Arrêt Wagram

1 01 2011

de Samuel DELAGE

(Merci aux Nouveaux Auteurs pour leur partenariat !)

97828133.jpg

Résumé

Un chassé-croisé entre Paris et New York sert de toile de fond à ce thriller dans lequel se melent argent, oeuvres d’art et secrets pour servir des travaux sur la recherche et les manipulations génétiques. Yvan Sauvage, commissaire-priseur à Paris, et son épouse, sont effondrés depuis la disparition de leur fille âgée d’un an. Menacé par une organisation qui l’oblige à se livrer à du trafic d’art, Yvan doit rejoindre New York, disparaître sans un mot et abandonner son épouse. Ses ravisseurs prétendent détenir sa fille. Pris dans un engrenage infernal, Yvan réussira-t-il à récupérer son enfant et à s’échapper ?


Mon avis

4/5 : Alors pour commencer, Arrêt Wagram a été une très bonne surprise pour moi ! Je ne connaissais pas cet auteur, mais il a su au fil des pages, m’entrainer dans les aventures de Yvan Sauvage. Avant même de commencer ma lecture, j’ai trouvé la couverture très jolie et le résumé a tout de suite piqué ma curiosité…

Arrêt Wagram est un thriller ou l’action ne retombe jamais ! Dès les premières pages on est embarqué dans les tourments que doit traverser le « héros »  : Yvan Sauvage, expert en art. J’ai trouvé ce personnage très sympathique. C’est un homme « comme tout le monde » qui devra se battre avec finesse et intelligence pour sauver sa peau et garder saines et sauves, sa femme Lise et sa fille Aurélia. Lise est également un personnage auquel je me suis attachée. Elle est fragile et forte à la fois, je l’ai beaucoup aimé. J’ai aussi trouvé très sympathique et apprécié le « clin d’oeil » au Joshua Brolin de Maxime Chattam !

En ce qui concerne la trame du livre, on ne s’ennuie pas une minute ! Les chapitres « flash-back » du passé m’ont bien plu, ça nous permet de mieux comprendre le présent. Ensuite, le fait de suivre l’enquête des deux côtés de l’Atlantique, et de suivre en même temps ce qui vivent Yvan à New York et Lise à Paris donnent énormément de rythme au récit ! En ce qui concerne la fin…. Samuel Delage a fait très fort ! Non seulement, on retient notre souffle tout au long des derniers chapitres, mais ensuite, le dénouement final nous submerge par de nombreuses émotions contradictoires !

Je ne sais pas si une suite est prévue (la fin peut laisser penser que oui…), mais ce qui est sure c’est que si c’est le cas, je la lirai sans hésiter !!

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..


Actions

Informations



8 réponses à “Arrêt Wagram”

  1. 2 01 2011
    mondesandra (11:47:51) :

    Bonne lecture :)

    Répondre

  2. 2 01 2011
    aimerlire (15:47:39) :

    merci Sandra ;)

    Répondre

  3. 23 05 2011
    Plume (20:31:53) :

    J’ai été vraiment ravie de partager ce partenariat, une belle découverte pour moi en tous les cas!!!!

    Répondre

  4. 23 05 2011
    Karine (21:09:51) :

    Oui moi aussi, au fait, tu as des nouvelles de l’auteur ? il a sorti un nouveau titre ??? Faudrais que je me renseigne un peu… =)

    Répondre

  5. 25 05 2011
    Plume (15:20:24) :

    Non, je n’ai pas eu de nouvelles, j’espère que la suite d’Arret Wagram sera vite d’actualité…..

    Répondre

  6. 30 07 2011
    sdelage (12:02:32) :

    La suite arrive… Code Salamandre ! Editions Belfond, le 6 octobre.

    Amitiés,

    SD.

    Répondre

  7. 1 08 2011
    Karine (13:38:38) :

    Génial !!! Je me languis de le lire :D

    Répondre

  8. 2 07 2012
    my blog (14:21:38) :

    I have to get around our devotion to your kindness supporting people who actually need help with this area of curiosity. The true persistence for moving past the perfect solution around was ideal and still have often urged staff as i am to arrive at their goals. Your own useful useful info indicates that much an individual at all like me yet still far more for you to our associates. Thanks a lot from all folks.

    Répondre

Laisser un commentaire




le buddleia de balham |
Melusine |
Flâneries Cosmiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements