La Confrérie de la Dague Noire (Tome 2) L’Amant Eternel

23 05 2011

de J.R. WARD

couv1710.jpg

Résumé

Parmi les membres de la Confrérie, Rhage est le vampire qui a le plus gros appétit. C’est aussi le meileur combattant, le plus rapide à réagir et l’amant le plus avide. Tout cela parce qu’en lui se consume un sort terrible lancé par la Scribe Virgin.

Dominé par ce côté très sombre de lui-même, Rhage craint à chaque fois que son dragon intérieur est libéré de devenir un danger pour ceux qui l’entourent. Quand Mary Luce tombe dans le milieu des vampires de façon totalement involontaire, elle doit compter sur la protection de Rhage. Bientôt il sait que Mary éprouve la même attraction que lui et il a bien l’intention de la faire sienne…

.

avis.png

5/5 : Encore mieux que le Tome 1 !

J’ai lu le 1er tome « L’amant ténébreux » il y a quelques mois et j’avais beaucoup aimé ! Je me suis enfin décidé à me plonger dans ce deuxième opus, et franchement, quel régal !!

Cette fois, c’est le guerrier Rhage qui est concerné par l’histoire. Rhage est un mélange de guerrier sanguinaire et de colosse beau comme un dieu ! Une malédiction lui a été lançé par la Vierge Scribe. Il est possédé par une bête monstrueuse (un dragon) qui se manifeste et prends sa place lorsqu’il n’arrive plus à gérer sa colère ou les tensions accumulées. C’est pour cette raison qu’il est toujours partant pour se battre (c’est d’ailleurs LE meilleur guerrier de la Confrérie) ou pour séduire toutes les femmes qu’il croise. Une manière pour lui d’évacuer le stress et de laisser le démon qui est en lui comme « endormi ». Un jour son chemin croise celui de Mary, une jeune femme fragile atteinte de leucémie. A partir de cet instant, leur vie va littéralement être bouleversée…!

J’ai beaucoup aimé « L’amant éternel », même plus que le 1er tome. Tout d’abord à cause des personnages : Mary est faible physiquement et est très malade. Mais elle possède une réelle force de caractère. Quand elle aime c’est sans condition et j’avoue apprécier grandement ce trait de caractère. Rhage quand à lui est un gros dur qui a en fait un grand vide à l’intérieur de lui. Sa rencontre avec Mary va le bouleverser et le changer à jamais. Et franchement, waou !!! Qui ne voudrais pas d’un homme comme lui ?!!

Vous l’aurez compris, l’histoire est vraiment plaisante. Elle pourra convenir à tout le monde je pense. Il y a de pas mal d’action (les éradiqueurs n’ont qu’a bien se tenir !). Il y a aussi pas mal de scènes de sexe, mais personnellement, ça ne m’a pas dérangé. Je trouve que au contraire, ça apporte du piquant au livre. Ca rend l’histoire de Rhage et Mary très réelle et pas « cul cul la praline ». Les personnages secondaires ne sont pas relégués en arrière plan mais sont bien présents tout au long du livre. D’ailleurs, un des frères de la Confrérie (Zadiste) et une vampire femelle (Bella) nous sont plus particulièrement présentés à la fin du livre, certainement en vue du 3ème tome « L’amant furieux ».

En conclusion, un livre que j’ai dévoré malgré qu’il fasse pratiquement 600 pages. Une fin comme je les adore (sans trop tomber dans la guimauve non plus…) et une saga que je vais m’empresser de continuer !!!

.

Tome précédent :

…….. 97828111.jpg

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 


Actions

Informations



4 réponses à “La Confrérie de la Dague Noire (Tome 2) L’Amant Eternel”

  1. 23 05 2011
    laurlinek (19:52:29) :

    ca a l’air super!!!!

    Répondre

  2. 23 05 2011
    Karine (21:07:36) :

    Bientôt mon avis (je le finis ce soir ou demain je pense…) et ça sens le coup de coeur (comme le Tome 1 d’ailleurs !)

    Répondre

  3. 24 05 2011
    Korto (20:59:23) :

    Serait peut être temps que je le lise =D Je n’ai lu que le T1…

    Répondre

  4. 25 05 2011
    Karine (10:16:45) :

    Oui je te le conseille ! Surtout si tu as aimé le 1 tu vas adorer ce T2 !!

    Répondre

Laisser un commentaire




le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements