rien de bien nouveau avec tous les romans du genre qui défilent en ce moment…

En conclusion, Entre les lignes est une lecture distrayante, qui peut émoustiller à certains moments, mais qui manque de profondeur tant au niveau des personnages, pas assez développés à mon gout, qu’au niveau de la romance qui est plutôt légère.

Je remercie les éditions Milady de m’avoir fait bénéficier de ce titre, dans le cadre d’un partenariat.

 post-it6 dans Littérature Erotique.

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




CONFUSION de Cat Clarke

4022013

CONFUSION de Cat Clarke dans Thriller/Polar/Suspens... 30944710

Robert Laffont « Collection R » – 18/10/2012 - 419 pages – 17.90 €

Résumé

Le soir même où elle a décidé de se suicider, Grace fait la rencontre d’Ethan. Après une bouteille de vodka en guise de dernier repas, elle se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce blanche avec le jeune homme pour geôlier. Ce dernier lui apporte alors stylo et papier afin qu’elle couche par écrit les méandres de sa vie. À première vue, celle-ci semble tout ce qu’il y a de normal. Grace a une meilleure amie, Sal ; un petit ami, Nat. Mais comme elle l’écrit : « C’est quand je suis seule que le doute s’immisce, c’est comme ça depuis des années. Tant que je suis entourée, je peux faire semblant que tout va bien. Mais il me faut ce public pour jouer la comédie. Sinon ça ne marche pas. Seule, je ne suis pas si facile à tromper. » À mesure que les jours défilent, on comprend le désespoir qui a poussé Grace à vouloir s’ôter la vie. Sa façade enjouée de fêtarde cache bien des fêlures : elle s’entaille depuis qu’elle a 15 ans, se saoûle régulièrement, et couche avec tous les garçons qu’elle croise. Son père qui l’a abandonnée lui manque cruellement, et elle en veut à sa mère froide et distante. Tandis qu’Ethan se contente de la nourrir et de la pousser toujours plus à écrire, Grace nous confie ses rêves, alors que son séjour s’éternise. Peu à peu, ses questions trouvent des réponses, et elle sent qu’elle s’apprête à toucher du doigt le fin mot de l’histoire, de son histoire.

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Grace, une jeune fille de 17 ans, se fait enlever par un mystérieux jeune homme. Elle se retrouve enfermée dans une pièce toute blanche avec juste un lit et de quoi écrire. Révoltée au début, elle fini par s’habituer à son isolement. Petit à petit, elle se met à coucher sa vie sur le papier. Mais quelque chose cloche… Qui est cet homme qui l’a enlevé ? Et pourquoi ? Lorsqu’elle repense à vie d’avant, elle sent que quelque chose ne va pas. Quelle est la pièce manquante ? Grace essaie de se souvenir, et cherche les réponses à ses questions de toutes ses forces… 

Ce qui m’a attiré dans ce roman, c’est son résumé que j’ai trouvé très énigmatique, et sa couverture qui m’a tout de suite plu ! Je ne regrette absolument pas de m’être laissé tenter, car ce livre m’a beaucoup touché. 

Je ne connaissais pas encore l’auteure. Cat Clarke a une écriture simple et très abordable. Les pages se tournent très vite. Son point fort (au delà de l’intrigue qui est excellente), se sont ses personnages. Je les trouve extrêmement bien construits et détaillés dans les moindres détails. 

L’héroïne Grace est une adolescente mal dans sa peau. Blessée au plus profond d’elle-même, elle se remet mal du suicide de son père. Sa mère est quasi inexistante, ce qui fait de la jeune fille, un véritable électron libre. Peu farouche avec les garçons, elle sort beaucoup, boit souvent de l’alcool, et ment dès que ça l’arrange. Lorsque son mal être est trop fort, elle se mutile en se coupant à divers endroits de son corps… J’ai complètement adhéré au personnage de Grace. Loin des héroïnes lisses et parfaites que l’on trouve généralement dans les romans Young-adult, Grace en est l’exact opposé. Malgré cela, je trouve qu’elle reste très forte (et fragile à la fois). 

Pour conclure, j’ai littéralement dévoré Confusion. J’ai trouvé ce roman très émouvant, poignant même. Et la fin… Oh mon dieu cette fin ! Tout au long de ma lecture je me suis imaginée 1001 scénarios possibles, mais ce n’est que dans les cinquante dernières pages que j’ai compris de quoi il retournait vraiment. En effet, Cat Clarke nous sert une fin dramatique et bouleversante, mais avec en dernière page, une petite touche d’espoir…!

Je remercie chaleureusement les éditions Robert Laffont pour m’avoir fait découvrir ce super livre !

post-it5 dans Young Adult...

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




JE SUIS COMME VOUS, UNIQUE ! d’Astrid El Chami

9112012

JE SUIS COMME VOUS, UNIQUE ! d'Astrid El Chami dans Chick-Lit... sans-titre

La Bourdonnaye – 06/09/2012 – 184 pages – 23 € (dont 1€ reversé à la fondation Brigitte Bardot) – Version numérique 6.99€ dispo dans plus de 250 librairies dont http://www.labourdonnaye.com/ ou www.didactibook.com

Résumé

Vingt-cinq ans. C’est l’heure du premier bilan et aux yeux d’Emma, il est moyen, voire complètement nul.  Jeune et déjà ex-journaliste, cette Parisienne pétillante et mille fois reconvertie vient de poser ses bagages aux Galeries Lafayette, maison incontournable pour toute nana mordue de mode. Excitée à l’idée de débuter sa première journée de travail, Emma n’oublie cependant pas ses amours en crise et la période orageuse que traverse sa maman. Mais la pin-up a tendance à voir la vie plus rose que grise comme elle préfère croquer dans un millefeuille que de s’étouffer avec un yaourt à 0 %.  Aujourd’hui, Emma remet les compteurs à zéro pour faire de sa vingt-cinquième année, son année… Alléluia !

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Emma est une jeune parisienne de 25 ans. Entre petits boulots décevants et histoires d’amour pas à la hauteur de ses attentes, Emma ne baisse jamais les bras. Elle compte bien réaliser ses rêves : trouver LE grand Amour avec un grand A, et surtout faire éditer son bébé, à savoir son livre ! 

« Je suis comme vous, unique ! » est à classer dans les romans chick-lit. Principalement destiné à un lectorat féminin, ce livre est une petite merveille ! J’ai vraiment passé un super moment en compagnie d’Emma. 

Pourquoi un tel engouement de ma part ? Eh bien tout d’abord pour le style de l’auteure. C’est spontané, vif, percutant, criant de vérité ! L’écriture d’Astrid El Chami est simple mais addictive. On a l’impression de connaître Emma tant on se sent proche d’elle. Il arrive même que l’on s’identifie à elle car on a toutes vécu un jour ou l’autre, une de ses galères professionnelles ou sentimentales. 

Un autre point fort de ce petit livre, c’est la sincérité qui s’en dégage. Certains passages sont drôles, d’autres touchants, d’autres encore sont plus sombres et très poignants… On ne tombe jamais dans le cliché ou dans le gnangnan. Au contraire, j’ai été touchée par l’histoire de notre héroïne. Sans doute car j’ai vraiment eu l’impression qu’Emma c’était un peu l’histoire d’Astrid, la jeune auteure de ce livre. 

En conclusion, si vous avez envie de passer un super moment, de vous détendre et de vous changer les idées, alors succombez aux tribulations d’Emma, vous ne serez pas déçues croyez-moi !

Un grand merci à l’auteure Astrid El Chami pour m’avoir permis de découvrir son livre.

post-it dans Chick-Lit...

.

Petite interview d’Astrid El Chami

img_5899-200x300

 

Tout d’abord merci à toi Astrid de m’avoir permis de lire ton livre. Je me suis vraiment régalée !

¤ La première question qui me vient à l’esprit est de savoir si ce livre est autobiographique ? Si oui, jusqu’à quel point ? Si non, qui t’a inspiré le personnage d’Emma ?

Le livre est autobiographique en ce qui concerne la maladie de ma mère et donc tout ce qu’elle engendre avec. L’affrontement, les émotions et la solitude. Le reste de la première partie est bien plus romancée même si je me suis inspirée pour certains faits de ma vie (comme les Galeries Lafayette, la chaîne de télévision pour laquelle je travaillais). Très vite au fil des pages, je me suis détachée de l’héroïne pour finalement en créer un personnage à part entière. Aujourd’hui Emma n’a plus rien de moi, même si j’ai pu la créer grâce à mes expériences. C’est comme si elle était devenue une super copine et complice dans mon quotidien. Comme si je pensais pour deux… C’est étrange et drôle à la fois !

¤ Combien de temps t’a-t-il fallu pour l’écriture de ton livre ?

J’ai mis un an. Et je l’ai commencé aux Galeries Lafayette ! J’ai écrit ce roman un peu partout dès que le temps et l’inspiration me venaient : au travail, chez moi, aux Starbucks (pour leurs délicieux muffins), sur les quais à Bastille, sur la côte d’Azur chez mon frère. Le point final de l’histoire était le moment le plus magique…

¤ Peux tu me parler de la couverture de ton ouvrage car je crois qu’elle a une histoire.

Ha ! La couverture a été réalisée à la peinture par ma sœur Charlotte El Chami qui est donc peintre et illustratrice. C’était pour moi logique que ce soit elle qui la fasse. Je lui ai dit ce que je voulais et elle a su parfaitement rentrer dans ma tête pour retranscrire celle que j’imaginais. La première fois que je l’aie vue c’était lors de sa première exposition. Une belle surprise !

¤ Pourquoi avoir instauré deux scénarios différents à la fin du livre ?

Dans la seconde partie du livre il y a deux scénarios parce que je voulais faire évoluer d’avantage la personnalité d’Emma. Dans le premier, elle est encore naïve et un peu indécise. Elle ne sait pas forcément prendre les bonnes décisions. Alors que dans le second son caractère se forge et prend un virage… Emma est plus mûre, plus dure et plus exigeante avec elle-même. Mais c’est ce qui la rend aussi « plus femme ».

¤ En lisant l’histoire d’Emma, j’ai eu l’impression de visionner un épisode de Sex and the City à la française. Aimerais tu faire adapter ton livre au cinéma ?

Cela serait merveilleux… J’aurai le sourire greffé jusqu’à mon dernier souffle ! En la voyant sur l’affiche, je ferais un clin d’œil à Emma pour lui dire : « On fait vraiment une bonne équipe ! ». J’imagine bien le côté glamour de Paris ressortir du film avec une Anne Hattaway à la française !

¤ Tu tiens également le blog d’Emma, peux tu m’en dire plus ?

Comme je le disais, Emma a entièrement envahi ma vie. Du coup, je lui ai crée un blog : www.leclindoeildemma.com. Cela lui permet d’exister, d’être encore des nôtres en nous racontant ses histoires, ses coups de gueules, sa façon de voir les choses une fois par semaine pour nous distraire le temps d’un break dans nos boulots. Mais comme elle est sympa, elle me laisse une petite rubrique dans laquelle je m’exprime aussi avec des écrits ou des vidéos que je réalise avec un nain de jardin pour promouvoir mon roman. C’est un blog « pétillant ». Et toutes les illustrations d’Emma sont donc dessinées par ma sœur.

¤ Quels sont tes projets à venir ? Un deuxième livre ? Une suite aux aventures d’Emma peut être ?

Oui. J’ai envie d’écrire une suite à Emma parce que les lecteurs désirent en avoir une, ce qui est pour moi la plus belle des récompenses. Mais aussi parce que je me suis attachée à elle et du coup j’aimerais la découvrir dans une nouvelle aventure. Peut-être bien plus « trash » pour celle-ci d’ailleurs. Mais avant cela, je travaille sur l’idée d’écrire une série en quelques épisodes avec cette fois un homme charmant mais avec ses vices comme personnage principal…

http://leclindoeildemma.com/ / www.chaelchami.com

 

Encore un grand merci à toi Astrid de m’avoir fait découvrir Emma et son univers et de m’avoir accordé ton temps et ta confiance. A très vite j’espère !

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




SI C’ETAIT A REFAIRE (Version Audio) de Marc Levy

6082012

SI C'ETAIT A REFAIRE (Version Audio) de Marc Levy dans Litterature Contemporaine 9782356414939FS

Audiolib – 06/06/2012 – 8h50 – 21.90 €

Résumé

Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier. Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l’Hudson River quand il est soudainement agressé. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s’effondre dans une mare de sang. Andrew reprend connaissance le 7 mai 2012… Deux mois plus tôt, deux mois avant son mariage. À compter de cette minute, il a soixante jours pour découvrir son assassin, soixante jours pour déjouer le destin. De New York à Buenos Aires, il est précipité dans un engrenage vertigineux. Une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu’au dénouement… à couper le souffle.

.

avis.png

Andrew Stilman, journaliste au New York Times, vient de subir une attaque mortelle. Le destin lui permet de revivre ses derniers instants, en le renvoyant deux mois plus tôt. Des lors, il n’aura de cesse de comprendre qui l’a tué et surtout pourquoi… 

« Si c’était à refaire » est un bon Marc Levy où tous les ingrédients qu’il affectionne sont présents (un homme en personnage principal, des personnages féminins autour de lui, des questions qui ne trouvent leurs réponses qu‘à la fin du livre…). Le style est comme toujours fluide et très agréable. Les chapitres défilent sans que l’on s’en rende compte. 

Les personnages dépeints par Levy sont tous très bien construits. Il y a tout d’abord Andrew, le reporter idéaliste qui se bat pour faire connaitre la vérité quoi qu’il en coute ! Il a un caractère fort mais a en même temps des faiblesses… Il y a également Valérie, sa future femme, qui est vétérinaire au sein de la police montée de New York et qui est belle comme le jour. Andrew sortait avec elle à la fac, et n’avait jamais vraiment réussi à l’oublier… Il y a ensuite son meilleur ami, le macho et un rien possessif Simons, son collègue jaloux Olson, sa patronne talentueuse Olivia… Bref, toute une galerie de personnages gravitent autour d’Andrew et j’avoue les avoir tous soupçonné au moins une fois… 

J’ai eu la chance de découvrir cet ouvrage en version audio, et j’ai trouvé mon écoute très agréable ! A chaque chapitre correspond une plage de lecture. L’histoire est racontée par Michelangelo Marchese qui prête sa voix pour des doublages au cinéma et à la télévision. Son timbre est envoûtant. Il réussit à nous tenir en haleine tout le long du livre. Il adopte avec talent le ton et les intonations qui conviennent à chaque personnage et à chaque situation. Un très bon livre audio ! 

Pour conclure, « Si c’était à refaire » est un bon thriller. Le suspens est présent tout le long de l’histoire. Il y a également la touche de fantastique que l’on n’arrive pas à comprendre… tout du moins jusqu’à la fin du livre ! J’ai donc passé un très agréable moment avec cet ouvrage, mais je dois avouer que ce n’est pas mon Marc Levy préféré… Je trouve le dénouement imaginé par l’auteur très bien ficelé, mais j’ai été un peu déçue par la fin qui reste trop vague à mon goût…

Un grand merci aux éditions Audiolib pour ce partenariat.

post-it8 dans Livres Audio

.

livres-audio dans Thriller/Polar/Suspens.... 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements