• Accueil
  • > Recherche : apocalypse zombie resume

ZOMBIES DON’T CRY de Rusty Fischer

8032013

ZOMBIES DON'T CRY de Rusty Fischer dans SF/Fantasy/Horreur... zombiesdontcry_lg

J’ai Lu – 13/02/2013 – 317 pages – 14.50 €

Résumé

« Je m’appelle Maddy et je suis une jeune fille comme les autres (si l’on oublie le fait que j’aime bien zoner dans les cimetières) : je vais au lycée comme tout le monde, j’ai une meilleure amie comme tout le monde, et oui, comme la plupart des filles j’aimerais beaucoup que Stamp – le nouveau – m’invite à sortir. Notre premier rencard a comme qui dirait été « électrique” puisque j’ai
été frappée par la foudre. À mon réveil, plus de battements de coeur, plus de respiration. On dirait bien que je suis devenue… un zombie ! »
.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

J’ai été tentée de lire ce livre car j’aime beaucoup les histoires de zombies. Ici le résumé était séduisant et la couverture m’a tout de suite attirée. Tout d’abord le titre «Zombies don’t cry» a fait mouche. Et puis cette couverture pratiquement toute noire avec uniquement le regard sombre et mystérieux d’une jeune femme… Je l’avoue, j’ai plongé direct !

Maddy est une adolescente sans histoires. Un soir, elle décide de faire le mur (chose très rare dans son cas !) pour rejoindre un garçon qui lui plait beaucoup. Un violent orage éclate, et Maddy se retrouve foudroyée sur le chemin qu’elle empruntait. Quelle n’est pas sa stupeur lorsqu’elle se réveille quelques heures plus tard, et qu’elle réalise qu’elle est toujours en vie… Toujours en vie certes, mais avec une horrible brulure au sommet du crane, un corps tout froid, et… un cœur qui ne bat plus !

L’auteur Rusty Fischer a une écriture simple mais dynamique. Sa vision des zombies est originale. Ici ils vivent au sein de notre société et se fondent dans la masse. On devient zombie suite à une mort violente par électrocution. Hormis les différences physiques (peau blême, cernes violacées…), ces «gentils» zombies ne sont pas une menace pour la population, qui ignore d’ailleurs tout de leurs existences. Seul fait qui peut les trahir, c’est que désormais leur régime alimentaire se compose uniquement de cervelles… (d’animaux bien sur !) Par contre, une autre race de zombies rode : les Serks, qui eux se nourrissent exclusivement de chair fraiche…

J’ai bien aimé l’univers dépeint par l’auteur mais j’avoue ne pas avoir eu le grand frisson… Ca reste très Young adult, très gentillet je trouve (même si il y a beaucoup de morts). Je n’ai pas été autant prise que par d’autres romans du genre qui eux m’avaient fait frémir (La foret des damnés, Rivage mortel, Apocalypse zombie…).

Je dirai donc que «Zombies don’t cry» est un roman sur le monde des zombies assez sympa, qui a pour cadre la société d’aujourd’hui. Ca reste assez jeunesse, donc si vous êtes à la recherche d’une lecture adulte ou plutôt exigeante, passez votre chemin. Sinon, vous apprécierez sans aucun doute  Maddy et sa quête d’avoir un semblant de vie normale, malgré le fait qu’elle soit une toute jeune zombie…

Je remercie les éditions J’ai Lu pour m’avoir accordé leur confiance dans le cadre d’un partenariat.

post-it1 dans Young Adult....

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………




APOCALYPSE ZOMBIE de Jonathan Maberry

27032012

APOCALYPSE ZOMBIE de Jonathan Maberry dans SF/Fantasy/Horreur... apocalypse-zombie-maberry

Castelmore – 10/02/2012 – 416 pages – 15.20 €

Résumé

Benny a grandi dans une petite ville protégée des attaques zombies par une barricade et doit trouver son premier boulot pour ses seize ans. Il rêve de se venger de la mort de ses parents en devenant exterminateur de zombies. Après tout, c’est l’entreprise familiale ! Tom, son frère, en a fait son métier. Mais le jour où Benny doit affronter son premier zombie, il se rend compte que la barricade ne le protégeait pas du véritable danger. Un sabre ne suffira peut-être pas à assurer sa survie !

.

avis.png

Apocalypse zombie c’est l’histoire d’un monde différent du notre… Il y a 14 ans, a eu lieu «la première nuit». Cette nuit là, des millions de personnes, certainement infectées par un virus mutant, se sont transformées en morts vivants, et sont devenues des zombies. Dès lors, toute personne mordue ou tout simplement décédée (même de manière naturelle) se releva en zombie. L’invasion commença et se propagea de manière fulgurante ! Seuls quelques humains par-ci par-là réussirent à survivre en s’isolant du reste du monde derrière des barricades !

C’est dans ce contexte que nous faisons connaissance avec Benny, 15 ans, qui vit seul avec son grand frère Tom depuis «la première nuit». Benny voue une haine farouche à l’égard des zombies qui lui ont pris ses parents… Du moins, jusqu’au jour où Tom l’emmène de l’autre coté des barricades et qu’il lui montre ce qu’il se passe vraiment dans la putréfaction. Dès lors le jeune homme comprend que les monstres ne sont pas ceux que l’on croit…

Alors, je vais faire vite : j’ai adoré cette histoire ! Le climat hostile et l’ambiance sombre et inquiétante sont très bien décrits. Les zombies sont décrits d’une manière un peu nouvelle, c’est-à-dire qu’ils sont «presque» immortels puisqu’ils survivent sans manger, sans boire pendant des années ! Leur décomposition s’arrête à un certain stade. Ils restent immobiles la plus part du temps, sauf quand ils sentent une odeur humaine ou qu’ils entendent du bruit. Cette version des zombies les rends un peu moins effrayants que ce que j’ai pu lire/voir dans d’autres sagas/séries. Ils restent néanmoins une menace, mais ici les vrais méchants, ce ne sont pas eux… Je ne vous en dévoilerai pas plus pour vous laisser découvrir tout ça en même temps que Benny, mais je peux vous dire qu’il y a bien plus cruels et pervers que eux !!

Benny est le personnage principal de ce livre, mais les personnages secondaires sont tout aussi importants et présents. Il y a Tom son grand frère, Nix son amie d’enfance et puis il y a «la jeune fille perdue». Chimère ou bien réelle ? La légende de cette guerrière arrive aux oreilles du jeune homme et il n’aura qu’une envie : la retrouver !

Pour conclure, si vous aimez les histoires de zombies, je pense que celle-ci vous plaira autant qu’à moi ! Il y a de l’action, du suspens, du sang, de l’injustice, un esprit de vengeance, de l’amour… Bref, que des ingrédients que j’affectionne et qui ont été mis en scène avec brio dans ce livre. Mes passages préférés : le combat final et l’épilogue qui m’a fait monter les larmes aux yeux.

Merci beaucoup aux éditions Castelmore de m’avoir permis de découvrir ce livre.

post-it6 dans Young Adult....

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………







le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements