• Accueil
  • > Recherche : ebats karine

SEPT ANS DE DESIR de Sylvia Day

10022014

7 ans de desir

J’ai Lu – 06/11/2013 – 379 pages - 14 €

Résumé

Un soir qu’elle se promène dans le parc, Jessica Sheffield surprend les ébats d’Alistair Caulfield et de lady Trent. Embusquée dans la pénombre, elle observe la scène avec un mélange d’embarras et de fascination. Alistair l’aperçoit. Ils échangent un long regard. Entre ces deux mal-aimés, le désir est immédiat. Sept ans s’écouleront avant qu’ils puissent l’assouvir.. 

.

SEPT ANS DE DESIR de Sylvia Day dans Littérature Erotique Avis-Karine

Attention, risque de spoilers ! 

Jessica Sheffield est une sublime blonde aux yeux gris. Elle va épouser Benedict Sinclair, qui est un beau jeune homme mais également un beau parti. La veille de ses noces, elle surprend par hasard le troublant Alistair Caulfield, en fâcheuse posture. Point déstabilisé, le séducteur lui lance un regard brulant tout en continuant à besogner sa partenaire. Jessica n’en revient pas d’un tel aplomb ! Pire, cette scène obscène ne l’a pas répudié, bien au contraire… 

Sept ans de désir est un roman de littérature érotique mais un roman historique aussi. Il n’y a pas de précision sur la date exacte de l’histoire, mais je pense que nous sommes fin 19ème, début du 20ème siècle… Les femmes sont vêtues de corsets et robes à froufrous, les hommes dirigent de grosses exploitations avec esclaves, les voitures avec chevaux sont le seul moyen transport… 

J’ai fait connaissance avec la plume de Sylvia Day en lisant la trilogie Crossfire, qui est également de la littérature érotique, mais moderne. J’avoue avoir préférée cette précédente saga à ce titre-ci. Non pour le côté contemporain de l’histoire, car j’ai trouvé l’idée de mêler érotisme et temps anciens très agréable, mais plus pour les personnages. Jessica et Alistair ont de la prestance et du caractère, mais leur histoire est un peu plate… Je m’attendais à plus de «relief», à plus de passion… Certes, ils restent sept ans à se désirer sans quasiment se voir, mais au bout du compte je n’ai pas trouvé Jessica très farouche. Céder au bellâtre de service au bout d’une semaine, alors qu’elle est veuve est peu probable à mon avis… Tout va ensuite trop vite ! Il n’y a pas de conquête, tout est acquis tout de suite (le corps, le cœur, le mariage…), ce qui est dommage en ce qui me concerne. Cela aurai rajouté du piquant à l’histoire… 

Ensuite j’ai trouvé les scènes érotiques plutôt tièdes. Attention, ça reste agréable et nous sommes bien dans le domaine de l’érotisme mais il n’y a rien de révolutionnaire non plus… Pas de quoi nous mettre le feu aux joues donc… 

Enfin, point positif, j’ai bien aimé suivre en parallèle la vie de Hester la sœur cadette de Jessica, et ses amours. C’est un petit plus, mais qui malheureusement n’aura pas suffi pour moi, pour faire de ce roman un coup de cœur…

Je remercie les éditions J’ai Lu pour m’avoir fait confiance en m’offrant ce partenariat.

 

post-it 7 ans de desir.

 

Du même auteur :

devoil13-204x300 97822910-204x300 9782290069813fs-206x300

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




FIFTY SHADE (Tome 3) CINQUANTE NUANCES PLUS CLAIRES (Version Audio) de E.L. James

4082013

FIFTY SHADE (Tome 3) CINQUANTE NUANCES PLUS CLAIRES (Version Audio) de E.L. James dans Littérature Erotique 9782356415134fs

Audiolib – 20/03/2013 - 20h – 19.90 €

Résumé

Dans cet ultime volet de la trilogie Fifty Shades, le couple Christian Grey et Ana Steele a trouvé un équilibre face aux défis que leur pose la vie commune : Ana apprend à supporter, sans se renier, le style de vie de Christian, et lui à maîtriser son obsessionnel désir de contrôle comme les cauchemars qui le hantent. Un couple heureux. Mais pour combien de temps ? La menace surgit avec Jack Hyde – ancien patron d’Ana – qui réapparait dans leur paysage. Comme dans le roman de R.L. Stevenson, M. Hyde va-t-il prendre le dessus sur le Dr Jekyll ? Ana va-t-elle pouvoir s’évader du pire des cauchemars ? Est-ce la fin d’un amour atypique irrémédiablement voué à l’échec ? La question reste ouverte. La voix pudique et romantique de Séverine Cayron donne à ce dernier volume de Fifty Shades, en apothéose, toute sa dimension intime et passionnelle.

.

pcc dans Livres Audio.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Attention ! Risque de Spoiler !!

Nous retrouvons nos amoureux transis en pleine lune de miel en France, sur les rives de la Méditerranée. Un habile flash back nous relate l’histoire de leur mariage. Ana et Christian sont sur leur petit nuage… Jusqu’à ce que Taylor prévienne Christian que certains de leurs locaux ont été incendié, et qu’il s’agit probablement d’un incendie criminel… 

Ce troisième tome clôture cette saga avec brio. La plume de E.L. James est à la hauteur des deux premiers opus. Elle mari habilement histoire d’amour, érotisme et suspens aussi. Ca se lit tout seul ! Un bon point que je tiens à relever : il y a beaucoup moins de vulgarité que dans les précédents tomes, notamment dans le langage d’Ana. J’apprécie cela et ça méritait d’être souligné. 

La couverture de 50 nuances plus claires évoque les menottes dont Christian se sert pour menotter Ana durant leur lune de miel. Leurs ébats sont un peu moins SM je trouve, sans doute car Ana n’est plus sa soumise mais sa femme. 

Au niveau des personnages, Anastacia est épanouie en femme mariée. Elle s’affirme toujours un peu plus et tient tête à Christian dans leur quotidien. Des évènements imprévus vont toucher et ébranler nos amoureux, et ce sera Ana le pilier du couple. Christian va réaliser à quel point sa femme peut être forte malgré son apparence fragile. Christian quand à lui est beaucoup moins torturé je trouve. Il s’ouvre et se livre bien plus facilement à Ana que se soit sur son passé, sur sa relation avec Mrs Robinson ou sur sa mère «la pute camée». Il reste néanmoins un dominant qui ne peut vivre sans tout contrôler. Malgré quelques rebuffades gentillettes, je pense qu’Ana se plait à être contrôler ainsi. 

L’intrigue de ce dernier tome me fait un peu penser à un thriller. Ana et Christian sont en proie à un persécuteur dont je tairai le nom pour ménager le suspens. Il y a néanmoins toujours de la romance et du sexe aussi, même si je le trouve moins dominant-dominé et plus «normal» je dirai. Une belle surprise attends nos amoureux. Une jolie manière de redistribuer les cartes et de voir comment nos tourtereaux s’en sortent ! 

J’ai beaucoup apprécié l’épilogue final, qui sur quelques chapitres, nous fait faire un bond quelques années plus tard. J’ai également adoré la double narration à la fin du livre avec la version de Monsieur cinquante nuances. Une belle manière de revivre la rencontre entre Christian et d’Ana mais à travers ses yeux à lui !

J’ai découvert Cinquante nuances plus claires en version audio des éditions Audiolib. La narration est effectué par Séverine Cayron qui est comédienne, musicienne, chanteuse et auteur-compositeur-interprète. Sa voix douce et agréable colle bien au personnage d’Ana. Pour les dernières pages, où l’histoire est vécu du point de vue de Christian, la narration est faite par Julien Bocher . Ce dernier est spécialiste de ces voix « off » qui portent les messages des spots de publicité ou ceux des grandes chaînes de télévision. J’ai totalement adhéré !

En conclusion, un très bon dernier tome et une trilogie de romance à tendance érotico/sado-maso que j’ai beaucoup aimé ! La version audio est très agréable en tout cas. Les toutes dernières lignes du livre me laisse à espérer que E.L. James envisage une suite. Si tel est le cas, j’en serai c’est certain !

Un grand merci aux éditions Audiolib de m’avoir fait bénéficier de ce titre dans le cadre d’un partenariat.

post-it3

 

livres-audio.

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




DESHABILLE-MOI de Mila Braam

4072013

DESHABILLE-MOI de Mila Braam dans Littérature Erotique 9782290034170fs

J’ai Lu – 20/03/2013 – 5.60 €

Résumé

« Voyez-y un acharnement du sort ou une étrange coïncidence, peu importe ! C’est ainsi, j’ai été amenée à côtoyer nombre de partenaires, leur offrant chaque fois les souvenirs érotiques et les fantasmes les plus fous de mes précédentes maîtresses. Peu à peu, j’ai conféré aux femmes que j’accompagnais une aura sexuelle presque magique, unique et captivante, comme si toutes mes expériences confondues n’avaient qu’un seul but : atteindre le nirvana. Qui suis-je ? Une simple culotte, ordinaire en apparence, mais en apparence seulement… »

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Il était une fois une petite culotte pas ordinaire. Cette petite culotte de coton blanc (avec un hippocampe brodé sur le devant) a un pouvoir magique. Celui d’invoquer sous forme de souvenirs, les expériences sexuelles de ses précédentes propriétaires. Suite à un long périple, chaque femme la portant ressent toutes les émotions, sensations et orgasmes précédemment éprouvés par d’autres. A peine enfilée, cette simple petite culotte les conduit toutes au Nirvana… 

Alors qu’ai-je pensé de ce petit livre (je dis petit car il ne fait que 150 pages environ). Je l’ai bien aimé mais, certaines choses m’ont dérangées… Je m’explique : certains passages (au milieu de l’ouvrage à peu près) un peu trop trash m’ont rebutés. Il y est pas mal question d’hygiène, de fluides corporels… et franchement cela n’a rien d’érotique et d’émoustillant en ce qui me concerne. Donc j’ai personnellement été un peu refroidie à ces moments là. 

Autre petit point négatif que j’ai noté, c’est la couverture. Elle n’a aucun rapport avec l’histoire. Pourquoi ne pas avoir mis un joli ventre plat qui porte justement cette fameuse petite culotte en coton blanc avec l’hippocampe brodé sur le devant ? Cela aurai été plus sexy et plus approprié. 

Venons en maintenant aux points positifs. Tout d’abord, le langage employé. Il est direct mais pas vulgaire, je pense qu’il est important de le souligner. Ensuite, je trouve que c’est une histoire vraiment originale, qui retrace les ébats de plusieurs femmes bien différentes, le tout de manière habile. Enfin, la fin du livre, tire aussi son épingle du jeu car elle fait un joli pied de nez à un goujat notoire. J’avoue que j’ai beaucoup aimé cette «leçon» !

Je remercie l’auteur Mila Braam et son attachée de presse Emmanuelle Lobo de m’avoir contacté pour chroniquer ce titre.

post-it-dm dans Littérature Erotique.

 

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




FIFTY SHADE (Tome 2) CINQUANTE NUANCES PLUS SOMBRES (Version Audio) de E.L. James

15052013

FIFTY SHADE (Tome 2) CINQUANTE NUANCES PLUS SOMBRES (Version Audio) de E.L. James dans Littérature Erotique liv500023m

Audiolib – 06/02/2013 – 19h24 – 19.90 €

Résumé

Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d’éditrice. Mais son désir pour Grey occupe toujours toutes ses pensées et lorsqu’il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister. Peu à peu, elle en apprend davantage sur le douloureux passé de son ténébreux Mr Cinquante Nuances… Pendant que Christian tente de vaincre ses démons intérieurs, Anastasia est confrontée à des tourments inédits de jalousie, qui la conduiront à prendre la plus importante décision de sa vie.

.

pcc dans Livres Audio.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Nous finissions le Tome 1 avec une Anastasia Steele choquée par le comportement déviant de Christian Grey. En effet, après avoir réalisé de quoi Christian était capable, et en quoi consistait exactement le rôle de soumise, Ana a préféré mettre un terme à leur «contrat». Complètement dévastée par cette rupture, Ana se plonge dans son nouveau travail. Mais c’est peine perdue… Lorsque « Monsieur cinquante nuances » revient à la charge et déclare sa flamme à Ana, la jeune femme ne peut résister et retombe dans ses bras. 

L’écriture de E.L. James me plait toujours autant. C’est fluide, c’est érotique, c’est romantique aussi parfois… Je suis fan ! La narration s’effectue à la première personne du singulier, du point de vue d’Ana. Seul point négatif au niveau de l’écriture, que j’avais déjà relevé dans le tome précédent : les expressions vulgaires d’Ana qui reviennent sans cesse (bordel, bordel de merde…). C’est un peu dommage, mais même si cela m’a fait grincer des dents, ça n’a pas non plus gâché ma lecture. 

La couverture est belle et énigmatique. Elle représente le masque que porte Anastasia lors du bal de bienfaisance que les Grey donnent en faveur d’une association caritative. Le titre de l’ouvrage Cinquante nuances plus sombres fait référence au fait qu’on en apprend un peu plus sur le sombre passé de Christian, et sur les traumatismes de son enfance. 

J’ai trouvé ce second volet encore mieux que le premier. Anastasia s’affirme beaucoup plus que dans Cinquante nuances de Grey. Son caractère est plus posé et assuré. Elle n’hésite plus à tenir tête à son homme. Elle reste néanmoins plutôt soumise lors de leurs ébats, mais cela colle bien à son personnage. Dans cette suite, elle sera en proie à de nombreux sentiments inconnus jusqu’alors : la peur, l’impuissance, la jalousie aussi… Je l’ai trouvé un peu moins naïve, chose que je lui reprochais dans le tome 1. Une Anastasia plus mature donc, et cela n’est pas pour me déplaire. 

Christian quand à lui est beaucoup moins torturé. Sa relation avec Ana lui fait du bien, et son personnage s’ouvre. Il est moins sombre ou mélancolique qu‘avant. Au contraire, je le trouve épanoui. Sans doute le fait de découvrir l’Amour… Cela lui va bien en tout cas ! J’aime toujours autant son personnage aux multiples facettes, même si son côté autoritaire qui veut tout diriger aurai tendance à m’irriter… 

Au niveau des personnages secondaires, ils sont toujours bien présents. Mia et Ethan, Kate et Elliot, José, Taylor… Nous faisons également la connaissance d’ex «compagnes» de Christian. Il y a Leila la soumise, mais surtout Mrs Robinson la dominatrice… De quoi faire des étincelles ! 

J’ai découvert Cinquante nuances plus sombres en version audio des éditions Audiolib. La narration est effectué par Séverine Cayron qui est comédienne, musicienne, chanteuse et auteur-compositeur-interprête. Sa voix douce et agréable colle bien au personnage d’Ana. 

Pour conclure, j’ai adoré ce second opus de la saga Fifty shades, même plus que le premier. Un coup de cœur pour ce titre que j’ai adoré découvrir en version audio.

Un grand merci aux éditions Audiolib de m’avoir fait bénéficier de ce titre dans le cadre d’un partenariat.

post-it1

.

livres-audio.

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




L’ELIXIR de Mélanie Muller

30112012

L'ELIXIR de Mélanie Muller dans Littérature Erotique 97822914

J’ai Lu – 16/05/2012 – 192 pages – 4.80 €

Résumé

Comment faire pour briser sa solitude lorsque la nature ne nous a doté ni de beauté, ni d’intelligence ? D’Internet aux bars branchés, la jeune femme que nous allons rencontrer a tout essayé, sans succès. Mais le jour où elle invente un élixir de jouissance, les choses vont changer ! Dès lors, elle attire à elle tous les hommes, frayant avec l’ivresse et l’addiction au sexe, au risque de s’y perdre.  

.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Louise est une jeune femme de 25 ans. Ni belle ni laide, elle est juste banale… Aucun homme ne la regarde ou ne fait attention à elle. Un jour, étant au bout du rouleau, la jeune femme concocte un élixir de jouissance. Des lors, tous les hommes qui vont croiser sa route, n’auront de cesse de la désirer. Plus belle et sexy que jamais, la fade Louise n’est plus et c’est désormais la brulante Lou qui prend les commandes…! 

J’avoue que le fond de l’histoire m’a bien plu. Un élixir qui rend les hommes fous de désir était une bonne idée pour un ouvrage de littérature érotique. Le résumé m’avait donc mis l’eau à la bouche. La couverture en noir et blanc est sexy sans être vulgaire (chose que j’apprécie). Tous les éléments étaient réunis pour que je passe un bon moment, mais (et oui, malheureusement il y a un «mais») l’alchimie n’a pas eu lieu… 

Pourquoi ? Et bien, tout d’abord parce que le langage utilisé par l’auteure est très cru alors que je préfère lorsqu’il y a un peu de finesse… Et puis, je dois bien avouer que ça part dans tous les sens. En effet, que ce soit dans la vie amoureuse de Lou ou dans l’histoire en elle-même, c’est le chaos le plus total… Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler l’histoire, mais je n’ai pas adhéré à ce rythme effréné, à la tournure que prend la vie de l’héroïne… 

Pour conclure, une idée de départ intéressante mais qui au final se perd dans la multitude des ébats et des amants de Lou.

Je remercie les éditions J’ai Lu pour m’avoir permis de lire ce livre.

post-it2 dans Littérature Erotique

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements