CAFE GIVRE de Suzanne Selfors

20 02 2012

CAFE GIVRE de Suzanne Selfors dans Young Adult... 97820810

Flammarion Jeunesse – 11/01/2012 – 400 pages – 11.50 €

Résumé

« Vous croyez aux signes ? La foudre qui frappe une voiture dont vous sortez à l’instant, un chat noir qui traverse votre chemin… Vous voyez ce que je veux dire ? Le hasard, peut-être. Moi, je n’y ai jamais cru, à ce genre de trucs. Avant de le rencontrer, lui ». Chez Anna est un petit café où le temps s’est arrêté. Katrina y vit paisiblement avec sa grand-mère. Jusqu’au jour où la magie et la poésie s’immiscent dans sa vie.       

.

avis.png

J’ai eu envie de découvrir ce livre à cause de sa couverture, de son résumé et de son titre aussi. Tout m’a fait envie à vrai dire, et sincèrement, je ne regrette pas du tout de mettre laissé tenter ! 

Café givré c’est l’histoire de Katrina, une jeune fille de 16 ans qui a perdu ses parents dans son enfance et qui vit depuis avec sa grand-mère Anna. Ensemble, elles tiennent le café «chez Anna» et malgré tous leurs efforts, elles ont du mal à joindre les deux bouts. Surtout depuis que leur concurrent s’est installé dans le local d’à côté et qu’il essaie par tous les moyens de leur voler leur clientèle. Ajoutez à cela que sa peste de fille tente de séduire Vincent, le meilleur ami de Katrina et là s’en est trop ! La jeune fille est dévastée… Mais, il y a Malcolm… Ce jeune homme qui est très énigmatique et beau comme un dieu, n’arrête pas d’apparaitre et de disparaitre de la vie de Katrina. Des choses étranges se produisent depuis qu’elle le connait… Au début, elle le prend pour un illuminé, mais elle finit par se rendre à l’évidence. Malcom est bien plus que cela…! 

Alors je vais être claire : j’ai adoré cette histoire ! Pourquoi ? Et bien, même s’il s’agit d’un livre Young adult, personnellement j’ai passé un très agréable moment. Les personnages sont attachants. Katrina qui est effacée et peu sure d’elle au début, devient entrepreneuse et combative au fil du livre. Ses amis sont intéressants également. Sa meilleure amie Elisabeth est plutôt rigolote et Vincent c’est la force tranquille du groupe. Et il y a Malcolm… Ce jeune homme très intriguant, est un mélange de sagesse, de naïveté mais de maturité aussi… Bref, tout comme notre héroïne, on a qu’une envie, c’est d’en savoir enfin plus sur lui ! 

Autre point fort : l’ambiance du livre qui est vraiment très très agréable. L’histoire se passe en Norvège. Le froid et les flocons de neige contrastent avec l’atmosphère confortable et chaleureuse du café «chez Anna». On s’y sent bien ! Les habitants de la petite ville de Nordby sont accueillants et chaleureux. D’ailleurs les habitués du café de Katrina sont comme des membres de sa famille. Ils veillent sur elle depuis qu’elle est toute petite. J’ai beaucoup aimé cette mentalité, leur manière de vivre… Un vrai moment de douceur ! 

Et puis il y a également une pointe de fantastique dans ce roman mais cela ne prend pas toute la place. Non, elle se mélange avec le réel de manière plaisante et habile : par petites touches. 

Pour conclure, je me suis régalée avec cette lecture que je qualifierai de distrayante, douce et délicate, mais avec une petite pointe de morale (le pardon, donner pour recevoir…). Café givré c’est le genre de livre qu’on lit avec une tasse de chocolat chaud dans la main, et qu’on referme avec un joli sourire accroché aux lèvres !

Merci beaucoup aux éditions Flammarion Jeunesse de m’avoir permis de chroniquer ce livre.

post-it2 dans Young Adult....

Vous aimerez aussi :

11h.png lareinedesmots.gif livre10.jpg

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………


Actions

Informations



10 réponses à “CAFE GIVRE de Suzanne Selfors”

  1. 20 02 2012
    MyaRosa (11:58:17) :

    J’ai publié mon avis hier et moi aussi j’ai passé un très bon moment. Par contre, ça me perturbe un peu car j’ai eu du mal à me situer durant ma lecture, je ne savais pas bien si on était en Norvège ou aux Etats-Unis et j’en suis finalement arrivée à la conclusion que c’était aux USA mais dans tous les billets que je lis, tout le monde parle de la Norvège. Je suis allée voir sur le site de l’auteur et c’est effectivement aux Etats-Unis, dans un village scandinave. Pas très clair dans le roman… Enfin, bref, j’ai passé un très bon moment et je le conseille aussi !

    Répondre

    • 20 02 2012
      Karine (13:35:32) :

      Ah bon ?!!! J’ai pourtant lu Norvège quelque part… Et puis Katrina ne parle t’elle pas plusieurs fois de la fête des Fils et filles de la Norvège ?
      Bref…
      sinon je file voir ton avis :)

      Répondre

      • 18 04 2012
        Tiphanya (22:26:16) :

        Je réponds à la remarque (même si longtemps après). C’est un village américain fondé par des descendants de migrants norvégiens. D’où la fête des fils et filles de Norvège…
        J’ai beaucoup aimé cette lecture. D’ailleurs j’essaie d’entrer en contact avec l’auteur pour proposer une interview sur mon blog. Croisons les doigts.

        Répondre

        • 19 04 2012
          Karine (12:15:29) :

          Ok ! merci pour les précisions et je croise les doigts pour ton interview :)

          Répondre

  2. 20 02 2012
    Anne Sophie (20:18:29) :

    un nouveau billet très très tentant !

    Répondre

    • 20 02 2012
      Karine (21:21:09) :

      Si tu as l’occasion de le lire ma Anne so, n’hésites pas, je pense vraiment qu’il te plaira :)

      Répondre

  3. 21 02 2012
    Everbook (18:23:22) :

    Très belle chronique Karine et comme dit Anne So il est très tentant et comme je ne suis plus à un livre près je le rajoute volontiers à ma wish.

    Répondre

    • 22 02 2012
      Karine (09:59:05) :

      :D ravie d’avoir réussi à vous convaincre !!

      Répondre

  4. 18 03 2012
    Freelfe (15:11:39) :

    Ton avis me donne très envie !

    Répondre

    • 19 03 2012
      Karine (14:04:27) :

      merciiiii :)

      Répondre

Laisser un commentaire




le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements