• Accueil
  • > Recherche : bref ai change couverture

Le Miroir aux Vampires

10062011

de Fabien CLAVEL

(Merci aux éditions Baam pour ce Partenariat !)

9782290030943.jpg

Résumé

Léa fait sa rentrée dans un lycée comme les autres, entourée de filles populaires un peu pestes, de geeks du fond de la classe et, bien sûr, d’énigmatiques nouveaux élèves. Cette année, il s’agit de Nóra, arrivée tout droit de Hongrie, avec qui Léa partage sa chambre d’internat, et du mystérieux Léonardo, qui passe en quelques semaines du statut de vilain petit canard à celui de beau gosse du lycée. Mais Léa remarque peu à peu de curieux phénomènes : un miroir qui vibre, un charme particulier qui émane de Nóra, et des sensations nouvelles… Bientôt, l’établissement connaît également des événements étranges. Le foyer est incendié, la sécurité renforcée… que peut-il bien se passer à Augustin-Thierry ?

.

avis.png

4/5 : Une histoire différente, mais très sympa !

La première chose qui m’a attiré dans ce livre, c’est le titre.  »Le miroir aux vampires » : très intrigant… Est venu ensuite la couverture. Une jeune fille de dos, et son visage qui se reflette dans un miroir ancien… Une mèche rouge, un regard qui semble en dire long… Bref, mon intérêt a été piqué au vif ! C’est donc avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans la lecture de ce livre.

« Le miroir aux vampires » est une histoire simple mais mystérieuse… Je ne vais pas vous répeter le résumé, il est là pour ça et récapitule très bien le début de l’histoire. Je vais plutôt vous parler des personnages. Le personnage principal est Léa Cirois, une jeune fille très simple et comme tout le monde. En pleine crise familiale, avec des parents qui divorcent et une soeur qui est parti étudier dans la capitale, Léa se retrouve toute seule. En terminale, elle n’a pratiquement aucun ami. Ses excellentes notes, le fait qu’elle soit jolie et très douée en sport en sont les principales raisons. En personnage secondaire on trouve Norà, une jeune hongroise assez complexe qui est également la « cobox » (collocataire) de Léa. Son personnage est assez sombre et compliqué tout en étant attachant ! Toutes deux vont devenir amies et avoir une relation assez bizarre/ambigue… Chut ! Je n’en dis pas plus…

L’écriture de Fabien Clavel est très fluide, son livre se lit très vite. Son roman contient d’ailleurs quelques particularités qui le différencie des autres romans du genre. Tout d’abord, les évênements se déroule en France, ce qui est assez rare en ce moment au sein de la vague bit-lit ! Ensuite, l’histoire est narrée sous la forme d’un journal intime, où Léa écrit à sa soeur Bérénice. J’avoue avoir adoré que l’histoire soit racontée sous un format épistolaire ! Même si du coup, il n’y a pas beaucoup de dialogues, les actions sont quand même bien présentes et puis ça change un peu… Un point positif pour moi en tout cas ! Il y a également par ci par là des extraits du blog de Cerise (une des pestes du lycée) avec les commentaires de ses amis bloggueurs. Cela apporte une touche de modernisme au réçit. On trouve aussi disséminé dans ce livre, des lettres d’un vampire qui traque Léa, mais on ne saura qu’a la fin du livre de qui il s’agit !! Enfin, dans cet ouvrage nous n’avons pas affaire à des simples vampires. Non, non ! Ici il y a deux clans : les « Sanguisugaes » qui sont assez différents des vampires que l’on recontre habituellement (surtout les « constricteurs ») et nous avons les « Stryges » qui sont l’ennemis numéro 1 de ces Sanguisugaes. Un concept très interressant et novateur, qui rajoute du piquant à l’histoire !

En conclusion, si vous aimez les vampires, les histoires mystérieuses où l’on se pose énormément de questions et où tour à tour tout le monde est suspect, alors vous adorerez « Le miroir aux vampires » ! Le seul point négatif de ce livre est pour moi sa fin trop abrupte et un peu trop vite expédiée. C’est dommage… L’auteur laisse ainsi planer un peu de suspens. Peut être y aura t’il un second tome pour conclure cette histoire…?! Je l’espère en tout cas !!

Un grand merci aux éditions Baam pour cet ouvrage qui fut une très jolie découverte !

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..




Lost Divine (Tome 2)

4062011

de Bree DESPAIN

(Merci aux éditions De La Martinière Jeunesse pour ce Partenariat !)

97827310.jpg

Résumé

A la fin du premier tome, Grace, en libérant Daniel de son loup-garou, est devenue loup-garou à son tour. Comme elle ne veut pas perdre ses propres valeurs : loyauté, dévouement et bonté, elle doit mener une lutte incessante contre l’emprise grandissante du loup en elle, qui pourrait la pousser à commettre un jour des actes irréparables. Accaparée par cet angoissant combat intérieur, abandonnée par ses parents obsédés par la recherche de Jude, son frère disparu, Grace devient de plus en plus impénétrable au fur et à mesure que l’influence meurtrière du loup croît en elle. Elle rencontre Talbot, un énigmatique jeune homme, loup-garou lui aussi, qui va lui enseigner la maîtrise de ses pouvoirs et lui apprendre à se battre contre les Urbats, ce clan de loups-garous féroces et sanguinaires. Parallèlement, Daniel, que l’on croyait guéri, est redevenu loup-garou. Il prend d’abord ses distances avec Grace par peur de sa réaction, mais les deux amants finissent par se retrouver et décident de mener ensemble la lutte contre les Urbats. Grace saura-t-elle maîtriser le loup en elle et faire les bons choix ? Jude accomplira-t-il sa vengeance jusqu’au bout ? Daniel gagnera-t-il son combat contre les Urbats afin de prendre la tête du clan qui lui revient ? Les personnages Grace se révèle plus sombre au fur et à mesure que l’intrigue avance, même si elle reste courageuse et dévouée à ses proches. Elle a maintenant 17 ans et son personnage a gagné en maturité. Daniel prend de la profondeur. Toujours aussi beau et ténébreux, il possède l’étoffe d’un chef sans le savoir et ses doutes ne le rendent que plus attirant, surtout quand il se transforme en magnifique loup-garou blanc. Un nouveau personnage apparaît, Talbot, énigmatique et difficile à cerner jusqu’au dénouement final.

.

avis.png

5/5 : Encore mieux que le Tome 1 !

Quand j’ai vu que  »Lost Divine » sortait, j’étais très impatiente de le lire car je me souvenais avoir beaucoup aimé le 1er opus « Dark Divine ». Grace à De la Martinière Jeunesse c’est chose faite et je les en remercie chaleureusement !

Tout d’abord, je dois dire que la couverture de ce livre est vraiment sublime ! Le turquoise ressort vraiment bien sur le fond noir. Ajoutez à cela l’alternance du mat et du brillant et vous obtenez cette très belle couverture qui fait envie au premier coup d’oeil…!

Venons maintenant au contenu du livre… J’ai lu le 1er tome il y a plusieurs mois maintenant. J’ai donc eu un peu de mal à me replonger dans l’histoire de Grace et de Daniel… J’ai un peu trainé sur les premiers chapitres car j’essayais de me souvenir de leurs précédentes aventures. Souvenez-vous, à la fin de « Dark divine » Grace avait réussi à sauver Daniel et à le libérer de la malédiction du loup garou. Malheureusement c’est elle qui en a hérité… De plus, son frère Jude (toujours aussi haineux à l’encontre de Daniel) est lui aussi un loup garou, et s’est enfui, contraignant ainsi toute sa famille à se lancer à sa recherche…

Dans ce second tome nous retrouvons donc Grace qui avec l’aide de Daniel, lutte pour accéder à ses supers pouvoirs tout en restant raisonnable pour ne pas succomber au loup. Je trouve ce concept  très original (le loup garou est une seconde entité à part entière à l’intérieur de la personne qui est « infecté »). Ca change un peu de tout ce qu’on lit en ce moment… Le loup tente à chaque instant de prendre le controle des émotions de la personne qu’il habite et de prendre le pouvoir. Grace doit donc lutter sans cesse pour garder son self-control sous peine de se transformer en loup garou et de semer le chaos autour d’elle…

En ce qui concerne les personnages, je trouve que la tendance s’inverse. Dans ce tome c’est Grace qui est mise au premier plan. On apprend à mieux la connaitre et à l’apprécier encore plus ! Elle est de plus en plus forte et j’aime beaucoup sa personnalité. Daniel quand à lui est plus effacé que dans le 1er tome, mais revient en force à la fin du livre… Jude me laisse perplexe… Je n’arrive pas à croire qu’il soit si mauvais ! Enfin, un autre personnage s’ajoute au trio : Talbot ! Je ne dirai rien pour ne pas spoiler l’histoire, mais je peux vous dire que je l’ai adoré (même si…) !!! J’espère vraiment qu’il sera présent dans le tome suivant car il rajoute du piquant à l’histoire et j’aime bien les triangles amoureux donc… je croise les doigts !

En conclusion, une saga que j’aime beaucoup !! Si vous ne la connaissez pas encore, n’hésitez plus, foncez ! Elle reste assez soft, de jeunes ados peuvent donc la lire sans problème. Ce second tome est bourré d’actions, de rebondissements, de questions qu’on se pose… Bref, un REGAL que je vous recommande !!!

.

 Tome précédent :

…….. bookc10.jpg

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….




Wicca (Tome 1) L’Eveil

15042011

de Cate TIERNAN

(Merci aux éditions BLACK MOON pour ce Partenariat !)

arton612.jpg

Résumé

Morgan Rowlands est une adolescente comme les autres, dont la vie change le jour où Cal Blaire arrive au lycée. Beau, charmant et mystérieux, il est aussitôt adulé par toutes et tous. Lorsque Cal organise une soirée pour faire connaissance avec les autres élèves, le garçon leur explique qu’il pratique la Wicca. Cette forme de magie blanche est une religion ancestrale qui célèbre la nature. Megan se trouve irrésistiblement attirée. Cal propose aux intéressés de se voir régulièrement pour continuer à pratiquer la Wicca. La jeune fille se prend de passion pour ces rendez-vous et aiguise l’intérêt de Cal, qui voit en elle une possible sorcière…

Mon avis

5/5 : Wicca ne m’avait pas tapé dans l’oeil à sa sortie car je ne trouve pas la couverture très top… (espérons d’ailleurs que celle du Tome 2 soit plus « attractive »). A vrai dire, c’est après avoir lu « Immortels » du même auteur (que je vous conseille également) que j’en ai voulu encore plus et que j’ai mis Wicca dans ma wishlist. En effet, l’écriture de Cate Tiernan est vraiment très très plaisante ! C’est fluide, accessible à tous, et même quand il n’y a pas énormément d’actions, elle réussie à nous tenir en halleine. Une fois que l’on commence un de ses livres, on ne peut plus le lacher jusqu’à la fin !

J’ai donc passé un excellent moment durant la lecture de Wicca. L’histoire change un peu de ce qu’on lit habituellement. Ici il est question d’un groupe d’adolescents qui s’initie à une autre sorte de religion : la Wicca et donc à la « magye » (oui oui, magye avec un Y). Loin du stéréotype des sorciers et sorcières que l’on nous dépeint en général, cette magye là est vraiment très interressante ! Même moi en tant que simple lectrice, j’avoue que ça m’a énormément interressée et j’aimerai en apprendre un peu plus d’ailleurs…

En ce qui concerne les personnages, Morgan (l’héroine) est attachante. Au début du livre, elle est un peu en retrait, toujours derrière sa meilleure amie, la sublime Bree. Elle n’a pas confiance en elle, se sent vraiment quelconque… Je pense que pas mal d’ados pourront se retrouver en elle ! Au fil des pages on la sent prendre peu à peu confiance en elle, et à la fin, elle est plus forte que jamais ! Pour les personnages secondaires, j’aime bien sa petite soeur Marie K, et son meilleur ami Robbie. Par contre, pour Cal (le jeune sorcier qui leur a fait connaitre la Wicca) je ne suis pas encore sure qu’il soit digne de confiance…

En bref, vous l’avez compris, je me suis régalée !! Si vous avez aimé le style de Cate Tiernan dans Immortels vous aimerez forcemment Wicca et si vous ne connaissez pas encore sa plume, n’attendez plus, foncez !!

Moi pour ma part, un vrai coup de coeur avec ce 1er opus. Je me languis vraiment la parution du Tome 2 et je vais me précipiter dessus dès sa sortie ça c’est sur !!!

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




Immortels

6032011

de Cate TIERNAN

bookc12.jpg

Résumé

Nastasya est une immortelle : elle semble avoir 18 ans mais en a 459. Ces dernières décennies, sa vie consiste à noyer son ennui dans les soirées arrosées. Un soir à Londres, son meilleur ami brise le dos d’un homme qu’il trouvait gênant. Bouleversée par cette cruauté et rongée par la culpabilité de n’avoir rien fait pour s’interposer, Nasty s’enfuit aux États-Unis. Elle y rejoint River, une autre immortelle qui l’avait invitée autrefois à vivre chez elle. Nasty se retrouve alors dans un centre de réhabilitation pour les immortels qui ont perdu le goût de vivre. La rebelle jeune fille finit par se plier aux règles de la maison et se lie avec les autres habitants, dont le sombre et mystérieux Reyn. Sa nouvelle vie lui permet de renouer avec ses origines, dont elle avait enfoui le souvenir. Elle se rappelle notamment l’assassinat de sa famille auquel Reyn pourrait ne pas être totalement étranger… « Je suis née en 1551, un joli chiffre bien symétrique. Quatre cent cinquante ans plus tard, on me demande encore ma pièce d’identité dans les bars. Avant que vous vous mettiez à crier, Waouh, génial ! laissez-moi vous dire à quel point c’est pénible. Je suis une adulte. Depuis presque toujours. Pourtant, je ne peux sortir de cet état d’adolescence éternelle, et je ne peux pas modifier mon apparence. »

Mon avis

5/5 : J’ai voulu lire ce livre car la couverture me plaisait et le résumé m’attirait aussi… J’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais franchement, je ne suis pas du tout déçue, bien au contraire !!!

Alors, après les vampires, puis les loups-garous, nous voilà au coeur d’un roman qui parle d’Immortels ! Que sont les « immortels » ? Et bien, ils ne meurts pas si facilement (d’où leur nom), et ils ont des pouvoirs, chacun à des degrés différents… Notre héroine : Nastasya, se retrouve blasée de tout, en a marre de la vie qu’elle mène, vie qu’elle trouve sans aucun attrait (ce qui est normal au bout d’un certain temps sans doute…) Elle a 459 ans et en parait même pas 20 ! Elle décide de tout plaquer et part s’installer dans une ferme à l’autre bout du monde ou une petite communauté d’autres immortels « à problèmes » vivent. Au début, elle n’a qu’une envie, celle de fuir ! Puis petit à petit, elle va s’intégrer à ce petit groupe, donner un sens à sa vie, affronter les démons de son passé… Et puis il y a Reyn..! Ce bel appolon d’origine nordique qui l’ignore royalement (et qui la déteste apparemment) cache quelque chose… Nastasya est bien décidé à savoir quoi, surtout qu’elle n’est pas indifférente à la beauté de cet homme…

Tout au long de ma lecture, j’ai adoré les « flash-backs » de notre héroine où on la retrouve à d’autres époques, comme si c’était dans des vies antérieures, sauf que c’était bien sa vie actuelle, mais des siècles auparavant…! En étant une Immortelle, elle a vécue tant de vies différentes ! Un vrai dépaysement au cours de la lecture ! J’ai également beaucoup aimé l’atmosphère qu’il règne à River’s Edge. D’un premier abord froid et austère, cette ferme et sa petite communauté sont en réalité très chaleureuses, et il y fait bon vivre…

Bref, j’ai adoré ce 1er opus de cette nouvelle saga ! Ca change des livres du genre (ce n’est pas de la bit-lit, mais ce n’est pas trop du fantastique non plus !). Je n’ai qu’une hâte, c’est de lire très vite le tome 2 !!!

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements