Malédiction du Sang

5 05 2011

de Cécilia REES

(Merci aux Editions Seuil Jeunesse pour ce partenariat !)

 97820210.jpg

Résumé

Ellen, 16 ans, souffre d’une maladie du sang. Un jour, elle découvre le journal intime de son arrière-arrière-grand-mère, et comprend qu’il y est question de vampires. Le père de l’aïeule d’Ellen espérait guérir un ami, le comte Fransz Szekely, qui souffrait d’une maladie du sang. A cette époque, la jeune femme est envoyée avec Fransz sur le continent afin de parfaire son éducation mondaine et pour étudier la médecine. Jusqu’au jour où celle-ci surprend le comte dans l’une de ses expéditions nocturnes et qu’il disparait sans laisser de traces… En ce début de XXIe siècle, Ellen, hospitalisée à la suite d’une brusque aggravation de son état, découvre que son médecin n’est autre que Fransz qui s’arrange pour la faire transférer dans sa clinique privée. Grâce à son petit ami Andy et à Jenny, une jeune infirmière, ils partent à la recherche du comte, pour lui porter le coup fatal… La narration est bien menée, d’un bout à l’autre. Le journal intime opère comme révélateur tout en maintenant un espace divertissant entre la réalité et l’imaginaire ; jeu pour lequel l’auteur, Celia Rees est passée maître.

.

avis.png

4/5 : Pour frissonner de plaisir…

Malédiction du sang est un livre sur les vampires mais qui change beaucoup de la bit-lit que l’on trouve actuellement dans les rayons des librairies. Ici il n’y a pas de « wonder woman » ou de « beau vampire au coeur tendre »… ni d’histoire d’amour à l’eau de rose entre humaine et vampire ! Non, rien de tout cela ! J’ai plus le sentiment que les vampires de cet ouvrage ressemblent au Comte Dracula de Bram Stocker.

Cécilia Rees a une plume fluide qui rend notre lecture très facile. Elle a réussi à entrecroiser deux histoires semblables et différentes à la fois. Très habile de la part de l’auteur et très agréable à lire pour nous les lecteurs.

Parlons des personnages… Le Comte Fransz Szekely est intrigant, mystérieux… et menançant ! Durant de nombreux chapitres, on se demande ce qu’il est réellement, tout en craignant (mais en se languissant en même temps) qu’il agisse ! Ellen, l’héroine, est une jeune fille fragile à cause de sa maladie du sang. Elle se passione pour l’histoire de son arrière-arrière-grand-mère : Ellen Laidlaw. On suit l’histoire de cette dernière, pas à pas, grace à de vieux journaux intimes retrouvés par la Ellen d’aujourd’hui.  De sa rencontre avec le mystérieux Comte, en passant par les soupçons qu’il nous inspire, puis avec une fin qui nous tient en halleine, j’ai adoré les réçits de la Ellen de 1878. J’ai trouvé son époque et l’atmosphère qui y régnait vraiment sombres et mystérieuses. J’ai adoré !!! J’avais tout le temps en tête des scènes avec des pavés mouillés, le bruit de talons qui claquent, des ombres, du brouillard…. Je me suis régalée !!

En ce qui concerne l’histoire de la Ellen d’aujourd’hui, elle est plus soft, moins halletante je dirai, mais cela n’a pas rendu ma lecture désagréable pour autant…

En conclusion, une auteure que je ne connaissais pas et dont j’ai beaucoup aimé le style ! Une double histoire que je vous conseille si vous aussi vous voulez frissonner de plaisir !

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….


Actions

Informations



2 réponses à “Malédiction du Sang”

  1. 24 01 2013
    Twitter23 (00:57:20) :

    Hi, just wanted to say i liked this article.

    Répondre

Laisser un commentaire




le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements