L’INVENTION DE HUGO CABRET de Brian Selznick

27 12 2011

(Merci à Bayard Jeunesse pour ce Partenariat !)

cabret.png

Bayard Jeunesse – 24/11/2011 - 300 pages – 12.90 €

Résumé

Hugo Cabret est orphelin : son père, qui l’élevait, est mort dans l’incendie du musée où il était employé comme horloger. Ses seuls compagnons sont un automate trouvé dans les décombres du musée, sur lequel travaillait son père, et son oncle, un poivrot qui l’héberge dans les combles de la gare. Un jour, l’oncle disparaît. Hugo n’a d’autre solution que de se cacher et de poursuivre le travail de l’oncle (régler les horloges) en priant pour qu’on ne le découvre pas. Car il a un but : finir de réparer l’automate de son père. Hugo est persuadé qu’une fois en état de marche, celui-ci lui délivrera un message important. Pour cela, il dérobe chaque jour un jouet à un vieux vendeur, se constituant ainsi une réserve de rouages, de ressorts… Seulement, un matin, le vieil homme le prend la main dans le sac : il lui confisque son carnet de croquis, indispensable à la réparation de l’automate, et l’oblige à travailler pour lui… Grâce à sa nouvelle amie Isabelle, la fille du vieil homme, Hugo finira par réparer l’automate, qui reconstituera sous ses yeux un dessin de Georges Méliès, le créateur du Voyage dans la Lune. Et il découvrira que le vieux marchand n’est autre que Méliès que tout le monde croyait disparu.

.

avis.png

« L’invention de Hugo Cabret » est le premier livre que je lis de ce genre. C’est en fait un roman illustré. Sur les 530 pages du livre, plus de la moitié sont en fait des passages de l’histoire mis en images. Cela est vraiment inédit pour moi et j’ai trouvé cela très intéressant ! Le récit est ainsi encore plus réaliste et plus dynamique.

Hugo Cabret est un jeune orphelin qui survit grâce à des petits larcins dans une gare. De son père, il ne lui reste plus qu’un vieil automate cassé et un carnet rempli de croquis. Hugo décide de le réparer et est persuadé que l’automate va lui sauver la vie… L’histoire est mignonne, un peu dure parfois mais elle reflète bien la dureté de la vie de l’époque…

Brian Selznick nous narre son histoire à la manière d’un conte. Les textes sont courts, détaillés, et délicats… Dans la présentation de l’auteur, il est dit que Brian Selznick est à la fois conteur, dessinateur et concepteur de livres. C’est tout à fait ça : avec Hugo Cabret, il réalise un super concept tout nouveau pour moi !

Dès les premières pages, j’ai eu l’impression d’être assise dans une salle obscure et de regarder les images d’un vieux film en noir et blanc défiler devant mes yeux… Cette impression ne m’a pas quittée tout au long de ma lecture, et j’ai trouvé cela très différent et vraiment très agréable.

En conclusion, « L’invention de Hugo Cabret » est un livre jeunesse mais qui peut également plaire à des adultes. Personnellement j’ai été conquise par l’univers de Monsieur Selznick, qui le temps d’une lecture a réussit à me transporter dans une autre époque. Si vous êtes en quête d’une jolie lecture, qui change de ce que vous avez l’habitude de lire, alors je vous recommande ce livre. Une histoire en mots et images à découvrir !

L'INVENTION DE HUGO CABRET de Brian Selznick dans Young Adult... post-it1

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………


Actions

Informations



6 réponses à “L’INVENTION DE HUGO CABRET de Brian Selznick”

  1. 27 12 2011
    Naminé (17:44:25) :

    Je me laisserai bien tenter par celui là, je ne savais pas que le livre était composé d’images en plus !

    Répondre

  2. 27 12 2011
    sakinia (23:21:42) :

    Une lecture qui pourrait me plaire :)

    Répondre

  3. 28 12 2011
    Karine (15:15:25) :

    Naminé : oui oui, plus de la moitié du livre ! c’est un concept que je connaissais pas mais qui m’a bcp plu :)

    Répondre

  4. 28 12 2011
    Karine (15:15:51) :

    Sakinia : oui il est vraiment bien ;)

    Répondre

  5. 10 01 2012
    titepomme (08:25:29) :

    Un livre qui est dans ma PàL. Par contre, j’ai la première version parue, avec une couverture encore plus belle. .

    Répondre

  6. 10 01 2012
    Karine (13:42:40) :

    Ta version aussi contient autant d’images que de texte ?

    Répondre

Laisser un commentaire




le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements