Ce que j’ai vu et pourquoi j’ai menti

5 07 2011

de Judy BLUNDELL

(Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour ce Partenariat !)

cequej10.jpg

Résumé

Ce que j’ai vu et pourquoi j’ai menti Floride, 1947. Un ancien soldat au passé trouble, une femme trop belle, un homme aussi séduisant qu’énigmatique… quel fil invisible les relie ? Dans un hôtel au luxe défraîchi et la chaleur étouffante de septembre, Evie surprend l’ombre de mensonges et de terribles secrets. Un roman sombre et haletant, qui décrit le brûlant passage à l’âge adulte.

.

avis.png

3.5/5 : Choisir entre venger l’homme qu’on aime et sa famille…

J’ai voulu lire ce livre car j’en avais eu de très bons échos sur la blogosphère, mais également car je trouvais la couverture et le résumé très intrigants…

Tout d’abord, c’est un roman en « deux teintes » en fait.

La première partie est plutôt lumineuse, enjouée… Imaginez l’Amérique après la fin de la guerre de 1939-45. Les soldats rentrent chez eux. Leurs familles les accueillent à bras ouverts ! Ce sont des héros revenus du front. Les femmes sont heureuses de retrouver leurs hommes. L’ambiance est chic, glamour, cosy… 

C’est dans ces conditions que nous faisons connaissance avec Evelyne (Evie) Spooner, 15 ans. Son beau père Joe rentre de la guerre et décide d’emmener Evie et sa mère (la sublime Beverly) en Floride pour qu’ils puissent se détendre et savourer son retour au calme et au soleil. Là bas, Evie va rencontrer Peter Coleridge, 23 ans, ancien soldat sous les ordres de Joe. Elle va immédiatement tomber amoureuse de ce jeune homme si beau et si charmant. Mais justement, pourquoi est il si charmant ? Et si il n’était pas là par hasard ? Petit à petit se dessine une horrible vérité…

La seconde partie de ce livre n’est pas du tout dans le même ton. Le tableau s’obscurcit d’un coup ! Sur fond de catastrophe naturelle (un ouragan) Evie va devoir affronter la vérité et avec elle, son lot de mensonges et de trahisons… Aux premiers émois amoureux succèdent la peur de perdre les gens qu’on aime, le doute, le choc de la vérité, l’insoutenable douleur des mensonges et de la trahison. Des prises de conscience qui font très mal et une décision finale qui marquera notre héroine à tout jamais ! Vous l’aurez compris, tous les ingrédients d’un polar « en noir et blanc » sont réunis !

En conclusion, un roman que j’ai bien aimé surtout pour son côté « clair-obscur », « doux et amer » aussi… Une jeune fille naive qui va devenir adulte d’un seul coup en réalisant que la vie n’est pas toujours toute blanche ou toute noire. Que certaines décisions que l’on prend demandent énormément de force et de courage… Et que entre l’amour et la haine il n’y a qu’un pas…!

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….


Actions

Informations



3 réponses à “Ce que j’ai vu et pourquoi j’ai menti”

  1. 5 07 2011
    Naminé (20:41:32) :

    Cela fait un moment que je vois ce livre sur certains blogs de la toile mais il ne me tente toujours pas. Pas vraiment mon style de lecture en fait.

    Répondre

  2. 5 07 2011
    Anne Sophie (21:08:20) :

    je le note dans un coin mais pas tout de suite !

    Répondre

  3. 6 07 2011
    Karine (08:19:23) :

    Ok les filles ;)

    Répondre

Laisser un commentaire




le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements