No Impact Man

30 06 2011

de Colin BEAVAN

(Merci aux Editions 10/18 pour ce Partenariat !)

97822617.jpg

Résumé

Réduire au maximum son empreinte environnementale. C’est le défi de Colin Beavan. Pas facile quand on vit en plein coeur de Manhattan avec femme et enfant, au 9e étage d’un building. Pourtant, pendant un an, ce sera sans ascenseur, sans réfrigérateur, sans climatiseur ni voiture ! À l’heure de la surconsommation, le défi relève presque de l’impossible. Le compte à rebours est enclenché…

.

avis.png

4/5 : Les petits ruisseaux font les grandes rivières…

En lisant le résumé de ce livre, je me suis dit « tiens, moi qui aime l’écologie, je suis curieuse de voir comment on peut arriver à n’avoir aucun impact sur notre environnement, surtout si on habite en ville ». Et bien c’est ce qu’a réussi à faire Colin Beavan, un journaliste New Yorkais, avec l’aide de sa femme Michelle et de leur petite fille Isabella.

Pendant 1 an (ça c’est fait au fur et à mesure) ils ont tenté d’atteindre au mieux leurs objectifs : zéro carbone, zéro déchet, zéro pollution dans l’air, zéro toxine dans l’eau et zéro ressource pompée à la planète. Un pari vraiment fou ! Cela se traduit par de nouvelles règles de vie. En voici quelques exemples :

- Plus d’avion, de métro, de voiture ou de taxi… Uniquement la marche à pied, la trottinette ou le vélo.

- Ne plus consommer des « produits tout faits » qui utilisent beaucoup trop d’emballages…

- Rejeter un minimum des déchets (ex : plus de papier essuie tout, de couches jetables, d’emballages…) 

- Acheter et consommer uniquement des produits locaux (dans un rayon de 400 Km pour éviter la pollution dues aux transports de marchandise).

- Plus de télévision, plus d’ascenseur, plus de radiateurs, de climatisation…. et tout ça à New York !

- Plus de produits d’entretient toxiques ou de produits de beauté, uniquement des produits naturels (bicarbonate, vinaigre…).

- Plus d’électricité durant les derniers mois…

Voilà quelques exemples qui peuvent vous faire sourire durant votre lecture, avoir de la compassion aussi (aller travailler sous la pluie à vélo par exemple) mais dans tous les cas, vous rendre admiratif !

Ce livre peut faire changer d’attitude, et de comportement auprès des personnes qui le liront. Moi même, après avoir vu tous les efforts que cette famille New Yorkaise avait fourni je me dis que nous aussi, ça ne nous coûterai pas grand chose d’en faire un peu plus que ce que l’on fait déjà. Et même si à notre minuscule échelle, ça peut sembler ridicule, moi je me dis que c’est les petits ruisseaux qui font les grandes rivières !

Un livre que je conseille à tout ceux qui se préoccupent de l’écologie et qui veulent en savoir un peu plus sur le réchauffement climatique, et l’impact que nous avons sur la Terre. Ce livre est très bien documenté. Il répondra certainement à toutes vos questions et je l’espère, vous fera un peu changer à vous aussi…!

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….


Actions

Informations



6 réponses à “No Impact Man”

  1. 30 06 2011
    Valérie G. (17:40:30) :

    Hello Karine,
    Merci de partager ta lecture de ce livre avec nous, je suis également très sensible à l’environnement et surtout depuis que je suis maman !
    Je vais m’empresser de l’acheter afin de parfaire mon écolo-attitude ;)

    Répondre

  2. 1 07 2011
    Karine (09:04:09) :

    Ah j’en suis ravie et serai très contente de savoir ce que tu en auras pensé ;)

    Répondre

  3. 1 07 2011
    Audreiy (15:43:57) :

    Oooh ce livre à l’air génial !!!
    L’écologie est très importante pour moi, j’essaie de respecter la nature le plus possible ! Meme si l’électricité fait partie de mon quotidien !
    J’ai très envie de lire ce livre en tout cas !!!!

    Merci de m’avoir fait découvrir ce livre Karine =)

    Répondre

  4. 1 07 2011
    Karine (17:59:17) :

    C’est un plaisir Audreiy :)
    Et si tu le lis, j’espère qu’il te plaira ;)

    Répondre

  5. 4 07 2011
    Roman-Ph (14:50:46) :

    j’avais vu ce livre dans la vitrine de mon libraire, mais n’était pas encore convaincu de devoir l’acheter. comme personne ne me le prête et que ton résumé est alléchant, je pense que je vais faire la démarche de l’acheter :)

    Répondre

  6. 4 07 2011
    Karine (15:30:19) :

    Super !!!! :)

    Répondre

Laisser un commentaire




le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements