DELIVRE MOI de Julie Kenner

30 05 2013

DELIVRE MOI de Julie Kenner dans Littérature Erotique delivre-moi-de-j_-kenner_portrait_w674

Michel Lafon – 16/02/2013 – 320 pages – 16.95 €

Résumé

Ancienne reine de beauté, Nikki Fairchild a acquis son indépendance grâce à des études brillantes. La jeune femme veut être prise au sérieux et prouver au monde qu elle est plus qu un joli minois. C est alors qu elle fait la rencontre de Damien Starck un puissant homme d affaires, ancien champion de tennis, mystérieux et terriblement beau. Ce qu elle ignore encore, c est que Damien l a remarquée et soutenue à son insu depuis des années. Nikki sait qu elle devrait lui tenir tête, mais les vertiges qu il lui inspire la troublent. Et quand ce dernier lui fait une proposition qu elle ne peut refuser, Nikki espère qu elle ne perdra pas son âme dans ce marché indécent : poser nue pour un tableau en échange d un million de dollars. Car le simple frôlement de Damien la consume et ses yeux ténébreux semblent cacher de sombres desseins…
.

Avis-Karine dans Thriller/Polar/Suspens...

Encore un énième titre de romance érotique que je viens de découvrir. Toujours la même trame : un homme beau, riche et puissant et une jeune femme plutôt fragile, qui va se découvrir et se libérer avec cet homme. Entre eux ça fait des étincelles, ils n’avaient jamais connus ça auparavant… Sommes nous dans le même schéma avec ce livre également ? La réponse est oui ! Entrons plus en détails dans l’histoire… 

Damien Stark est un ancien champion de tennis, et est devenu un businessman de talent. Son domaine : les nouvelles technologies. Sa fortune : immense… Nikki Fairchild, habituée des concours de Miss, a néanmoins réussi de brillantes études et compte bien se faire un nom dans le monde des programmes informatiques. Un jour, sa route croise celle de Damien et entre eux, l’attraction physique est immédiate. Mais la jeune femme ne veut pas céder à ses avances et être un énième nom au tableau de chasse du bellâtre. Stark, qui n’est pas habitué à ce qu’on lui refuse quoi que se soit, va sortir le grand jeu, et proposer à Nikki de poser nue pour un tableau en échange d’un million de dollars. La tentation est grande pour Nikki, qui a désespérément besoin de cet argent pour se lancer dans ses projets, et qui, il faut bien l’avouer, craque complètement pour cet apollon… 

Comme je le disais plus haut, ce livre ne révolutionne en rien le genre car il se calque sur les autres histoires de romances érotiques telles que Fifty shade of Grey, ou la trilogie Crossfire… Néanmoins, je ne me suis pas ennuyée non plus durant cette lecture. 

J’ai même relevé quelques différences entre toutes ces sagas. Ici (bien que nous sentions qu’il a eu une enfance difficile) ce n’est pas Damien qui est «perturbé» mais Nikki. Suite aux tensions exercées par sa mère durant toute son enfance, puis le suicide de sa sœur, la jeune femme s’automutilait. Ses scarifications sont sa plus grosse faiblesse mais sont devenues sa force aujourd’hui puisqu’elle a changé depuis… J’aime bien les personnages de Nikki et Damien. Ils sont sympathiques, ont du caractère et de la répartie, choses que j’apprécie énormément. Malheureusement, je n’ai pas réussi à m’attacher à eux, je ne saurais dire pourquoi d’ailleurs… 

Au niveau des personnages secondaires, à part les deux amis de Nikki, Ollie et Jamie, tout reste assez survolé. C’est dommage, cela aurai enrichi l’histoire je pense. 

La couverture rouge avec une boucle de ceinture en son centre laisse penser qu’il s’agit d’un ouvrage de littérature érotique BDSM. Et bien pas du tout, les relations entre nos deux personnages principaux sont torrides mais normales. A ce niveau là justement, je dois dire que j’ai été déçue par le langage cru employé tout au long du livre… Est-ce du à la traduction en français ? Je n’en sais rien, mais je trouve cela dommage car ça enlève du charme à ces passages. D’ailleurs, puisqu’on en parle, je trouve regrettable que les scènes «hot» soient expédiées en quelques lignes à peine… A plusieurs reprises j’ai eu le sentiment que l’auteur bâclait ces moments là et je trouve ça encore une fois dommage… 

Pour conclure, Delivre-moi est une romance érotique agréable mais qui ressemble énormément à toutes celles que l’on trouve en ce moment. Un langage cru et des scènes hot un peu trop rapidement expédiées à mon goût, font que mon avis est quelque peu mitigé…

Je remercie les éditions Michel Lafon qui m’ont offert ce livre dans le cadre d’un partenariat et qui m’ont accordé leur confiance.

post-it4 dans Littérature Erotique.

Autres titres de Littérature érotique :

lit_er10.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………


Actions

Informations



10 réponses à “DELIVRE MOI de Julie Kenner”

  1. 30 05 2013
    Taylor (08:46:44) :

    Je pense que le renouveau de ce genre va s’essoufler : c’esttoujours plus ou moins la même trame, plus ou moins les mêmes titres.
    Je pense quand même que je vais lire la trilogie 50 nuances (histoire de ne pas mourir idiote). Pour en revenir au sujet de ce billet, je pense que je passerais mon tour pour celui-ci. ;)

    Répondre

    • 31 05 2013
      Karine (09:23:57) :

      Oui comme je l’ai dis dans ma chronique, le schéma est (trop) souvent le même, dommage…

      Répondre

  2. 30 05 2013
    froggy80 (20:54:08) :

    Coucou Karine !!! Bien contente de voir ton avis… JE dois le lire aussi, alors j’ai bien hâte de voir si je vais avoir un avis similaire ou complètement différent du tien :-) CEla dit, j’ai tout de même envie de le découvrir et peut-être encore plus à cause qu’on de parle pas de SM ici !!! Bisous et bonne lecture xxx

    Répondre

    • 31 05 2013
      Karine (09:24:22) :

      Bonne lecture à toi aussi Froggy, bisous !!

      Répondre

  3. 31 05 2013
    Naminé (08:17:15) :

    Je vois qu’on en a pensé plus ou moins la même chose. Ça ressemble trop à ce qui est déjà paru dernièrement, même si ça reste plutôt pas mal à lire… Bisous Karine !

    Répondre

    • 31 05 2013
      Karine (09:24:38) :

      Exactement :)
      Bisous naminé !!

      Répondre

  4. 31 05 2013
    MyaRosa (20:37:35) :

    Je n’étais déjà pas particulièrement tentée, mais du coup, je passe mon tour sans regrets. ;) J’ai un autre livre de ce genre dans ma PAL et je ne me suis toujours pas lancée.

    Répondre

    • 1 06 2013
      Karine (09:15:22) :

      C’est quel titre sans indiscrétion ?

      Répondre

  5. 3 06 2013
    Cla S (12:31:42) :

    Ce n’est pas trop mon style à la base, donc je passe mon tour. Bises

    Répondre

    • 3 06 2013
      Karine (19:43:56) :

      Je comprends ;)
      Bisous

      Répondre

Laisser un commentaire




le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements