• Accueil
  • > Recherche : chaque soir 11h resume

CAFE GIVRE de Suzanne Selfors

20022012

CAFE GIVRE de Suzanne Selfors dans Young Adult... 97820810

Flammarion Jeunesse – 11/01/2012 – 400 pages – 11.50 €

Résumé

« Vous croyez aux signes ? La foudre qui frappe une voiture dont vous sortez à l’instant, un chat noir qui traverse votre chemin… Vous voyez ce que je veux dire ? Le hasard, peut-être. Moi, je n’y ai jamais cru, à ce genre de trucs. Avant de le rencontrer, lui ». Chez Anna est un petit café où le temps s’est arrêté. Katrina y vit paisiblement avec sa grand-mère. Jusqu’au jour où la magie et la poésie s’immiscent dans sa vie.       

.

avis.png

J’ai eu envie de découvrir ce livre à cause de sa couverture, de son résumé et de son titre aussi. Tout m’a fait envie à vrai dire, et sincèrement, je ne regrette pas du tout de mettre laissé tenter ! 

Café givré c’est l’histoire de Katrina, une jeune fille de 16 ans qui a perdu ses parents dans son enfance et qui vit depuis avec sa grand-mère Anna. Ensemble, elles tiennent le café «chez Anna» et malgré tous leurs efforts, elles ont du mal à joindre les deux bouts. Surtout depuis que leur concurrent s’est installé dans le local d’à côté et qu’il essaie par tous les moyens de leur voler leur clientèle. Ajoutez à cela que sa peste de fille tente de séduire Vincent, le meilleur ami de Katrina et là s’en est trop ! La jeune fille est dévastée… Mais, il y a Malcolm… Ce jeune homme qui est très énigmatique et beau comme un dieu, n’arrête pas d’apparaitre et de disparaitre de la vie de Katrina. Des choses étranges se produisent depuis qu’elle le connait… Au début, elle le prend pour un illuminé, mais elle finit par se rendre à l’évidence. Malcom est bien plus que cela…! 

Alors je vais être claire : j’ai adoré cette histoire ! Pourquoi ? Et bien, même s’il s’agit d’un livre Young adult, personnellement j’ai passé un très agréable moment. Les personnages sont attachants. Katrina qui est effacée et peu sure d’elle au début, devient entrepreneuse et combative au fil du livre. Ses amis sont intéressants également. Sa meilleure amie Elisabeth est plutôt rigolote et Vincent c’est la force tranquille du groupe. Et il y a Malcolm… Ce jeune homme très intriguant, est un mélange de sagesse, de naïveté mais de maturité aussi… Bref, tout comme notre héroïne, on a qu’une envie, c’est d’en savoir enfin plus sur lui ! 

Autre point fort : l’ambiance du livre qui est vraiment très très agréable. L’histoire se passe en Norvège. Le froid et les flocons de neige contrastent avec l’atmosphère confortable et chaleureuse du café «chez Anna». On s’y sent bien ! Les habitants de la petite ville de Nordby sont accueillants et chaleureux. D’ailleurs les habitués du café de Katrina sont comme des membres de sa famille. Ils veillent sur elle depuis qu’elle est toute petite. J’ai beaucoup aimé cette mentalité, leur manière de vivre… Un vrai moment de douceur ! 

Et puis il y a également une pointe de fantastique dans ce roman mais cela ne prend pas toute la place. Non, elle se mélange avec le réel de manière plaisante et habile : par petites touches. 

Pour conclure, je me suis régalée avec cette lecture que je qualifierai de distrayante, douce et délicate, mais avec une petite pointe de morale (le pardon, donner pour recevoir…). Café givré c’est le genre de livre qu’on lit avec une tasse de chocolat chaud dans la main, et qu’on referme avec un joli sourire accroché aux lèvres !

Merci beaucoup aux éditions Flammarion Jeunesse de m’avoir permis de chroniquer ce livre.

post-it2 dans Young Adult....

Vous aimerez aussi :

11h.png lareinedesmots.gif livre10.jpg

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




CHAQUE SOIR A 11 HEURES de Malika Ferdjoukh

22112011

(Merci à Flammarion pour ce Partenariat !)

11h.png

Flammarion - 07/09/2011 – 401 pages - 13 €

Résumé

Willa Ayre s’est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des petits chats caustiques mais frileux. Iago, lui, attire tous les regards. Il est le garçon dont rêvent toutes les filles du lycée. Dès la rentrée, Iago pose les yeux sur Willa et la choisit. Mais à une fête, Willa rencontre le bizarre et ténébreux Edern. Dès lors, sa vie prend une tournure étrange. De la grande maison obscure cachée au fond de l’impasse, la jeune fille doit découvrir les secrets, sonder son coeur, et faire un choix…

.

avis.png

Tout d’abord, je dois préciser que j’ai été attirée par ce roman après avoir lu plusieurs avis enthousiastes sur la blogosphère. Sans ça, je serai certainement passé à coté de ce titre (ce qui aurai été bien dommage !) car je ne trouve pas la couverture très attirante… Elle est trop « girly » à mon goût, ce qui peut induire en erreur, car « Chaque soir à 11 heures » ne s’adresse pas uniquement à des filles. En tout cas, je suis ravie de l’avoir lu car ce livre est un vrai trésor !

Commençons par le début… La quatrième de couverture résume assez bien l’histoire, je ne vais donc pas répéter inutilement les choses. Par contre, une chose qui n’est pas dites dans le résumé, c’est que ce livre ne peut pas se classer dans une seule catégorie…! Je m’explique : de nombreux ingrédients (très différents), font que cet ouvrage est un roman jeunesse, mais qui peut plaire énormément à des adultes aussi (j’en suis la preuve !). Il y a également de la romance (mais pas trop) avec du suspens digne d’un thriller. Enfin, on trouve également des passages effrayants et très mystérieux, qui font qu’on se demande s’il n’y a pas une touche de fantastique là-dessous…

Vous l’avez compris, ce livre regorge de tout plein d’éléments que l’on ne retrouve pas habituellement dans une même histoire. Seulement ici, ils sont associés avec doigté et du coup rendent ce roman vraiment très spécial !

Pourquoi ai-je autant aimé ce livre ? Et bien parce que la plume de l’auteur est étonnante ! Son écriture est fluide, directe, concise… mais elle utilise également des expressions très drôles (j’avais oublié de préciser qu’il y avait aussi de l’humour dans ce livre). Ses personnages sont tous très hauts en couleur et très attachants. J’ai beaucoup aimé l’héroïne Willa pour son pep‘s, son humour, et sa franchise. Mais j’ai adoré Edern qui est un écorché vif, qui a énormément besoin d’amour, tout comme sa petite sœur Marnie, qui est très courageuse pour son jeune âge. Enfin, les parents de Willa m’ont bien fait rire.

En conclusion, je ne connaissais pas encore l’auteur Malika Ferdjoukh mais je compte bien lire d’autres de ses ouvrages, car j’ai été absolument conquise par son style. « Chaque soir à 11 heures » a été un joli coup de cœur pour moi. Une très jolie surprise que je vous conseille vivement de découvrir !

postit2.jpg.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements